Zinfos 974

Le nouveau gouvernement ne sera connu que mercredi

Le 16/05/2017 | Par Zinfos974 | Lu 3069

La nomination du nouveau gouvernement ne sera pas pour aujourd’hui. L’Elysée a annoncé ce mardi 16 mai 2017 que la composition du gouvernement ne sera dévoilée que demain à 15 heures.

Selon le communiqué de l'Elysée, Emmanuel Macron, en lien avec le premier ministre Edouard Philippe, "a souhaité introduire un temps de vérification afin que direction générale des Finances publiques et la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique" puissent procéder à des vérifications supplémentaires.


Commentaires (18)
1. GIRONDIN le 16/05/2017 17:06
comment j'vais faire dormir ce soir?

Je tiens plus en place!!!

Mr Dupuy ça va aller? vous aller pouvoir attendre jusqu'a demain pour didiX ministre?

2. Dolly Prane le 16/05/2017 17:07
Allah la !!!! Y commence vite MELANCHON au secours
3. GIRONDIN le 16/05/2017 17:07
Gouvernement a retweeté
Élysée‏
Compte certifié
 @Elysee 48 min
il y a 48 minutes


Plus
La composition du @gouvernementFR sera annoncée mercredi 17 mai, à 15h
4. klod le 16/05/2017 17:32
l'insoutenable légèreté de l'attente ministérielle ............. je vais pas pouvoir dormir , surtout après l'affreuse rumeur de Pierrot sur didiérix ministrable ....... repoussons l'horreur au plus tard , lol de relol . .
5. maroco le 16/05/2017 17:44
il faut caser les vieux ; c'est pas facile à annoncer
6. li le 16/05/2017 18:27
Fastoche.

Virapoullé au ministère de la Mer
Didier Robert au ministère du tourisme
Gilbert Annette délégué à la coopération inter océan indien
Pierre Verges à la justice
Huguette Bello chargée de contrôler les mutations des fonctionnaire
7. Elle le 16/05/2017 18:44
Girondin et Klod, prenez un truc pour dormir cette nuit ! Une petite tisane ou + fort, surtout n'hésitez pas. De toute façon faudra vous habituer aux anesthésiants ; ça va faire de + en + mal !
8. ti caf le 16/05/2017 19:25
i parait c'est la faute de thierry robert
9. GIRONDIN le 16/05/2017 19:38
7. Elle
Merci pour ton soutien sans faille, l'ami klod va aussi l'apprécier à sa juste valeur.
Bon je suis aussi en attente de la Hauteur de tonte...Si jamais t'as tes news...😁
Tu as vu comment la presse est aux anges, sur un nuage, bana lé heureu
10. klod le 16/05/2017 19:44
Elle , n'exagère pas , lol ! soyons constant et sage en toute mesure , sic !
11. Perplexe le 16/05/2017 20:36
A peine nommé, le 1er ministre est déjà un boulet, qui va à l'encontre de la soi disant moralisation de la vie publique prôné par Macron

Transparence, lobbying, absentéisme parlementaire...

Il a refusé de fournir certaines informations sur sa déclaration de patrimoine de 2014, pourtant exigées par la loi, ce qui lui a valu un blâme de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique...

Il était contre l'ouverture de Sarkozy à des personnalités de gauche comme Bernard Kouchner, Fadela Amara, Jean-Pierre Jouyet ou Eric Besson, alors qu'il accepte l'ouverte à la Macron...

C'est un ancien d'Areva qui faisait du lobbying en tant que directeur des affaires publiques qui a œuvré en coulisse pour permettre à Areva d'exploiter des mines d'uranium au Niger à bas prix...

Il a fait "l'école buissonnière" pendant 5 ans au Palais Bourbon, a été l'un des députés les moins actifs de la législature finissante, se plaçant à la 478e place (sur 504), n'a déposé que 6 amendements et n'a rédigé aucun rapport ni proposition de loi...

Il n'arrive pas à maitriser ses nerfs et a failli en arriver aux mains face à Sarkozy sur une mésentente...

La transparence de la vie publique commence mal au sommet de l’état...

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/edouard-philippe-a-matignon-les-boulets-du-nouveau-premier-ministre_1908326.html#xtor=AL-447
12. Elle le 16/05/2017 20:59
Girondin : pour l''instant l''urgence est de prêter la tondeuse à Édouard. Il faut qu''il fasse + propre sur lui pour mettre en oeuvre le programme, ratisser large et couper court.... sinon, je continue à activer mon réso franc macron...
Milike oh mili
13. Elle le 16/05/2017 21:01
Klod : oui soyons cons... constamment et pour la mesure, on a un chef d'orchestre refoulé. C'est pas sage ça !
14. klod le 16/05/2017 21:04
Girondin , ELLE : salouté amis (es) citoyens ( la grandiloquence me sied quelque fois , lol !)

bon , pour rire : soyons réalistes : on bouffe de la droite et de la gauche depuis si longtemps .................... on essaye d'éviter les bruns ............... allez , pourquoi pas un vrai centre ............... , naif ? non , cynique , en oubliant les fondamentaux de la droite /gauche , qui resteront in con ciliables tant qu'il n'y aura pas "intéressement des salariés aux bénéfices de l'entreprise" ( le fameux ISBE) dans une société encourageant la "libre entreprise" ( ne pas me faire traiter de sales bolchéviques au couteau entre les dents , j'y tiens ; lol .............menchéviques , je veux bien , pour les connaisseurs !!!)


A plus !
15. y.féry le 16/05/2017 21:21
Macron est le maître des horloges.
vous n'avez pas compris cela? Tout arrivera à temps.

"Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage." Jean de la Fontaine
16. li le 16/05/2017 21:52
Oh oh perplexe

Vous oubliez ses écrits dans un ouvrage intitulé dans l ombre. Paraît qu il y apprecie les femmes....genre macho macho men.
17. margouillat974 le 16/05/2017 21:59
Et aujourd'hui, où est le chef de l'état? Il a nommé son premier ministre et va se prosterner devant qui?
18. Pamphlétaire le 17/05/2017 08:10
La lessive Macron montre qu'elle peut nettoyer en profondeur, n'est-ce-pas? De plus, ayant été élu avec 46% des électeurs inscrits, il veut apporter une blancheur, une propreté, un éclat à son entourage : des ministres, secrétaires d'état poursuivis pour des contraventions oui, poursuivis pour des délits et crimes, non! Enfin, c'est ce qu'il ressort de cette attente pour influencer les députés à rejoindre son camp "propre" et avoir la majorité à l'Assemblée Nationale, laquelle a le dernier mot dans les navettes (1).
(1) Examen des projets de loi, successivement devant les deux chambres. « Les projets financiers font la navette entre la Chambre et le Sénat » (Académie).

“Un ministre, ça ne se vend pas ! Ça s’achète parfois ! Mais ça ne se vend pas !” Raymond Devos, "Les neuf veaux" ci-après :
Savez-vous ce qui s'est passé lors de la dernière conférence des Neuf sur l'Europe agricole ?
Pendant que les neufs ministres de l'Agriculture débattaient du prix du porc, il y a un paysan mécontent qui a fait entrer neuf veaux dans la salle.
Une confusion... !
On ne savait plus qui était qui !
A la fin de la conférence, le paysan, au lieu de remporter ses neuf veaux, dans la bousculade qui a suivi n'en a remporté que huit !
Il a emmené un ministre avec.
On ne dit pas lequel !
Ce n'est qu'en arrivant sur le marché qu'il s'en est aperçu.
Au moment de vendre les veaux, il y en avait un qui était invendable.
C'était le... eh oui !
Parce qu'un ministre, ça ne se vend pas !
Ca s'achète parfois ! Mais ça ne se vend pas !
Une fois (je l'avoue à ma grande honte),
je me suis vendu pour pas cher,
et quand j'ai voulu me racheter,
je me suis payé un prix fou !
Nouveau commentaire :