Zinfos 974

Le principal poignardé et accusé de mensonge réclame 50.000 euros

Le 19/05/2017 | Par Zinfos974 | Lu 1519

Les faits datent de 2007. Alors que Mohamed Abdallah est le principal adjoint d'un collège en Seine-Saint-Denis en métropole, il est attaqué en pleine nuit dans l’établissement par des inconnus. Il est poignardé à l’abdomen et perd connaissance.
 
Mais retournement de situation, Mohamed Abdallah se trouve en garde à vue quelques mois plus tard, soupçonné d’avoir orchestré l’agression afin d’obtenir le statut de victime et de pouvoir rentrer à La Réunion. Il avait été muté en métropole alors que sa femme et ses enfants étaient restés sur l’île. Lui, rappelle que sa mutation avait été volontaire et qu’il pouvait donc demander à rentrer à tout moment.
 
Il est malgré tout condamné à six mois avec sursis par le tribunal correctionnel de Bobigny pour "dénonciation de crime ou délit imaginaire ayant entraîné des recherches inutiles". Mais il est par la suite relaxé par la cour d’appel de Paris en 2012.
 
Aujourd’hui, Mohamed Abdallah, de retour à La Réunion, a saisi le tribunal administratif pour obtenir le remboursement de ses frais de justice qui s’élèveraient à 50.000 euros, selon la presse locale. La cour d’appel avait accordé une provision de 20.000 euros. Le rapporteur public a répondu favorablement à sa demande. La décision sera rendue dans un mois.
 


Commentaires (2)
1. miro le 19/05/2017 18:40
Quel macatia mal cuit ! .... à mon d'être zinzin, qui y peu croire à un tel film science fiction ?
2. question le 20/05/2017 09:39
A-t-on retrouvé les agresseurs de ce monsieur ?
Nouveau commentaire :