[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
▶️ Wifi, 4G, Bluetooth : Des scientifiques de l’université parviennent à cartographier des ondes électromagnétiques

Le 11/07/2019 | Par Charlotte Molina | Lu 4605

Il faut imaginer le plan d’un appartement, ou de bureaux, sur lequel figurent en temps réel les ondes électromagnétiques qui s’y baladent. Qu’elles proviennent d’une borne wifi ou un d’un smartphone, ces ondes sont détectées par un réseaux de capteurs sans fils, élaborés par les scientifiques de l’université de La Réunion. Ces données permettront par exemple d’évaluer l’efficacité d’une couverture wifi selon la distance, ou encore de calculer l’exposition aux ondes d’une école qui se trouverait à proximité d’une antenne relais.

C’est un tout petit boîtier, doté d’une antenne et d’un capteur d’ondes électromagnétiques, qui recueille les précieuses données. Disposés à différents endroits dans le laboratoire LE2P à la faculté des sciences de La Réunion, ils retransmettent en temps réel les ondes captées. Grâce à ces données, un logiciel dessine alors sur un plan du laboratoire, les ondes qui s’y baladent.
 
 

▶️ Wifi, 4G, Bluetooth : Des scientifiques de l’université parviennent à cartographier des ondes électromagnétiques
​"On peut imaginer plusieurs applications à ce système, explique Pierre-Olivier Lucas de Peslouan, ingénieur de recherches et responsable technique du projet, il peut servir à proposer une qualité de service : savoir si on a une couverture wifi suffisante à l’échelle d’un bâtiment par exemple". 

 

Cartographie des ondes électromagnétiques du laboratoire
Cartographie des ondes électromagnétiques du laboratoire
Ce réseau de capteurs connectés, pourrait également mesurer l’exposition à ces ondes dans une ville ou dans un bâtiment. De quoi intéresser ceux qui vivent près d’une antenne relais : plusieurs groupes de riverains se sont mobilisés ces dernières années contre l’installation de ces antennes à Saint-Louis ou à l’Etang-Salé notamment.
 
"Ces antennes émettent des ondes électromagnétiques à des niveaux de puissance contrôlée, on peut imaginer que nos capteurs puissent permettent de mesurer ces valeurs et de vérifier l’exposition à l’échelle du quartier." indique l’ingénieur.

Un petit circuit transforme les ondes émises en électricité, qui à son tour alimente la LED rouge
Un petit circuit transforme les ondes émises en électricité, qui à son tour alimente la LED rouge
Recharger sa batterie à partir des ondes wifi  
 
Wifi, 4g, Bluetooth, ces ondes électromagnétiques qui nous entourent au quotidien sont une source d’énergie insoupçonnée pour le commun des mortels. Pourtant au laboratoire de l’université de La Réunion, les scientifiques sont parvenus à recharger une batterie à partir de ces ondes invisibles.
 
"On travaille sur des circuits qui transforment cette énergie contenue dans les ondes en une tension électrique, que l’on peut exploiter pour recharger des batteries ou alimenter des appareils", précise Pierre-Olivier.
 
À l’avenir, les capteurs pourraient donc s’alimenter à partir des même ondes qu’ils détectent, permettant une autonomie totale du système.
 
 

Frederic Alicalapa, maître de conférence au laboratoire LE2P, spécialisé en électronique et micro-électronique
Frederic Alicalapa, maître de conférence au laboratoire LE2P, spécialisé en électronique et micro-électronique
Un pas de plus vers une "ville intelligente"
 
En plus des capteurs d’ondes électromagnétiques, toutes sortes de capteurs peuvent être branchés en réseau sur ces petits boîtiers. Les possibilités sont alors infinies : mesurer en temps réel la température, l’humidité, la luminosité, la pollution, les vibrations etc…
 
"Ça nous permet d’envisager des éléments d’information et de pilotage de la ville qui nous paraissent très prometteurs pour l’avenir, notamment dans la gestion des déchets qui est un sujet d’actualité", explique Frederic Alicalapa, maître de conférence au laboratoire LE2P, spécialisé en électronique et micro-électronique.
 
Les scientifiques imaginent des poubelles ou des bornes à verre connectées, avec un capteur qui indiquerait le taux de remplissage par exemple, pour optimiser le ramassage et la gestion des déchets.

Pierre-Olivier Lucas de Peslouan, ingénieur de recherches et responsable technique du projet
Pierre-Olivier Lucas de Peslouan, ingénieur de recherches et responsable technique du projet
"Ces capteurs pourraient potentiellement informer sur des glissements de terrain par exemple, puisque nous avons aussi des capteurs qui savent détecter des vibrations. Cela permettrait de prévenir les services responsables pour dépêcher une équipe au plus vite", indique Frederic.
 
Ne manquent que les décisions sociétales et politiques nécessaires pour démocratiser ces technologies. Le maître de conférence est persuadé que ces outils sont des poches d’emplois, avec la naissance de nouveaux métiers qui vont apparaître autour des réseaux de capteurs sans fil. "D’autant que ces technologies ont un coût à mon sens dérisoire : un boîtier ne coute qu’entre 10 et 50 euros ".

▶️ Wifi, 4G, Bluetooth : Des scientifiques de l’université parviennent à cartographier des ondes électromagnétiques


Commentaires (17)
1. A mon avis le 11/07/2019 17:41
Ils ont intérêt à faire breveter leurs découvertes avant que les Américains, les Chinois, ou les Coréens ne le leur piquent !
2. NATI le 11/07/2019 17:58
ca oui alors
3. Ha ha ha le 11/07/2019 18:10
Cest pas vraiment une nouveauté. Produire de electricité a partir des ondes électromagnétiques, meme cartographier la force du signal.... pe etre la mise en reseau des sondes mais je pense que sa existe deja moment...
4. Ha ha ha le 11/07/2019 18:10
Cest pas vraiment une nouveauté. Produire de electricité a partir des ondes électromagnétiques, meme cartographier la force du signal.... pe etre la mise en reseau des sondes mais je pense que sa existe deja moment...
5. Gros Louis le 11/07/2019 18:30
Les personnes porteuses de Pacemacker (Pile pour le coeur) auront des gros problème avec tout ces ondes.
6. LA MORT le 11/07/2019 18:44
Excellent, ces gens qui bossent pour les entreprises macronistes-mondialistes vont réussir à tous nous tuer.
7. K. F. BRAUN le 11/07/2019 21:28
Il inventa en 1906 ce que appela, un poste radio à GALÈNE qui lui valu un prix Nobel.
Ce poste fonctionnait sans prise ni piles, le courant étant récupéré sur l''antenne.
Rien de nouveau donc de récupérer l''énergie électromagnétique qui nous entouré.
8. Isis le 11/07/2019 21:54
il peut servir à proposer une qualité de service

Et les personnes qui sont malades à causes de ces ondes ? Ils pensent aussi à cette qualité de santé la population ?
9. Martine le 12/07/2019 00:50
Des leds lumineuses autocollantes ? les chinois l'ont déjà inventé ya 20 ans !
10. Grolarfimé le 12/07/2019 00:56
Totor ben mounoi zot nana dan lo cibolo, amwin mi gagne a peine compté ziska dix. Marmay travay bien lékol !
11. DOGOUNET le 12/07/2019 07:48
Un fatras de technologies connues depuis 40 ans (travaux des labos japonais sur le transport d'énergie sans fil...un échec retentissant !) jusqu'à récemment avec par exemple la recharge des batteries lithium-ion des véhicules ou smartphones par induction (très vorace en énergie). Un amiz-kouyon donc pour nout zournaliss peï dont l'inculture scientifique est inversement proportionnelle à la vitesse de la lumière...
12. Tirelire le 12/07/2019 09:53
J'ai fait mes études d'ingénieur électronicien en 1964 et on connaissait déjà ça !
Invention bidon
13. Heu... le 12/07/2019 11:04
Les amis, je crois que personne dans cet article prétend avoir inventé le concept de récupération d'énergie sans fil... mais uniquement travailler la dessus! ;-)
14. John le 12/07/2019 13:06
Et les risques cancéreux, on en parle?!
15. Ping le 12/07/2019 14:36
On ne parle pas d'invention mais de mise en application ! Je trouve ça formidable qu'un laboratoire réunionnais puisse travailler sur ces technologies. Entre le concept et son application il y a tellement de boulot bravo !
16. Hardcore le 12/07/2019 14:37
Rien ne se perd tout se transforme, donc est-ce que cela veut dire que le destinataire de l onde transformée en électricité aura un signal de mauvaise qualité ?
17. Joseph322 le 13/07/2019 02:00
faut pas etre electrohypersensible
et croire sur parole sans le récul
ce qu on nous impose et avec quoi
on devra nager dans ces ondes au quotidiens
aprés si ça se trouve ils vont peut etre arriver volontairement ou pas
au nom du progré
a eradiquer une partie de l espece humaine a la rendre stérile ou malade et avoir au passage
plus de place et de nature sur terre
Nouveau commentaire :