[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Bœuf pays : CLCV Réunion et UFC Que Choisir OI dénoncent "un abus de position dominante"

Le 12/11/2019 | Par Nicolas Payet | Lu 1762

Le 4 novembre, UFC Que Choisir et la CLCV réagissaient  à la campagne publicitaire pour le bœuf pays. Via un nouveau communiqué transmis ce weekend, les associations de consommateurs pointent cette fois-ci du doigt une opération dite de dégagement Bœuf Pays doit se dérouler du 16 au 29 novembre 2019. Les deux associations dénoncent ainsi l’impossibilité d’acheter du bœuf d’importation au profit du boeuf pays dans plusieurs enseignes de l'île : 
 
"Une remise de 30 % sera proposée aux bouchers sur les carcasses de jeunes bovins dont on ignore l’origine faute d’étiquetage suffisant : SICA REVIA ou vaches réformées de la SICA LAIT porteuse « saines» du virus de la LBE? 
 
Une note circulaire de M. Charles Emile BIGOT directeur de SICA REVIA, filiale d’URCOOPA indique que « l’accord de cette promotion est sous condition de ne pas avoir de bœuf import pour pouvoir bénéficier de cette remise » ! 
 
De plus, cette circulaire a été anticipée :  des opérations de promotion de « Bœuf Pays » ont été conduites, les samedis, depuis plusieurs semaines dans plusieurs supermarchés de l’île par des groupes d’enseignes. Dans ces magasins, nos adhérents ont constaté l’impossibilité d’acheter du bœuf d’importation.
 
Une opération similaire est encore programmée le samedi 16 novembre 2019 aux magasins LECLERC BRAS-PANON, LECLERC LE PORT, LECLERC SAINT-BENOIT, LECLERC SAINT-DENIS BUTOR, LECLERC SAINT-LOUIS SEMAD
 
Conditionner la promotion de carcasses de jeunes bovins avec une remise de 30% au fait de retirer de la vente le bœuf d’importation est aux termes de l’article L 420-2 du code de commerce modifié par l’ordonnance 2019-968 du 3 juillet 2019 – art -2 un abus de position dominante du fait de cette remise liée à une clause d’exclusivité. C’est une pratique (abusive) avec un effet restrictif de concurrence. 
 
Nous demandons aux services de l’Etat, en particulier à la DIECCTE chargée au nom du ministre de l’économie de prendre toutes les mesures et sanctions associées pour que cette pratique anticoncurrentielle cesse.
 
Le consommateur réunionnais doit avoir le choix tant chez un boucher ou dans un rayon boucherie d’un super/hyper marché de l’île, d’acheter du bœuf d’importation ou du bœuf local. 
 
Le professionnel qui refuserait de vendre du bœuf d’importation à un consommateur en opposant à cette vente le fait qu’il est lié par la note circulaire de la SICAREVIA s’expose au refus de vente posé par l’article L121-11 du code de la consommation. 
 
CLCV REUNION et UFC QC OI vont veiller à ce que les dispositions du code de commerce et de la consommation soient appliquées. Le consommateur n’a pas à subir les erreurs, les incohérences des filières d’élevages, les conséquences de décisions inappropriées et les reports successifs concernant l’éradication du virus de la LBE à la Réunion."
 
Le Président CLCV REUNION                                                                                           
Le Président UFC Que Choisir


Commentaires (6)
1. GIRONDIN le 12/11/2019 15:28
Ils ont payé une propagande pour demander d'arrêter, "" "" "" arrêt ek ladilafé "" "" "" CHICHE.

Chez moi, dorénavant :
O bœuf pays
0 yaourt pays
0 fromage pays
0 lait pays

Bois et mange zot même !!!!!!!!!!

Arrêt ek ladilafé ! CHICHE
2. Tamere le 13/11/2019 06:29
Rien d etonnant apres je pige pas le fait de consommer des produits qui viennent de le.metropole?mais on est tellement fermé autant intellectuel qu'économique qu'on fait venir les produits de si loin, on est très con
3. jaipadi le 13/11/2019 11:58
et Tamare vous avez vu l'état sanitaire et les analyses qui ont été faites sur les animaux élevés " a tèr la" ??; c'est consternant et vous voudriez nous en faire manger ??.. avant de faire campagne pour la viande lokale, il faudrait commencer par la rendre plus saine et la mettre en rayon à un prix abordable car il y a bien moins de frais de transport et d'intermédiaires !!.. le beurre et la crémière c'est plus d'actualité..
4. jolacaille le 13/11/2019 14:03
apparemment certains ignorent encore que le cheptel bovin de la Réunion est infecté par la leucose et qu'il vaudrait mieux abattre et indemniser les éleveurs qui n'y sont pour rien puisque on leur a refilé des bêtes malades. en attendant il est peut être plus sage de consommer non local. et puis pour ceux qui ne le savent pas non plus, certaines barquettes avec étiquette " local " contiennent en fait des viandes importées, notamment du porc eh oui, transformé ici (regarder bien certains prospectus le mentionnent)
je ne vous parle pas de vos légumes arrosés de pesticides
il existe heureusement des producteurs locaux engagés dans une démarche bio, essayez vous verrez, les carottes on du goût, l'ail et l'oignon sont plus petits mais bien d'ici....
5. Opmr le 14/11/2019 04:12
Messieurs C et L, vous le savez que trop bien.. L'état n'a rien à foutre des Dom. Vous pouvez saisir l'AdlC, vous pouvez saisir la. Justice. Faites ! N'attendez plus ! Les discussions avec les services de l'état et les filières sont inutiles.
6. Le Sudiste le 14/11/2019 07:52
Moi je continuerais à manger du boeuf pays, continuez à vous alimenter avec ces soi disant boeuf français, nés en France, élevés en Roumanie, abattus en Hongrie.
Nouveau commentaire :