[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Collectif de Défense des Usagers: Qualité de l’eau et tarif d’abonnement à Saint-André

Le 13/04/2018 | Par Jean Odel Oumana | Lu 531

Le Collectif de Défense des Usagers, des Citoyens et des Contribuables de La Réunion adresse une lettre ouverte au directeur de la CISE Réunion :

Monsieur le directeur,

les Usagers de la CISE REUNION ont sollicité le Collectif de Défense des USAGERS, des CITOYENS et des CONTRIBUABLES de La Réunion (Collectif DUCC.Reunion) afin d’attirer votre attention sur la problématique de l’eau potable et sur les tarifs des factures d’eau, qui selon eux, paraissent élevées.

Nous constatons que certains jours, la qualité de l’eau est dégradée, information relayée dans vos communiqués et sur votre site internet, en ces termes : «CISE Réunion informe ses abonnés de la commune de Saint André, que la qualité de l’eau est dégradée sur les secteurs de .....

Les abonnés constatant la dégradation de la qualité de l’eau doivent utiliser de l’eau embouteillée pour la boisson et la préparation des aliments ou de la faire bouillir pendant 3 minutes.

Cette eau peut toutefois être utilisée pour tous les autres usages sanitaires (toilette, WC, lavage)».

A ce jour, selon les informations sur votre site, la CISE REUNION assure la production et la distribution de l’eau potable sur les communes de Sainte-Marie, Saint-André, Salazie, Saint- Benoit, Saint-Leu, Trois Bassins, Les Avirons et de l’assainissement sur les communes de Saint- Denis, Sainte-Suzanne, Sainte-Marie, Saint-André, Bras Panon, Saint-Benoit, Saint-Leu

Au vu des conventions passées avec les communes nous vous demandons de bien vouloir nous transmettre un état des lieux triennal, des jours de l’année où la qualité de l’eau est effectivement dégradée et non potable, sur les communes où vous assurez la production, la distribution et l’assainissement. Afin que nous puissions avoir une lisibilité et par la suite voir avec vous un dédommagement possible pour les usagers qui ont souscrit à un abonnement à l’eau potable et dont les modalités restent à définir.

De plus, les usagers nous ont fait part d’une certaine augmentation de leurs factures d’eau. Nous semble-t-il que chaque individu en moyenne consomme pour l’alimentation, 3 litres d’eau par jour (CF convention CISE REUNION), le fait de la faire bouillir et par la suite l’utiliser comme boisson, préparer les aliments engendrent aussi un coût supplémentaire pour les usagers. On constate que de nombreuses familles se tournent davantage vers la consommation de bouteilles d’eau ou investissent dans la pose de filtre à eau. Des facteurs qui ont un coût, qui grévent ainsi en partie leur pouvoir d’achat, actuellement en berne. Ce n’est pas aux abonnés de supporter cette charge supplémentaire dans leurs foyers sachant qu’une grande majorité de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté.

Comme vous le savez, les usagers, de plus en plus ont gain de cause sur les recours contentieux relative à la qualité de l’eau potable. Nous restons à votre écoute pour toute échange dans le cadre d’un dialogue constructif et dans un souci de clarification, d’informations à nos adhérents et aux usagers. Le collectif départemental et Interdépartemental se réservent le droit d’agir par la suite conformément à nos statuts, aux jurisprudences et aux lois en vigueur.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Directeur de la CISE, à l’expression de nos salutations respectueuses..

Le président,
Jean Odel Oumana


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :