[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Correctionnelle : Il brûle des t-shirts dans TATI, sans raison apparente

Le 13/08/2019 | Par Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com | Lu 4215

Le personnel et les clients du magasin ont dû être bien surpris lorsque Matthieu R. a allumé son briquet et mis feu à plusieurs t-shirts dans la boutique TATI en centre-ville de Saint-Denis le 20 mai dernier. Heureusement, ils ont pu éteindre les flammes avant qu’elles ne se propagent davantage. Le jeune homme a jugé qu’il était plus prudent de s’en aller vers un parking où il a trouvé une voiture déverrouillée ; le propriétaire s’étant absenté pour payer le parcmètre. Il a conduit quelques minutes avant de l’abandonner.
 
Un comportement étrange qui lui ressemble, malheureusement. Matthieu R., 28 ans, souffre de troubles mentaux et a déjà été interné en 2017. Interpellé en juillet, le tribunal correctionnel a ensuite décidé de reporter son procès à septembre, au vu de son comportement étrange, pour laisser le temps d’une expertise psychiatrique. La détention provisoire en attendant.
 
Ce mardi, Matthieu R. demandait une mise en liberté. Il explique simplement : "Ça me plaît pas la prison. Dehors, je me sens libre". Ses troubles et son alcoolisme ont eu raison de ses relations familiales et il n’aurait personne pour l’hébergement. En plus, le risque de réitération est trop élevé ; son casier est chargé et il est en récidive.

Malgré l’argument de son avocat, Me Guillaume Motos, sur la place de son client malade qui ne serait pas en prison, Matthieu R. reste en détention jusqu’en septembre.


Commentaires (8)
1. Marie A. le 13/08/2019 20:17
Je ne comprends pas pourquoi il n'était pas en prison ?
2. Jean HUET le 13/08/2019 20:37
Ainsi il se prénommerait Mathieu, possède un cours judiciaire plus long que celui de l'Orénoque et est porteur de violents troubles mentaux ....
3. BABAR RUN © le 13/08/2019 20:57
debilité.....voila la raison apparente..........
vive la CAF......
4. Huguette le 13/08/2019 22:08
Il aurait plutôt dû découper aux ciseaux des tee-shirts sur lesquels sont imprimés « Violent femmes » comme l’a fait une politicienne sous le couvert de défendre la Femme dans un hypermarché à Savannah Saint-Paul. Il n’’aurait pas été inquiété, comme elle ne l’a pas été.
5. paulux le 14/08/2019 12:23
"dehors je me sens libre" tout est dit...Alors que il a besoin d’être "contenu"
6. Kiki le 15/08/2019 00:44
La liberté a un prix mon gars ! C''est de ne pas être contre la société. Aussi grand que misérable tu sois. Allez, la prison n''est qu''une parenthèse, qd tant d''autres st obligés de se conformer à une gigantesque mascarade !
7. MEGA le 15/08/2019 11:48
De plus en plus de dérangés du cerveau à la Réunion trés probablement dû à leur consommation excessive d'alcool. Premier
Département Français aprés la Région Nord à détenir la Palme d'Or de la consommation d'alcool ....
8. Kiki le 15/08/2019 18:06
Pst 7 : un jour j'ai lu que l'alcool tuait. Depuis j'ai arrêté de lire. Lol ! On est pas là pour se faire engueuler. ... on est là pour la fête à mon pote .... B.Vian.
Nouveau commentaire :