Zinfos 974
Crise de l'hôpital: Les personnels soignants "déclarent leur flamme" au service public

Le 14/02/2020 | Par Prisca Bigot | Lu 1834

En ce 14 février, jour de la Saint-Valentin, fête de l’amour, les personnels hospitaliers de toute la France se mobilisent pour "déclarer leur flamme" au service public et demander plus de moyens.

Une action du Collectif Inter Hopitaux relayée à La Réunion au CHU Sud notamment. Au national comme au local, les conditions de travail en l’hôpital public ne cessent de se dégrader, "conséquence d’une politique d’austérité". Les mesures annoncées en novembre dernier par le gouvernement ont été jugées insuffisantes. Plus de 1000 médecins hospitaliers ont menacé de démissionner de leurs fonctions administratives. 

Un débrayage est prévu à compter de 11H devant les établissements de santé. Une action soutenue par une intersyndicale. La CFTC Sud Réunion, en grève depuis plusieurs mois, demande la non-suppression de postes, la non-fermeture de lits et donc "le respect de la population du Sud".  À ces revendications s’ajoutent celles plus globales de révision profonde du mode de financement de l’hôpital public, une modification du mode de gouvernance et un plan d’attractivité.

La CFDT Santé sociaux exige "des mesures immédiates qui permettront d’endiguer l’hémorragie qui met en péril l’hôpital public, fleuron de notre système de santé, et les missions de services publics dans les autres établissements du sanitaire, médico-social et social". 


Commentaires (5)
1. Pistache salée le 14/02/2020 11:36
MANQUE DE MOYENS UNE INFIRMIÈRE TUÉE DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE DU DEUX-SÈVRES CE JEUDI.

Drame dans une unité psychiatrique. Une infirmière, âgée de 30 ans, a été mortellement blessée jeudi à l'arme blanche par un patient à Thouars (Deux-Sèvres). L’homme, âgé de 20 ans, a été placé en garde à vue après avoir été examiné par un psychiatre, a-t-on appris de source judiciaire (LCI).
L'infirmière, mère de deux enfants, a été agressée par le patient qui cherchait à quitter cette unité du Centre hospitalier Nord Deux-Sèvres. Il lui aurait porté un coup de couteau au thorax, manquant de blesser également une autre infirmière, a-t-on précisé de la source LCI. Héliportée au CHU de Poitiers, la jeune femme est décédée dans l'après-midi.

Voilà pourquoi, la psychiatrie doit faire grève pour demander plus de moyens !
2. IXE le 14/02/2020 12:34
Soutien total !
3. cafmarron le 14/02/2020 18:40
la France sera bientôt un pays à la dérive rien ne va plus les hôpitaux sont vieillots et en grand manque de moyens les chefs de service démissionnent de leurs tâches administratives , l'hôpital est devenu une usine à gaz tôt ou tard ça va péter les soignants souffrent et les patients avec, avec peu de moyens il faut faire des miracles et l'ensemble du personnel souffre technique soignants administratifs dans la même galère pauvre France bientôt?
4. IXE le 14/02/2020 23:09
3.Posté par cafmarron le 14/02/2020 18:40

La privatisation de la santé !
Les malades riches s'en sortiront toujours...
5. Jean Le Monstre le 15/02/2020 14:02
macron veut non seulement que les hôpitaux soient en péril, mais qu'ils meurent !!!
Ainsi ils pourront laisser la place aux copains multimilliardaires de s'occuper des bénéfices de la santé !!!
La privatisation est sa règle.
Tout service publique doit être privatisé.
Voyez le Consensus de Washington, macron le connaît très bien ! C'est la règle du libéralisme.
Le libéralisme c'est pas la liberté pour vous. C'est l'esclavagisme.
Nouveau commentaire :