[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Deux semaines sans croisières: 12 000 touristes en moins

Le 06/12/2018 | Par B.A | Lu 3478

Du fait de la fermeture du port durant les deux semaines dernières, 9 navires de croisière n'ont pu accoster, soit 12 000 passagers qui n'ont pas fait escale à La Réunion.

Ce matin, le Costa Victoria, véritable mastodonte des mers, a pu accoster au port est, alors qu'il était prévu qu'il n'arrive hier. Toute l'équipe de la Fédération Réunionnaise de Tourisme était sur le pied de guerre pour accueillir les quelque 2394 passagers de ce géant des mers. Le Costa Victoria n'avait pu accoster une première fois, le 21 novembre dernier, pour cause de mouvement social.

Au total, ce sont 9 navires de croisière qui n'ont pas fait l'escale prévue sur notre île durant les deux semaines mouvementées que nous venons de vivre. 10 000 à 12 000 passagers n'ont ainsi pas dépensé leur argent dans les commerces réunionnais, bien que lesdits commerces aient été pour la plupart fermés. 

Le tourisme de croisière est en plein essor à La Réunion, plus largement dans les îles vanilles, notamment de par l'arrivée de très gros navires cette année. Ces géants génèrent du tourisme de masse, et, bien que leurs passagers soient moins aisés que ceux des navires plus petits (les croisières sont moins chères sur ces très gros bateaux), ils sont une manne financière pour le tourisme local.

S'il est difficile de chiffrer le manque à gagner des deux semaines perdues, il est à craindre que l'image de la destination Réunion soit ternie, pour cause d'instabilité politique. Le président de la FRT, Gérard Argien, demeure cependant optimiste, sûr des atouts spécifiques de l'île: "on m'a déjà dit que la beauté de nos montagnes est comparable à celle du Machu Pichu", affirme-t-il. La Réunion, sauf évènement imprévu, devrait recevoir plusieurs bateaux jusqu'au 30 décembre, et une escale est prévue le 1er janvier, jour férié. Les équipes devront occuper les passagers du premier jour de l'année, la tâche semble ardue, mais l'équipe est motivée.

Les mois de janvier et février sont les plus importants de la saison des croisières, qui débute en novembre. Le 3 janvier, quelque 5000 passagers sont attendus de pied ferme par la FRT, qui leur déroulera le tapis rouge. Entre 20 et 22% d'escales ont été perdues durant cette saison estivale. La FRT garde l'espoir de battre tout de même le record de passagers cette année.


Commentaires (20)
1. kersauson de (p.) le 06/12/2018 16:27
pas grave
un tel paquebot avec son fioul lourd et ses clims
pollue comme 1 million de voitures / jour
2. A mon avis le 06/12/2018 16:48
@ 1 kersauson de (p.)
Vous avez tout à fait raison !
3. SITARANE le 06/12/2018 17:41
On s'en fout qu'ils aillent à Maurice d'autant que la grande majorité ne débarque même pas !!!!!!!!!!!!!!!
4. Samwinsa le 06/12/2018 18:01
Té prévizible. Kan in péi i konsidère plus son bann touris ke son bann zabitans, lé sûr i pe pa duré.
Isn't it??
5. humanité le 06/12/2018 18:52
C'est essentiel de faire des escales pour les fervents de croisières.... très nombreux réunionnais devenus adeptes de croisières dans l'Océan Indien et ailleurs le savent ! :)
6. GIRONDIN le 06/12/2018 19:22
1.Posté par kersauson de (p.)
2.Posté par A mon avis
3.Posté par SITARANE
4.Posté par Samwinsa

👍🏼

..... Cette saison, 28 escales ont été réalisées à la Réunion, pour 29.000 passagers effectifs dont 4.500 débarquants (fin de croisière à La Réunion).... En 2016 zinfo

........ Environ 1,1 million d’euros ont été dépensés sur le territoire en 2015-2016 par les 16.000 croisiéristes qui sortent de l’enceinte de Port Est (Rappelons que sur plus de 24.000 croisiéristes en escale, 35% restent à bord ou dans la gare maritime), soit 70€ dépensés en moyenne par croisiériste..... Zinfo

70 euros par croisiéristes, je laisse le soin à M kersauson de (p.) le soin de le ramener au kg de fioul lourd !!!!! 🙄
7. Crapomakro le 06/12/2018 19:27
4. En même temps, le ban habitants y mérite la considération de qui ?
8. ouf le 06/12/2018 20:11
moins de pollution sur mer et dans les airs avec le bordel des hélicos qui passent au dessus des villes et qui respectent plus rien
à force d'exagérer c'est le rejet
9. Jerem le 06/12/2018 21:54
Devidement irrécupérables..
Les mauriciens eux comptennent l intérêt de s occuper des touristes....ici je crois qu on est tres mal partis
..
10. Proximaducentaure le 06/12/2018 22:32
Ah qu''est ce que l''on vivait bien en l''an 1000 ! A zut y avait person sur ce bout de terre ! Et surout pas de glandus et ducons la joie ! Qu''est ce que ça devait être chouette !
11. Ras ti lang le 07/12/2018 04:04
C pa grav si bonn pacbo i vien pi, parce - que a la reunion la comite d''accueil a port-est pour tourisme c zero, c trop d''arzen jeté, un touris i y ariv a la douane port-est la ba la mem pwin un guichet pou echange de monai, qualite touris zero,
12. Cloclo le 07/12/2018 06:47
Polluer ici ou à Maurice, c'est polluer quand même (océan Indien). Alors autant en profiter un peu quand-même.
13. Jean le 07/12/2018 07:29
ban GJ i comprend pas tout ça.. zot i comprend seulement ouvre la bouche emmène la monnaie la france
14. Jean Thevenet le 07/12/2018 08:14
https://www.youtube.com/playlist?list=PLiAGQEPkOhjgV-p3v98KoGvLxe2bShVX0
le bruit des hélicoptères en forêt... ou ailleurs.

Ne pas gérer cela est un drame... pour l'avenir du patrimoine naturel et tous les habitants en pâtissent... plus ou moins directement.

À quoi sert le paysage?
15. Ki aime enkor la Réunion ?? le 07/12/2018 08:37
Honte à tous ces brûleurs-destructeurs de Planète ... qui pas satisfaits de leur voyage en "Titanic" sur les mers du Sud ... vont encore PHONIQUEMENT EMMERDER des milliers de réunionnais et de petits oiseaux endémiques avec leurs milliers de petits-tours en HÉLICOS ... qui consomment tant de Kéroséne et rejettent tant de CO2 ... et qui en plus ne rapportent rien du tout à La Réunion, tout le contraire !
16. p.mass le 07/12/2018 08:41
On en serait pas là si Royale et Hollande par manque de courage n'avait pas baisser leur froc sur l'éco taxe née du Grenelle de l'environnement en 2007.
Cette taxe devait sanctionner les pollueurs en les poids lourds de plus de 3,5 tonnes, sur certains tronçons du réseau routier français.
Elle devait entrer en vigueur le 1er janvier 2014,
Ce sont des milliards de perdus !

Désormais le successeur de Hollande doit trouver comment financer ce manque à gagner !

L'écologie est un problème de pays riche, la France se paupérise et veut sauver la planète !

Les Chinois Américains indiens ne se posent pas autant de questions au sujet de la pollution.
17. Marlow le 07/12/2018 08:57
Comparer nos montagnes au Machu Pichu ,il fallait oser!
A la grande rigueur on pourrait les comparer à la Corse.
Bref ce n’est pas un bon slogan publicitaire, il faut voyager avant de causer.
18. miro le 07/12/2018 10:13
les réunionnais bénéficiaires de LADOM, n'ont pas pu embarquer ?... ce n'est pas grave, la pyramide inversée leur allouera une bourse spéciale pour embarquer à l'ile Maurice .
19. A mon avis le 07/12/2018 14:19
16.Posté par p.mass : votre risonnement est simpliste.
Pourquoi mettre la faute sur Hollande et Royale, qui ont hérité du fardeau de dynamite hérité de "Sarko-l'écologie-ça-commence-à-bien-faire".
Les fameux portiques imaginés sous le règne de Sarko, devaient davantage engraisser des sociétés privées chargées du recouvrement des taxes, plutôt que le budget de l'écologie !

Vous dites :
Les Chinois Américains indiens ne se posent pas autant de questions au sujet de la pollution.

Détrompez vous ! Ils s'en préoccupent plus que vous ne le pensez, même si certains de leurs dirigeants ne sont pas des écolos convaincus !
20. olive le 07/12/2018 15:28
ils auraient dû accoster : une émeute urbaine dans l'île à sensations, ça valait le coup et ça change des visites habituelles !
juste après, les élections à Madagascar
et pour finir, un coup d'Etat en Afrique.
et retour sur Paris émeutes sur les champs Elysées :
voilà des vacances qui ont de la gueule !
Nouveau commentaire :