[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Elle accuse des policiers de St-André de "pression": Une enquête préliminaire ouverte

Le 14/03/2019 | Par N.P | Lu 5647

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de St-Denis. Carole, battue par son ex-compagnon, accuse des policiers du commissariat de St-André de "pression", révèle le JIR.

L’homme est un chef d’entreprise influent de la ville qui reçoit à manger régulièrement policiers mais aussi politiques. Carole, elle, vit un calvaire auprès de cet homme violent. 

Mais en 2013 au moment où elle décide de porter plainte, les policiers refusent. Elle revient auprès de son compagnon jusqu’en décembre 2014, enceinte de leur deuxième enfant, il l’a projette contre un tonneau. Elle perdra l'enfant quelques jours plus tard. Son compagnon, lui, revient régulièrement à la charge et fait pression avec des policiers pour récupérer les enfants et convaincre Carole de ne toujours pas porter plainte. 

Un an plus tard alors qu’ils sont séparés, un droit de visite tourne mal. L’homme lui arrache une poignée de cheveux et la frappe. 8 jours d’ITT sont prononcés. Une plainte est déposée à Malartic cette fois-ci mais transférée à St-André par la suite.  Entretemps un frère et une soeur de son ex-compagnon dénoncent des violences intrafamilailes, classées sans suite. Une confrontation a lieu en octobre 2017. 

Pour obtenir le droit de garde, il obtient également des attestations de bonne moralité notamment signées de Jean-Paul Virapoullé, relate le JIR.

Carole s’est adressée à la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les hommes et les femmes et de la lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa, qui a écrit au préfet de la Réunion. Une enquête judiciaire a été ouverte.


Commentaires (5)
1. La vérité vraie... le 14/03/2019 11:46
Une honte absolue...mais nous connaissons tous déjà la fin. Rien pour personne...c'est comme ça avec les puissants. Mais ça changera un jour, ça changera !
2. Bina le 14/03/2019 11:53
Ôté mettre l ordre avant trop tard police abusé trop la
3. Kiki le 14/03/2019 16:52
Apporte des preuves de violences. Friqué ou pas, tu feras de la tôle, tu vas déguster ! Tu l''aime plus, t''as besoin de la martyriser de la sorte ? Et le divorce, c''est fait pour ton hologramme ? P''tite bi.... va ! "Zef " d''entreprise, oui !
4. T''''es bouché ? le 14/03/2019 20:41
Apporte des preuves de violences. Friqué ou pas, tu feras de la tôle, tu vas déguster !


T'es bouché ? On vient de te démontrer que la femme peut s'asseoir sur ses poursuites.

A Saint-Denis, j'ai vu un policier, tête moitié rasée vers le bas avec des dessins. Un quart au dessus, des cheveux noirs. Et le top couleur orange façon courtelle. Comment on peut laisser un policier arborer un style kaniar comme ça ?
5. Kiki le 15/03/2019 17:14
Ça marche pas comme ça pst 4. Il "achèterait" les flics ? Des têtes bien influent ds la hte "sphère"tombent qd la justice arrive à les chopper, et lui, il passerait entre les filets ? Tatatatat. .....elle à de quoi se défendre Carole ...
Nouveau commentaire :