[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Et si, au lieu de la responsabilité du préfet, on pointait celle des maires?

Le 19/01/2018 | Par Pierrot Dupuy | Lu 13067

La décision du préfet Amaury de Saint-Quentin de ne pas placer la Réunion jeudi matin en alerte rouge a déjà fait couler énormément d'encre.
Les commentaires sur les réseaux sociaux sont généralement incendiaires et certains demandent même son départ. Nous y reviendrons.
Rares sont ceux qui prennent sa défense.
P.M. (c'est un pseudonyme choisi par un fonctionnaire, donc tenu au droit de réserve) a rédigé un courrier relativisant les choses, et surtout pointant du doigt l'absence de réaction des maires qui auraient pu, comme l'ont d'ailleurs fait ceux du Tampon et de Saint-Leu, interdire la circulation sur le territoire de leurs communes s'ils estimaient que la situation était trop dangereuse.
Lesquels maires sont également responsables d'avoir laissé construire n'importe où, obstruant le lit d'anciennes ravines ou encore bétonnant des espaces qui jusque là absorbaient l'eau de pluie et l'empêchaient de ruisseler, transformant de fait certaines rues en véritables torrents.
C'est ce courrier, écrit hier soir alors que Berguitta se trouvait encore à proximité de nos côtes, que nous reproduisons ci-dessous
Pierrot Dupuy

"Berguitta" s'éloigne heureusement de notre île sans passer dessus ! 

Alors que vais dire ?! deux choses : d'abord, Préfet ou pas, rien n’aurais empêché les dégâts aux infrastructures routières et les envahissements ici et là des eaux en furie. J'y reviendrais !

De deux, il est certain que des explications plus précises, doivent être données aux usagers qui ne semblent pas avoir tout saisi, sur les principes de mise en place de l'alerte rouge d'abord (ce fut fait et refait sur les médias) et des plans de vigilances fortes pluies et forte houle.

Il est dit trop de choses et parfois, sous l'emprise de la peur, de la colère; de l'ignorance; des mots, qui peuvent entraîner des réactions négatives, deviennent préjudiciables au bon fonctionnement de plein de choses.

Je regrette personnellement, que dans des épisodes comme celui que nous vivons encore à l'heure où j'écris ces mots, il n'ai pas été pris en compte plus tôt, le droit de retrait autorisé, à se rendre au travail ou non, si on juge avec évidence, que sa vie peut être mise en danger.

Informer les chefs d'entreprises responsables, que parfois, la nature prend le pas sur l’intérêt financier. même, si ce dernier est survie d'entreprise....
Maintenir l'économie face aux éléments, est parfois bien tendancieux, mais il s'étudie au cas par cas !

On oublie souvent, les pouvoirs de police des maires..

Eh oui, il ne faut pas tirer sur l'ambulance qui n'arrive pas, quand il peut y avoir des secouristes, sensés être compétents sur site, pour éviter que les soucis s'aggravent.

Ces derniers en perte de vitesse, appelleront alors l'ambulancier, prêt à intervenir alors, avec l'assurance d'un besoin bien réel, qu'il serait seul (ce qui n'est jamais le cas) capable de gérer! Bon je reconnais que c'est simpliste !!!

Revenons aux dégâts que nous allons constater, demain et après demain après les décrues et que certains ont pu voir en direct, grâce aux technologies modernes, qui n'empêchent pas les choses d'arriver, mais qui les figent; les jugent et qui font polémiques car, nous vivons dans ce monde médiatisé où tout se dit ou presque avec passion.

A chaque épisode naturel, car nous sommes ici dans ce que la nature nous montre chaque fois, avec un peu plus de lucidité; épisodique certes; mais pourtant si réelles!

Nous sommes dans une île, une île qui n'est pas plate; une île qui est soumise de par sa position géographique, à des manifestations venteuses, pluvieuses, houleuses et cycloniques en concentrant le tout.

N'oublions pas le volcan, les incendies et tout autre catastrophes liés aux établissements représentant un danger pour l'environnement.

Mais bon. Ces risques naturels, sont amplifiés par ce que nous humains, oublions au fil du temps.

Les lois de la nature et la constitution géologique et topographique du terrain, qui nous est offert par cette même nature et dont nous nous croyons les maîtres absolus.

Nous construisons par "nécessité" parfois n'importe où et n'importe comment. persuadés que nous avons la technologie nécessaire pour contrer la nature. 

Résultat des courses, nous dévions les cours d'eau, les canalisons, les guidons vers nos chefs d’œuvres d'humains et constatons que la nature est souvent plus forte et ce qui coûta un peu, fini par coûter beaucoup plus.....

Mais, je vais arrêter là d'enfoncer une porte restée ouverte.

Porte que personne ne veut refermer ou que le cerveau des uns ou des autres, a tendance à placer dans la boite à oubli.

Pour qui ? pourquoi ? je n'y répondrais pas, je laisse à vos esprits fertiles le soin de polémiquer et de réfléchir.
 

Le peuple, veut toujours un responsable à ses maux et à ses propres turpitudes.

Un Préfet pourquoi pas ?!

Surtout qu'il vient d'arriver, lui, dans son beau bureau, à l'abri dans son bel uniforme blanc...De blanc !

Ah que c'est beau l’humain en colère ! pourtant demain quand il faudra songer à reconstruire, c'est encore vers lui que l'on portera ses sollicitations et là ce sera l'espoir, de gagner de quoi refaire, ce qu'on est en fait le seuls à avoir eu l'occasion de faire quoi déjà ??? Détruire et participer à cette destruction avec l'accord de qui déjà ???

On en revient pas aux maires ?! Non Ah pardon je croyais !

Bonne nuit et n'hésitez pas fâchez vous ! Mais vos mots, vos maux, votre futur, c'est dans les mains de qui, que vous les mettez confiants ???


Créez votre propre sondage de satisfaction des utilisateurs


Commentaires (73)
1. Marc le 19/01/2018 18:15
Il est nullissime ce courrier.

D'abord, il est bourré de fautes de français.

Ses arguments sont légers, par ailleurs, renvoyant la balle sur des chefs d'entreprise qui auraient dû fermer boutique (sans possibilité d'être indemnisés) et des maires et promoteurs ayant bétonné n'importe où. C'est sans doute vrai pour ces derniers, et c'est un chantier de longue date, mais l'ordre public c'est la compétence (et la responsabilité) du seul préfet.

Quand à dire que les maires auraient pu interdire la circulation sur leurs communes, c'est possible sauf que ça n'aurait pas autorisé les salariés à rester chez eux, ils auraient juste dû trouver un autre chemin plus long.
2. Oui le 19/01/2018 19:03

C'est bien ce qui se passe, pointer un bouc émissaire, de passage c'est plus pratique, en oubliant (en feignant d'oublier ?) que si la nature est notre maison, elle ne nous appartient pas, c'est elle qui décide de ce qui lui plait ou non, et qui nous le fait savoir, en proportion du respect que nous avons à son égard

Et ça vaut localement comme globalement, nous sommes de passage, juste des passeurs de vie, rien de plus, si nous poursuivons dans cet oubli, la vie de notre espèce basculera dans le néant comme un soupir

3. les terres gorgées d''''eau ou de beton? le 19/01/2018 19:05
J'ai reconnu dans le JT d'antenne reunion la maison que je louais à la pointe, impasse andré Fontaine et qui a ete inondée sur plus de 1 metres d'eau au point qu'il a fallut casser le mur pour evacuer l'eau. Ca n'etait pas une surprise car cette maison a deja connu un episode de ce genre il y 6 ou 7 ans hors cyclone. C'est probablement l' une des raison pour lesquelle le beau frere du prioprio avait mis en vente la maison située en amont.

Ben ouiap, cette zone etait connue pour être férocement inondable meme su le PPRN ne la mentionnait pas. Le proprietaire du terrain y a fait batir 2 cage à poule pour l'apat du gain avec les chambres à l'etage pour le cas ou les inondation se passeront de nuit.

Je me souviens aussi que le beau frere en question trop fatigué de tondre la pelouse sur la pente de son chemin, n'a pas trouvé mieux de betonner toute la surface.

Le proprio m'a arnaqué sur ma caution de 2 fois la TEOM que j'avais payé. hihihi comme quoi bon dié y punit pas lo roche.
4. klod le 19/01/2018 19:07
Juste question de "l'ami Pierrot" !!!!!!!!!!!!!!!


certains se glosent des "possibilité de "réglementation" des " collectivités locales" ............. et ce, sans compter le STUPIDE "amendement virapoullé" "!!!!!) ,

pov vira974................

certains maires ont su prendre les décisions adéquates ( St Leu , le Tampon) , en sachant ( merci les "grands sachants" ) que , à ce jour , le Préfet ne peut que "gérer " globalement l"alerte rouge" , et il a fait ce qu'il a pu , selon moi ..................

où on change les "conditions réglementaires" de déclenchement de l'alerte "rouge" .où on fait confiance aux "maires" et à la prudence "créole" ...............


assez moucate: " l"etat" ????????????

la Réunion lé dobout ou lu na besoin d'un " maitre " comme "décideur" .................

que les "natifs " prennent leur responsabilité et n'attendent pas tout de "l'état français" !!!!!!!!!!!!!!!!!!


"Reunion dobout" , ou Réunion "mi aime zot toute et c'est la faute" à 'l'"état framçais" ................ comme y pleurent certains ............................

: l'éternel dilemme depuis 70 ans !!! pov "RUn 974"!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

: un "natif" yes i," lord mercy me", ben ya !
5. moin mi pense que... le 19/01/2018 19:07
C'est pas faux. Moi même j'ai dû me rendre à mon lieu de travail en étant conscient du danger mais l'idée ne m'est pas venue que j'aurais pu faire valoir mon droit de retrait.
Mais bon, on est pas toujours bien informer et surtout mon employeur a eu le tord de se fier uniquement aux directives du Préfet ( pas alerte rouge donc l'activité continue )
Ce fonctionnaire a raison de sous-entendre que certains Elus n'ont pas assumer leurs responsabilités ...une fois de plus j'aurais tendance à dire. Ils ne pouvaient non plus ignorer les dangers que pouvaient courir la population. Et on ne les a pas entendu.
J'ai lu les moucatages envers TAK ( en mode samouraï ) mais au moins il était sur le terrain et il a su prendre les décisions adéquates.
Quant aux constructions "sauvages" dans les lits de rivère...
6. vous avez dit responsable le 19/01/2018 19:11
Responsabilité est le maitre-mot à bien analyser.

Le directeur de cabinet du préfet a bien indiqué au JT de jeudi 12h30 sur Reunion première : "chacun doit être responsable"
Enfin des mots sensés. Ceci n'est pas tombé dans l'oreille des sourds.
A l'avenir, il faudra arrêter d'interdire bêtement accès mer, accès éruption etc.
On éduque, on informe, et on laisse en responsabilité vivre.

Cependant, il y a une responsabilité qui échappe aux habitants. Celle de l'urbanisme.
C'est bien le maire qui délivre les permis de construire, pas vrai ?
Qu a le POUVOIR d'aménager ?
Qui (n'est-ce pas l'Etat ?) a le DEVOIR de contrôler alors que tous les Réunionnais connaissent la pratique du clientélisme local et le laisser-aller des élus locaux.
Même si des habitants préviennent des constructions illégales, les fonctionnaires de l'Etat (préfet en tête, et que voulez vous que fassent les employés? ils obéissent) ne bougent pas le petit doigt par peur des élus locaux, et pour passer un séjour tranquille sur l'île.

Les fonds européens (qui les contrôle en préfecture?) arrivent en masse à la Réunion.

Où est la priorité ?
Les aménagements clientélistes de loisirs (la mode est ainsi aux jeux d'eau alors que le prix de l'eau est en train d'exploser et que la plupart des communes n'a même pas l'eau potable réglementaire!) ?

Ou les aménagements UTILES pour que chaque habitant dispose de l'essentiel : eau potable, accès à l'énergie (réseau en état lamentable), des voies de circulation durables et des transports en commun fiables et efficaces, la prévision des écoulements d'eau etc.

Il y a de quoi fournir beaucoup de travail UTILE. Des chantiers énormes!
Et n'oublions pas toute la gestion des déchets et de l'assainissement.

Seule une politique COMMUNE sur l'île peut changer l'avenir.
Mais aucun élu ou élue n'a de courage!

Ce n'est qu'un rêve, les "petits intérêts politiciens personnels" vont conduire l'île à la catastrophe alors que Berguitta n'est qu'un avertissement.

Demain on va "indemniser un peu" pour garder des voix, et on recommence la fête et les jeux et les feux d'artifice pour endormir le peuple !
L'ile cochon n'a pas d'avenir avec ces politiciens sans courage.
7. klod le 19/01/2018 19:25
mwin mi dit :

assez reproche à "l'état framçais" ça qui marche pas à la "Réunion" !!!!!!!!!!!!!!!

que les zébus locaux et les "citoyens" réunionnais" prennent leur responsabilité !!!!!!!!!!!

nous ne sommes plus au temps de la "kolony" !!!!!!!!!!!!!!! les réunionnais peuvent prendre leur responsabilté !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!




"les lambrequins de la honte" ( A LIRE pour ceux qui s'intéressent à La REUNION !!!!! (meme si l'on n'est pas d'accord avec les thèses développées par l'auteur ) ; respect à l'ame de M. VARONDIN !!)



où l'on voit que pleurer dans un DROM en accusant "l'état framçais" c'est pleuré sur l'incapacité des "élus locaux de prendre leur responsabilité "

dobout " nos Domota locaux" ...........

ce n'est plus l 'état framçais" qui empêchent le développement des drom .............. nous ne sommes plus au temps des perreau -pradier et michel debré ( et oui , les memes en FAIT, nonobstant les "admirateurs du "debré michel" ............° a!!)

que font nos "responsables locaux" !!!! depuis la "départementalisation " qui datent de 1982 ............... assez crie su l'état!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ...crie su nos "zébus dit endémiques " !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
8. Jean Jean le 19/01/2018 19:42
Bah,pas faux.
Mais la phrase finale est et restera : Le préfet est décisionnaire pour l'alerte rouge. Rejeter la faute sur les maires ou autres est juste lâche
Il à fauté ? Autant le reconnaître et assurer aux gens que vous allez faire mieux la prochaine fois,car c'était votre premier cyclone à la réunion..
9. Merlin le 19/01/2018 19:45
les fotes on sans tape !!!! Les arguments sont pertinents, ce sont les mêmes qui reviennent après chaque catastrophe. Les maires, premiers magistrats parait-il, sont aux premières loges, alors qu'ont-ils fait ? Quelles consignes, quels arrêtés ont été pris dans la tempête pour inciter leurs administrés à ne pas braver les éléments, à rester chez eux ? L'alerte rouge se décrète pour le département, pas pour une commune ni un quartier....!
10. GIRONDIN le 19/01/2018 19:47
Et que dire de celle-là :
"" "" "........ S’agissant du Principe de Précaution, aux conséquences dramatiques et si préjudiciables à nos milliers de familles tamponnaises aujourd’hui, je partage, pour certains cas précis, la conception de M. François FILLON qui prône sa suppression, car il le juge « dévoyé et arbitraire » !

Dans le cas du PPRn au Tampon, je suis partisan d’une conception minimaliste de la position que doit défendre l’État et je m’interroge – comme des milliers de tamponnais – sur le bien-fondé des documents soumis à enquête publique : n’y a-t-il pas des données erronées ou incohérentes dans ces pièces graphiques ? Les méthodes utilisées sont-elles les plus fiables ? A-t-on suffisamment fait prévaloir le retour d’expérience, suite aux phénomènes naturels de ces dernières décennies, sur les valeurs scientifiques théoriques issues de calculs mathématiques et informatiques ?

Je ne me poste pas seulement dans la critique justifiée et utile, mais aussi et surtout dans l’action : en effet, j’ai reçu personnellement ces dernières années de très nombreuses familles touchées par les effets néfastes du PPRi et PPRm.

Avec le soutien de la majorité régionale et de notre Président Didier ROBERT, j’ai proposé et fait valider ce jour en commission sectorielle « CADDE » (Commission Aménagement, Développement Durable, Energie) avec mon collègue Bachil VALY, maire de l'Entre-Deux et conseiller régional en charge de l’aménagement du territoire, le principe d’une subvention annuelle de 72 700€ au profit de l’association DEFEND' NOUT' TERRAIN afin de lui permettre de mener encore plus efficacement et sereinement ses actions en faveur des familles tamponnaises. Cette subvention sera confirmée en Commission Permanente de la Région Réunion dans les toutes prochaines semaines.

Je tiens enfin à saluer l’action courageuse, bénévole et déterminée des dirigeants de cette association, au premier rang desquels sa Présidente Marie Annick SARPEDON, dont la force de caractère, la dignité et l’authenticité n’ont d’égales que la justesse de la cause qu’elle défend debout, contre vents et marées !

Un combat qui vise à minimiser au mieux, avec plus de précision et en toute sécurité, les trop larges zones devenues inconstructibles, amputant le patrimoine familial de milliers de tamponnais.

Soyez, Mesdames et Messieurs, assurés de mon soutien plein et entier dans ce combat, que je mène avec vous, et que je m’engage, s’il plaît à Dieu, à porter au plus haut niveau dans les mois à venir, afin d’assouplir la position de l’État tout en maintenant une protection proportionnée et suffisante des personnes et des biens !"

Nathalie BASSIRE
Conseillère régionale du Tampon" "" "" ""

Zinfos974 01/12/2016
11. La vérité vraie... le 19/01/2018 20:08
Courrier d'une indigence sans nom, probablement d'un fonctionnaire de la préfecture qui moule poivre après la gestion catastrophique de cet épisode. Ben oui, il faut mériter ces 53%...là ça risque de dégager plus vite que prévu (voir l'intervention de Bareigts, les différentes court-circuitage du préfet par les maires du Sud, agissant en responsabilité et en utilisant leur pouvoir de police).
Pour rappel : après chaque épisode cyclone, un retour d'expérience est réalisé et consultable par la population. Toutes les excuses débiles du préfet autour des vents, etc. sont complètement contredites avec le retour d'expérience sur Dina où l'on précise bien que le passage à l'alerte rouge a été parfaitement respecté et a évité des morts...quid ici du principe de précaution ? D'autant plus qu'à l'époque les inspecteurs évoquaient "les vents de plus de 200 km/h et les...les pluies torrentielles" (p. 21, p.34, etc.)...Le préfet et les énarques à ses côtés ont-il lu ce rapport avant de prendre leurs fonctions ? On lira également avec subtilité le passage réservé aux assurances et leurs plaintes. Et voilà le coeur du problème : le fric, le fric, le fric avec des experts remettant en cause la déclaration de catastrophe naturelle. VOUS SOUVENEZ TOUS DE DINA !!! Tous ces types sont à vomir !
Quant aux maires etc. ils ont raison de réclamer le paquet après tant d'incompétence ! Aucune excuse n'est possible pour l'équipe préfectorale. LA DEMISSION S'IMPOSE ET VITE !

Enfin : Passage supplémentaire pour ceux qui attendent indemnisation...je ne sais pas si la loi a été modifiée depuis !

"C’est pourquoi la LOUM du 13 décembre 2000 modifie le régime cat-nat dans les DOM en
lui faisant intégrer tous les dommages, vent et eau, si le vent dépasse 200 km/h en rafales ou
145 km/h pendant 10 mn. En d’autres termes, si le cyclone est modéré, la loi de 90
s’applique ; si le cyclone est fort, c’est la loi de 2000 qui s’applique. D’où le débat sur les
normes évoqué supra, et le surcoût de l’application de la loi de 2000 pour la CCR , dont la
mission d’avril a estimé qu’elle avait multiplié par 9 les remboursements qu’elle prenait à sa
charge, élargis donc aux dégâts de vent : 95 millions € au lieu de 10. Ceux-ci auraient, sinon,
été quand même pris en charge par les assureurs, au titre de la garantie tempête classique,
mais sans réassurance par la CCR. "

A LIRE ICI (avant que ça soit supprimé, dépêchez-vous...)

http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/034000505.pdf
12. Fidol Castre le 19/01/2018 20:17
C'est ce que j'ai dénoncé sous l'article qui recensait les photos des internautes.

Ce fonctionnaire a raison. L'alerte rouge n'aurait pas empêché les dégâts. Il pointe la responsabilité des maires et il a entièrement raison. Mais il faut aller plus loin et dénoncer la corruption généralisée qui va de l'électeur de base à l'élu de collectivité. Celui qui accepte de voter pour un candidat contre un camion de gravier vaut-il mieux que le maire qui fait les poches des petits vieux ?

Quand on embauche le copain, le coquin, le partisan, le colleur d'affiches, le militant à la place d'un employé compétent et volontaire. Quand on donne le marché à une entreprise amie au lieu de faire travailler l'entrepreneur honnête pour moins cher. Quand on déclasse des terrains en plein milieu de champs de cannes pour en faire un lotissement (que se passera-t-il le jour où les familles seront encerclées de feux de cannes ?) parce que ça appartient au copain. Quand on laisse l'entreprise amie construire une route avec une mince couche d'enrobé. etc...etc... Faut-il s'étonner que ce soit la panique lorsque l'aléa climatique ou autre arrive ?

Quand je consulte les sites mauriciens, j'ai l'impression que leurs infrastructures ont moins souffert que les notres. Mais ce n'est peut-etre qu'une impression. Et pourtant Berguitta est passé à pleine puissance chez eux alors qu'il est passé au large de la Réunion.
Chez nous, de simples précipitations suffisent à amener le chaos. Et on me rapporte que les gens pleurnichent sur les radios. Il parait que c'est du matin au soir. (Je n'écoute que 100% Jazz et mes playlist Deezer).

Créoles, continuez à voter pour les pourris, les corrompus, les voleurs, les taulards, les menteurs, les baiseurs. Zot néna encore pou pleurer ! Chaque créole veut son passe-droit. Il est plus malin que son voisin. " Mi koné le maire mwin, i laisse à mwin contruit dans la ravine li. Nous boire le coup ensemb nous !" Lé pa fini !
13. lestigointhewall le 19/01/2018 20:30
Ok avec @poste1

Il était du devoir du préfet dans de pareilles circonstances de prendre les responsabilités qui lui incombaient ; on était pas loin d'une véritable partie de roulette russe avec la vie des réunionnais !
14. Sick Ranchez le 19/01/2018 20:39
13e mot
23 e mot
j'ai arreté de lire à ce moment là.

apparemment c'est p)as un fonctionnaire prof de français.
plutôt un flic lol.

un mec qui sait pas écrire, ses réflexions doivent pas aller bien loin.
15. DOGOUNET le 19/01/2018 20:43
Arrêtez de défoncer des portes ouvertes et de vous écouter parler (écrire). Florilège peï du mal français !
16. L'Ardéchoise le 19/01/2018 20:52
Tout d'abord, lire sur "météo-réunion" l'excellent commentaire, qui propose aux dubitatifs de se renseigner sur le site du plan ORSEC et sur son application.

Quand ce n'est pas la faute à Macron, c'est la faute au Préfet, ou à d'autres, c'est selon.
Il semblerait que dans ce cas, un partage des responsabilités s'impose , les protagonistes sont là où il faut les chercher !
Mais on n'a que les élus que l'on mérite...et ce qu'ils autorisent avec.
Tout est dit entre le mot de Pierrot et ce courrier (avec des fautes certes, mais qui ne sont rien en rapport de ce que l'on peut lire par ailleurs...).

QuanT à la compétence du Préfet en ce qui concerne l'ordre public, celui-ci, nommé fin juin 2017, ne peut être tenu pour responsable des constructions diverses et variées incriminées dans les dégâts, car elles n'ont pas été faites en 6 mois :"chantier de longue date", dixit le 1 !!!

12, entièrement d'accord avec vous ...
17. Marc le 19/01/2018 21:01
Par ailleurs, ne nous mentons pas: même en supposant que la réglementation ne permettait pas au préfet de déclencher l'alerte rouge, le risque juridique c'était quoi? Qui allait faire un recours?
18. Habitant de bassin plat le 19/01/2018 21:03
Étant habitant de bassin plat je tient à féliciter l’intervention de monsieur le maire. Qu’importe le parti politique qu’on défend, on ne peut que reconnaître l’intervention de mr le maire. Il a été présent dès la montée des eaux et même aujourd'hui!
19. Moi président le 19/01/2018 21:26
Il y a évidemment du bon sens dans ce courrier.
Mais la question de fond, c'est : quand va-t-on arrêter définitivement de prendre les citoyens pour des petits enfants irresponsables ? (c'est d'ailleurs un peu ce que dit PM à la fin)

Quand on a la dengue ou une bonne grippe, on reste à la case sans se soucier du manque à gagner, parce que la santé vaut mieux que l'argent. Encore qu'il existe des solutions pour pallier au manque à gagner (congé payé).
Alors pourquoi réfléchir autrement si on estime que le danger de se déplacer est grand ? C'est aussi une question de santé, non ?

Au-delà des maires et du préfet, il existe aussi la responsabilité individuelle.
Mais il est vrai qu'en France, on a une longue habitude de se dédouaner de sa propre responsabilité, et de fait c'est bien normal puisque l'Etat fait tout pour qu'on reste dans cette mentalité.

Au final, on a les dirigeants qu'on mérite, parce qu'on les a choisis. Là encore, c'est bien ce que semble dire PM à la fin de son courrier.

Attention à la confusion futur/conditionnel, PM (pas de "s" à la fin au futur, contrairement au conditionnel, et un "t" à la fin à la 3ème personne au conditionnel). Défaut de relecture, sans doute.
20. Moi pas responsable le 19/01/2018 21:27
ce courrier cherche à critiquer ceux qui cherchent un responsable....pour en désigner d'autres...!

Dans le cas de danger cyclonique , l'Etat donc le Préfet est LE responsable. Que l'on se tourne vers lui parce qu'il y a eu des décisions ou des non décisions calamiteuses....est pour le moins normal en démocratie.

Le prefet portait la responsabilité de la sécurisation des habitants. Il a pris une décision qui au vu des situations dans le sud, mettait clairement en péril des vies. cette décision est fortement critiquée et critiquable. Rappelons qu'il y a peut-etre un mort. Une personne emportée par les eaux alors qu'il était en voiture. Que faisait-il en voiture? avait-il le droit de faire ballade? Oui! Et c'est bien là tout le problème.

Durant des années on nous a dit, ne sortez pas, meme si il y a une accalmie, ne sortez pas. Ne vous approchez pas des crues, n'y allez pas pour le spectacle! la sécurité d'abord. N'approchez pas de l'enclos!!

Et aujourdhui virage total: Vous etes les seuls responsables, à vous d'estimer, prenez vos responsabilités face à la mort et au danger.....
C'est une démission de l'Etat face à ses responsabilités.
Un démission du préfet de ses responsabilités.
21. La vérité vraie... le 19/01/2018 21:49
Au fait le patron du MEDEF aurait pu faire un appel aux salariés ou aux patrons...
Vous l'avez entendu vous ? Très belle image de cette structure dont nous n'attendons plus rien...
22. CHR974 le 19/01/2018 21:53
Il semblé évident que M. Le Préfet a joué avec le feu. Comme à chaque événement cyclonique puisqu''il s''agit bien d''un événement cyclonique, le débat sur les alertes s''installe. Un système basé uniquement sur le vent est une aberration.
23. CHR974 le 19/01/2018 22:00
Le risque cyclonique est une conjonction des risques liés au vent, a la pluie, aux mouvements de terrain, a la houle
24. Paul Hoarau le 19/01/2018 22:20
Le Préfet aurait sûrement déclenché l'alerte rouge si le service de la météorologie l'avait averti, du déluge qui allait s'abattre sur la moitié de l'Île ( on nous annoncé un cyclone et c'était un déluge qui nous tombé dessus) À chacun à bien faire son métier et les vaches, etc..etc .. N'étant pas des pros de la météo les Maires ne peuvent prendre des décisions que lorsqu'ils se rendent compte du danger qu'encourt la population que lorsque le temps se dégrade et souvent, il est déjà trop tard !
25. un blanc le 19/01/2018 22:41
Ca construit en zone inondable, ça fait les malins sur les photos et à la télévision, mais après ça se plaint que "oh mon dieu, l'eau ça mouille!".

Je suis en tout point d'accord avec le courrier.
26. Babeuf le 19/01/2018 23:03
C'est facile de tirer sur le Préfet.
Ne faudrait-il pas plutôt incriminer les services météo qui n'auraient pas bien informé le préfet de la gravité de la situation.
Maintenant si la météo a bien fait son travail honte au Préfet.
27. Kasser le cui st Louis st Denis le 19/01/2018 23:10
Enfoncer des portes ouvertes? Oui effectivement. Mais qu''on ne ferme pas pour autant la responsabiliite du préfet. L''enjeu est l''aménagement de notre territoire, et là, les maires, les collectivités et l''Etat sont responsables.@développement durable.
28. Perplexe le 19/01/2018 23:12
C'est certainement un courrier du préfet en personne qui cherche à se débiner. Comme c'est sous couvert d'anonymat, ce n'est pas sa secrétaire qui a saisi le courrier, d'où les fautes d'orthographes non corrigées...

Mais le fait est que c'est lui seul qui décide du déclenchement de l'alerte rouge, pas les maires !

L'alerte rouge n'empêche pas les dégâts, mais empêchent les gens de sortir pour aller travailler...

Il y a des personnes qui habitent dans des villes où la situation métrologique était calme, mais travaillent dans d'autres villes à plusieurs km où le temps s'est considérablement dégradé en cours de journée, et n'ont pas pu rentrer chez eux à cause des inondations, d'où l'inquiétude des proches.. Dans ce genre de situation de catastrophe naturelle, les familles veulent être unies et non pas séparées...

Il faut penser aussi aux drames humains, il n'y a pas que l'économie et le fric dans la vie !
29. vite dit le 20/01/2018 00:46
Beaucoup de ces dégâts me font penser à ceux dont en fait la cause est due aux " réalisations" de gros margoulins qui sévissent dans le vaste secteur de la construction .
Le Préfet ? La météo ? la pluie? ou les chefs margoulins et ceux qui les autorisent ?
Mais pendant que j' y pense , rassurez- moi, il n' y a pas de ces margoulins qui sont aussi dans la politique au moins ?
30. KOKORICO le 20/01/2018 00:47
Donc le prefet n'a rien a voir c'est la faute des entrepreneurs, des maires, des services meteo, des pompiers et la j'entends que c 'est la faute des réunionnais. En fait c 'est finalement la faute de tt le monde sauf du prefet.
Ou on envoi les gens travailler et ou on finit par leurs expliquer qu'il n'aurait pas du y aller et que c'est leurs fautes! c 'est une plaisanterie? (Moi perso j'ai besoin de travailler pour gagner ma vie si on me dit que je peux y allez J'Y VAIS mais c'est connu c 'est les faineants qui veulent l'alerte rouge) Qu'on me nomme UN EMPLOYE qui a fait valoir son droit de retrait juste UN, je sens qu'on va chercher lgtps! .
Ou on nous dit que si un glissement de terrain tombe sur ta tronche c 'est pas grave parce que ya pas de rafale a 150 donc soit tu délire soit c est ta faute tu l'a cherché.
Ou on nous dit que le passage en alerte Rouge aurait surement été bien PIRE QUE TOUT LE DRAME ABSOLU oO. et que 12 h d'arret economique c 'est pire que les pertes humaines. La je reste sans voix qu'on vienne m'expliquer? Il doit penser a la population ou la vie economique en priorité? Que les sudistes coulent sous leurs problèmes du moment qu'il faut beau a Saint Denis et que les magasins sont ouvert.
Ou j'ai appris que j'etais une "fraction du territoire ne necessitant pas de traitement particulier" merci pour le cynisme moi qui pensait que j'etais un etre humain mais en fait je suis une fraction de territoire.

Toutes les remarques sur l'urbanisme ne sont pas tres fines au regard de l'histoire, retourner vivre dans une case en tole dans un chemin de boue et au prochain cyclone on en reparlera. Cette modernisation de l'ubarnisation que tout le monde conspue sans reflechir a probablement plus sauver de vie que le prefet cette semaine.Elle est certes trop violente trop rapide et pas bien maitrisé mais c'est tout un debat qui ici dans ce cas sert surtout a dedouaner certains de leurs responsabilités et franchement le nombre de mort avant/apres urbanisation je vais pas vous faire un dessin, Reflechissez, Allez voir votre granmoun et posez des questions..
Deniere reflexion les énarques sont un CANCER pour la France en général, qu'on ferme ce cursus malsain de bureaucrates malades qui convoitisent toujours plus de pouvoir.
31. un blanc le 20/01/2018 02:11
Tout un tas de gratte ki qui voulait pas travailler tiens.

Et bien si c'est vraiment dangereux d'aller travailler, personne ne vous oblige à le faire. C'est quoi une journée de salaire par rapport à une vie?
32. Oté.Oté le 20/01/2018 04:04
Tentative de manipulation de masse z'infos ou préfecture?
On sait plus
33. Autrement le 20/01/2018 06:42
Sur Le Tampon, on ne peut nier que la municipalité est responsable des dégâts. La prolongation de la route du général de Gaulle en est la preuve. Pas d'évacuation d'eau prévue donc toute l'eau s'est déversée dans l'impasse Corbusier, le chemin Portail (véritables ravines).
Puis au niveau du Chemin Mazeau et Chemin Fageau même si ces eaux ne provenaient pas de la nouvelle route (n'exagérons rien), ces chemins ne sont malheureusement pas pourvu de buses ni de caniveaux pour évacuer l'eau et le développement de Trois Mares auraient demandé un nouvel aménagement d'évacuation des eaux puisque des centaines de maisons ont été construites sur d'anciens cours d'eau avec permis de construire.
Résultats des courses des rues complètement détruites (Chemin Portail, Chemin Fargeau...) pour ne citer que celles-là.
D'aucuns tirent à boulet rouge sur le Préfet, mais en amont c'est quand même les municipalités et notamment les premiers magistrats donc les maires qui ont pour missions de répondre à la gestion de leur commune.
Par conséquent oui, les maires sont responsables si ce n'est des caprices de la nature du moins des dégâts causés sur leur commune comme c'est le cas sur Le Tampon où aucun travail en amont n'a eu lieu, si ce n'est de voir le maire déchiré le PPRI.
Le maire du Tampon ne doit pas concentrer le pouvoir entres ses mains et travailler en collaboration avec l'ensemble du Conseil municipal (car le Conseil municipal dans son ensemble ( majorité dont certains jouent sur leur gsm lors des conseils municipaux / opposition Jean Jacques Vlody plus absent que présent. Cazal Paul, Fontaine Colette Musso), bras droit d'André Thien Ah Koon à savoir 1er adjoint Jacquet Hoarau, 2ème adjointe Monique Benard Deslais, 3ème adjointe, Laurance Mondon, 4ème adjoint Ainaud Rivière...) sont responsables de ce qui s'est passé) doivent impérativement revoir l'aménagement des routes et de l'évacuation des eaux du fait des constructions sur les anciens cours d'eau.
Oui sur le Tampon le maire est responsable des inondations pour ne pas avoir fait un travail en amont.
Moi j'ai été inondé sur Trois Mares et c'est du fait de l'ensemble des conseillers municipaux et forcément du maire.
34. Band maire i fé carriere le 20/01/2018 06:52
Comme di les aménagements sauvages de l'île sont en parties responsable de ces coulées. On voit tout l'intérêt de faire des carrières à tout va pour la NRL, ce n'est que le début... les élus de l'ouest vont encore gueuler dans quelques jours avec les requins, alors qu'ils sont responsables de ces aménagements de merde, réfléchis uniquement en terme économique. Ou recolt sak ou sem... Kan bana i di zangemen climatik, zot i rigol... Band zistoir koma i ca arrivé pli souven
35. on aime enculer les mouches le 20/01/2018 06:54
ca aurait changé quoi si l'alerte avait rouge? moins d'inondations? moins de degats? non, mais des pv par contre ca oui
36. les agriculteurs le 20/01/2018 05:08
franchement le problème de ceux qui prennent la route sous des trombes d'eau malgré la vigilance forte pluie c'est leur bêtise car on ne peut pas dire qu'ils nont pas été prévenus et il y a vraiment des solutions pour peu qu'on réfléchisse. Prendre la route si on pense que c'est dangeureux s'appelle de l'inconscience surtout pour 53 euros et c'est limite coupable.

le vrai soucis ce sont ces agriculteurs ou ces gens dans des lotissements ou ces maisons qui reçoivent toute la boue et là il y a une réflexion de fond car le chemin farjeau que va t'il devenir au prochain cyclone? ceux la ont autre chose à faire que prendre leur smartphone pour mettre des post.
37. Edmond le 20/01/2018 08:34
@ klod mi apprécie ce que ou écrit. Mais :FRANÇAIS.
38. politic parnoumim... le 20/01/2018 09:01
depuis plus de 60 ans ont a des innondations liés aux ravines rien n'a ete fait pour endiguer ces derniers.. quand on voit le bricolage de certaines voiries on se dit qui'il y a surement des détournements de fonds publics??? juste un petit exemple:entre st louis et l'etang-sale la population est foutu s'il ne se bouge pas!!.
39. Retraité Saint Paulois le 20/01/2018 09:07
A @ 12.Posté par Fidol Castre le 19/01/2018 20:17

Je suis entièrement d'accord avec votre commentaire !

A force d'être le Département de France et notamment des Outremers, scandaleusement le plus assisté par tête d'habitant et le plus inégalitaire dans la répartition des aides perçues, principalement par la faute de nos trop nombreux et trop chers élu-e-s, toutes tendances politiques confondues qui se comportent comme des nababs cumulards démagogiques, adeptes du clientélisme,...

Les réunionnais infantilisés et amnésiques sont incapables de raisonner par eux-mêmes, comme des êtres humains responsables, vivant sur une île avec les aléas climatiques de plus en plus violents y afférant, surtout ceux à venir avec le réchauffement de la planète auquel, nous réunionnais participons activement ....

La preuve par l'importation massive de CHARBON ET DE FUEL pour produire notre électricité dans les centrales du Gol, de Bois rouge et du Port !!!

Sans doute, est-ce monsieur le Préfet ou ses prédécesseurs qui sont responsables de cette situation ???
40. Jex974 le 20/01/2018 09:15
Ce bla bla déconnecté de la réalité...
Personne n'a pointé du doigt la responsabilité du préfet dans les dégâts. Alerte rouge ou pas, il y en aurait eu. Et évidemment qu'il faut analyser le rôle des permis de construire là dedans. Mais là c'est déporter le problème.
Non, ce qui est reproché au préfet, c'est d'avoir laissé sous-entendre aux habitants du sud qu'ils pouvaient prendre la route pour aller travailler sans danger alors que ce n'était clairement pas le cas. Alors oui, il a dit "faites attention quand même hein, ne sortez que si c'est nécessaire". Mais en matière de flou, je crois qu'il n'y avait pas moyen de faire mieux. Car le problème pour les habitants du Sud, c'est que depuis la veille du passage du cyclone les conditions étaient déjà dangereuses du fait des fortes pluies. Du coup, tous les habitants de la micro-région étaient en attente le matin -avant d'aller travailler- de savoir s'ils pouvaient sortir ou pas. Du fait des fortes pluies, personne n'avait mis le nez dehors pour voir si les radiers étaient en cru ou pas. A 8h, la décision tombe : pas d'alerte. Certains sont déjà en retard pour aller travailler. Croyez-vous sincèrement que leur réflexe à ce moment là c'est d'aller consulter les textes réglementaires sur le droit de retrait ? Non, ils prennent leur voiture et là et se disent "s'il n'y a pas d'alerte, c'est que ça devrait aller un peu mieux qu'hier". Et bien non ! Parce que la situation s'est rapidement dégradé et ça, personne ne pouvait le prévoir. Du coup combien se sont retrouvés face aux vents ? Face aux routes aux allures de rivières ? Face aux arbres et aux grosses pierres ? On n'a peut-être pas suffisamment parlé des gens qui se sont retrouvés coincés entre deux radiers en allant travaillé le matin à 8h et se demandant comment ils allaient rentrés chez eux le soir...
Facile après de dire aux gens : "vous n'avez qu'à prendre vos responsabilités".
41. Ma sonnerie le 20/01/2018 09:16
Les routes sont pentues ..diable..
42. Jean-Claude le 20/01/2018 09:25
Ahhhh ces innocents disait mon grand père ( pour rester politiquement correcte .... )
Ce qui s'est passé dans le Sud se nomme une inondation. Dans quel pays on déclenche une alerte rouge pour une inondation ?? Nous sommes plus fragiles que les autres pays ?? Arrêtons avec cette polémique qui nous ridiculise !
43. Jean-Claude le 20/01/2018 09:26
.....
... et de plus dans toute la moitié nord il faisait presque beau ( j’ai mis mon ma ligne à sécher dehors ce jeudi ! Arrêtons de regarder notre nombril ou de se croire le centre du monde et cherchons des solutions maison par maison pour éviter des futurs drames lors d’un vrai cyclone !
44. Grangaga le 20/01/2018 09:53
Du kou, lo deu ......mèrr', mèm' si zot nana ...(vréman deu), dann zot' kilott'.
Zot' lavé torr'........si lo préfé lavé rézon........
Mi vé dirr', domounn' té y pé bravv' zot' la loi, déssi l'avi lo préfé, piss' ké nou té an l'alertt' oranz'.......
Et si lo deu mèrr' lavé rézon.... sé satt' là, domounn' la préfèrr' ékouté.....y vé dirr' ke lo préfé lavé torr'......
Dé deu koté, sa y déssid' pa konm' sa, po gèrr' in l'alertt'.........
Na in ...réinyion d'kriz'...........
Noutt' deu .mèrr' té y dwa pa ètt' invité.......donk' y pran a zot' po la tay', lé ott' z'instanss'......
Ce ki vé dirr' zot' la pi bezwin de sé .....o personaz' po zèrr' zot vil'......
An kèl'ke sortt' so .bougu' la o là, y servv' ryin po zot'.......y dwa pi èk'zis'té.......
A mwin ke lo........galoné......y panss' parèy' po noutt' bann'............mèrr'.........
Mé sé la ke nou wa ke nana ènn' de ......tro.........

Et y fé in gro pèr'su l'arzan sa.........po satt' zot y fé.....ryin..........
45. kanal bisik le 20/01/2018 10:02
bourrés de fotes ou fautes le problème est que nos elus n assument pas ! pas tous heureusement ...et le président de région il est ou ? seychelles ... bravo a ces maires du sud présent sur le terrain et surtout pour leur arrêtés d interdiction de circuler au moins ça ! monsieur le prefet ne vous en faites pas ,c est le cirque habituel ici zenfants i plèr pas i gagne pa de lait ...
46. Jean-Claude le 20/01/2018 10:06
Je vais faire simple et court : L'inondation n'est pas une fatalité , mais une conséquence ! ......
47. lollll le 20/01/2018 10:49
En tant que citoyen qui paye ses impôts, je m'en fous de savoir à qui la faute, on n'est plus en cours de maternelle: "c'est pas moi c'est lui", par contre ce qui m'importe c'est que l'argent de mes impôts soient utilisés comme il se doit: marre les emplois clientélistes, les fêtes inutiles, les cadeaux aux amis, aux copines, etc.. Les gars sont forts pour faire des projets pharaoniques (puy du fou péï, téléphériques, NRL, etc...) pour soi disant laisser une place dans l'histoire avec leurs ego sur-dimensionnés. Pendant ce temps là les services publiques de base ne sont pas assurés (SDIS en déconfiture, routes délabrées, eau pas aux normes, permis de construire dans des zones inondables, pas d'écoulement des eaux, etc...). Mes "chers" élus, je tiens à vous rassurer, vous et votre ego, ne laisseraient aucune place dans l'histoire, comme vos prédecesseurs d'ailleurs, donc faites votre boulot et arrétez de parader.
48. Pierre le 20/01/2018 11:00
Il ne faut pas mélanger les choses. Durant les précédents épisodes d'intempéries à la Réunion les alertes n'ont pas empêché les dégâts, mais la sécurisation de vie humaine et la possibilité aux sinistrés de se faire indemnisés.
Ce courrier brouille les pistes. Le préfet est seul décisionnaire au niveau départemental pour déclencher l'alerte rouge et ainsi permettre les indemnités... les maires, les salariés, le réunionnais lambda ont-ils ce pouvoir ?
On peut tirer à boulé rouge sur les maires, le salarié, les patrons etc... mais la Réunion est en construction avec le PPRi et PPRm, même imparfait car surestimé (le risque) dans certain cas, mais c'est avec le temps que ces plans deviendront efficaces, et c'est suite à de tels événements que ces plans vont s'affiner et permettre aux sinistrés de reconstruire ailleurs en sécurité grâce AUX INDEMNISATIONS qu'ils n'auront finalement pas faute d'alerte rouge.
49. ciné le 20/01/2018 11:09
L'entreprise de mon épouse est située à la possession. Des salariés habitent dans les hauts des St Paul et St Leu. La décision a été prise de ne pas faire travailler les gars, et d'un commun accord cette journée qui leur sera payée sera rattrapée sur plusieurs semaines.
Voila c'est une question de bon sens et tout le monde y trouve son compte.
50. stef le 20/01/2018 11:17
C'est pas la faute du préfet si l'eau est montée. Pour les maires il faut voir si les canalisations d'évacuation étaient bien entretenues; pour avoir travailler avec une commune de l'Est il y a quelques années, on en voit des choses. Quand l'herbe est coupée et qu'il n'y a plus de sacs " pousse a li dan' canal....mwin la point le temps attend' intel" ou bien "mi habite pas ter là, fout là même". Le laxisme au sein des employés communaux c'est tout un débat.
Mais la pluie a été très intense pendant Berguita et il aurait été difficile de prévoir tout ce qui c'est passé;aujourd'hui il faut arrêter de vouloir mettre la faute sur l'autre et se retrousser les manches pour réparer les dégats.
On revendique notre côté fier d'être réunionnais et on pleure parce que le Préfet n'a pas dit "tention la pluie ek le vent lé fort marmay, mi interdit a zot sorte dehors" faut arrêter de déconner. Son boulot maintenant c'est de déclarer la catastrophe naturelle ET de suivre les dossiers pour que personne ne soit oublié ou b.... par les assurances.
51. retraitée dionysienne le 20/01/2018 11:28
- 12.Posté par Fidol Castre le 19/01/2018 20:17

- 39.Posté par Retraité Saint Paulois le 20/01/2018 09:07

Bien dit !

La belle unanimité de façade de nos fiers élus locaux du sud pour critiquer le préfet et les services de météo France, lesquels nous avaient largement mis en garde selon les zones concernées, leur permet surtout, de tenter de se dédouaner de leurs responsabilités envers leurs administrés, hélas, de plus en plus infantilisés par certains médias avides de sensation !!!
52. Zirconium le 20/01/2018 11:42
Secret d’État : le Préfet a un bouton (mais un bel bouton !), en appuyant dessus ça déclenche l’Alerte Rouge. Et tout d’un coup le cyclone s’en va tranquillement, plus de vent, plus de pluie, plus d’inondation, plus de pleurnicherie.
53. Éric du sud le 20/01/2018 08:48
À petite cause grand effet... L alerte rouge n aurait rien changé. L urbanisation sauvage, le non endiguement des racines, le bétonnage des cours, parking.... ces petites choses entraînent des torrents de boue. L alerte rouge est juste pour interdire les personnes de circuler et non pour l eau de s écouler...
54. JORI le 20/01/2018 12:04
Juste pour mettre mon grain de sel, l''alerte rouge n''aurait pas empêché les dégâts mais mieux là où les maires et leurs personnels ont pu intervenir pour porter secours à leurs administrés, en alerte rouge, cela n''aurait pas été possible.
55. JORI le 20/01/2018 12:15
Je ne crois pas non plus que ce soit le préfet qui accorde les permis de construire. Enfin, pour ceux qui en ont. Pour les autres les maires laissent faire car ce sont autant de voix pour les élections suivantes. Mdr
56. austrodoudou le 20/01/2018 12:29
Cela me fait grincer un peu des dents mais pour une fois je suis entièrement d'accord avec fidol post 12 de même qu'avec st paulois post 39
57. Sapotille le 20/01/2018 14:06
A la place du préfet, voici ce que je ferais :

"A partir d'aujourd'hui, mes services vont vérifier la conformité de tous les permis de construire des 10 dernières années, ainsi que les travaux de réfection et de consolidation de la voirie, surtout dans les villes sinistrées du Tampon, St Leu, St Joseph, etc..
En cas de fraude, négligence ou manquement avéré, les maires, adjoints, responsables techniques, etc incriminés seront immédiatement révoqués et poursuivis par la justice."
58. JORI le 20/01/2018 17:38
57. Sapotille
J'adhère. Halte au n'importe quoi.
59. Ma sonnerie le 20/01/2018 18:32
39.
Territoire le plus assisté par tête d''habitant...sortez moi les stats que l''on en discute cher retraité..(assisté?)
60. IDéesClaires le 20/01/2018 20:58
Ok avec Pierre 49

Il ne faut mélanger les choses. Seul l'alerte rouge donne droit à des indemnisations. Ok il y a eu des permis délivrés illégalement, ou une mauvaise gestion des écoulements d'eau dans les communes, oui les maires doivent prendre leur responsabilité a ce niveau mais pour l'instant les victimes ne seront pas automatiquement indemnisés. Ils devront se battre avant d'avoir les premiers sous pour reconstruire. Il faut surtout se focaliser là-dessus. Nous pourrons nous retourner vers nos responsables communaux une fois que les victimes auront de quoi se reconstruire.
61. karine le 21/01/2018 07:13
L.homme se croit invincible fasse à la nature
On lieu de se tirer dans les pattes et chercher un coupable !!! Nous devrions tirer de nos erreurs
Nous sommes tous responsables
Ne devrions nous pas nous rassembler penser et construire autrement !!!!
62. cocodelo le 21/01/2018 08:01
Le prochain commentaire sur les Réunionnais assistés, infantilisés, qui vivent tous du rsa... Pourrait il au moins étayer ces propos nauséabond? Par des chiffres des preuves?Si les reunnionnais vous degoutes tant que ça, allez vivre ailleurs.
63. lollll le 21/01/2018 09:14
@60: La responsabilité de ces maires est évidente. Avec une petite plainte comme pour la tempête Xynthia en métropole pourrait régler pas mal de problèmes actuels et à venir avec des dommages et intérêts possible. Les réunionnais ne connaissent pas leurs droits ni les devoirs des maires et c'est bien dommage.
64. Oreo974 le 21/01/2018 09:27
J entend certains s reclamer un préfet réunionnais.
Svp Non, il sera sûrement corrompu, et s enrichira sur le dos de la population comme les autres.
65. VIEUX CREOLE le 21/01/2018 15:47
LES MAIRES ONT , EN EFFET ," UN POUVOIR DE POLICE" SUR LE TERRITOIRE DE LEUR COMMUNE !!! ET , IL ME SEMBLE QU' UN MAIRE (Celui de St- Joseph ) ait utilisé " ce pouvoir"... Mais il n'a pas malheureusement , le pouvoir d'arrêter les pluies torrentielles et la violence des crues qui ont fait abondamment déborder la Rivière de Langevin !!!!
66. A. HOAREAU le 21/01/2018 16:49
Cher Mr DUPUY, en ma qualité de 'vieux riverain' de la ravine "Boucan-Launay" (St-Denis), je vous confirme que les maires sont bel et bien responsables en raison des permis de construire qu'ils délivrent 'les yeux fermés' ; mais,l'ETAT (le Préfet) l'est encore plus !
Je m'explique : sur la base de ce que j'ai vu et constaté dans mon secteur depuis le passage de "Hyacinthe" (1980), je place l'ETAT (DDE/DEAL - Préfet) au premier rang des malfaisants (irresponsables) qui ont littéralement RETOURNE les lits des torrents qui alimentent le canal BUTOR !
Les faux curages ont causé la disparition du bandeau végétal qui protégeait les berges ! De plus, certains riverains ont profité (avec la bénédiction de l'ex DDE) des apports rocheux pour étendre leurs propriétés dans le DPF (domaine publique fluviale) ; résultat : lits rétrécis, digues fragiles, maisons à moins de " mètres du passage des eaux !
Depuis le 20/12/93, il n'y a pas de crue Majeure en ces lieux ! Dieu merci ! Mais quand cela se produira …. bonjour la CATASTROPHE !!!
67. Choupette le 21/01/2018 17:14
Alerte orange :

1) tout le monde décroche son antenne parabolique et la range bien sagement à l'intérieur.
2) le préfet en personne passe chez les abrutis qui sont nés avec un poil dans la main pour élaguer leurs arbres
3) et tout le monde gueule sur le préfet
68. allo momon bobo le 21/01/2018 20:55
les pleureuses sont remontées contre le prefet alors qu'elles ont beaucoup braillé pour les décentralisations. Ben oui, DDE, permis, AOT tout ca c'est decentralisé maintenant. Et on découvre?

et la reforme des permis de construire en 2007? plus de controle, systeme declaratif, vérifications "simplifiées". il y a pourtant des brailleurs qui trouve qu'il y a trop de normes et qu'il faut simplifier pour liberer les energies. arf- je me gausse- goutsa

il faut demander a didier, nassimah et aux maires maintenant
69. Employé communal mwin le 21/01/2018 21:49
A ce courageux PM qui se défausse sur nous et les maires, quelques rappels.
Dans toutes les mairies, les employés ont été sur la brèche dès lundi pour minimiser les dégârs à venir.
Pour toutes les communes, jusque il y a peu, les permis de construire étaient délivrés par la DDE.
Enfin, la DDE a toujours privilégié le radier au pont pour...un moindre coût.
70. ANTHECRIST le 22/01/2018 08:00
Moi j'aimerais bien savoir quelle activité économique fallait-il sauver au détriment de la vie des gens car Saint-Denis à été plutôt bien épargné par cette tempête et pourtant bon nombre de boutique étaient fermées et même si je suis d'accord avec les maires qui ont pris leur responsabilité il n'est absolument pas normale que le préfet n'est pas prix la mesure réelle de cette tempête. A croire que seul l'argent des assureurs ai dirigé son cerveau...
Car là ou ça va être compliqué c'est sur les dossiers d'indemnisations des victimes, enfin les particuliers, car les paysans et les professionnels ont moins de soucis.

Peut-être devrait-on lui rappeler ses devoir et obligations de préfets, quant aux maires ont peut se poser la question sur certains projets.
71. Guy Marcoz le 22/01/2018 08:07
A mon ami Pierrot Dupuy, fondateur de Zinfos974 ...

"Goyave de France", devenu réunionnais depuis bientôt 30 ans, ancien donneur de sang désormais retraité, toujours investi bénévolement dans plusieurs associations de ma ville, Saint-Paul, et défenseur du bien vivre entre hommes et femmes de bonne volonté,...

Lecteur assidu de Zinfos, il m'arrive de commenter vos rubriques en respectant les règles élémentaires de politesse et de courtoisie, ce qui ne m'a pas empêché d'être censuré à plusieurs reprises sans explication de votre censeur ...

Je suis stupéfait que vous ayez laissé paraître le 64.Posté par Oreo974 le 21/01/2018 09:27 (depuis mobile) qui scandaleusement met en cause l'intégrité du plus haut représentant de l'Etat et de ses prédécesseurs dans notre Département sans que cela ne vous émeuve, alors même que c'est l'essence même de votre raison d'être de dénoncer les scandales dans notre île !!!
72. Zirconium le 22/01/2018 10:34
Ne plus me notifier les commentaires svp
73. CITOYEN le 23/01/2018 07:43
TOUT A FAIT D ACCORD NOS ÉLUS N ASSUMENT PAS LEURS RESPONSABILITÉS ILS ONT PRIS CETTE FÂCHEUSE HABITUDE DE REJETER TOUT SUR LA FAUTE DE L ÉTAT ILS LAISSENT FAIRE QUANT ON LEURS SIGNALENT UNE SITUATION DANGEREUSE LEURS RÉPONSES ON VERRAS QUAND CA ARRIVERAS DE PEUR DE PERDRE LEURS DERNIERS ÉLECTEURS QUI LEURS SONT CORVÉABLES ET PUIS LE BÉTONNAGE SYSTÉMATIQUE TOUS LES COINS DE VERDURE SONT SACRIFIES C EST PAS ÉTONNANT CE QUI ARRIVE C EST LE RÉSULTAT DE LEURS POLITIQUES.
Nouveau commentaire :