[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Fonction publique: Des élections professionnelles marquées par le mouvement des gilets jaunes

Le 06/12/2018 | Par Zinfos974 | Lu 2488

Tous les quatre ans, des élections professionnelles sont organisées afin de renouveler les instances représentatives du personnel dans la Fonction Publique. Un véritable enjeu de démocratie sociale puisqu'elles consacrent aux agents, par l’élection de leurs représentants, le droit de participation à la détermination des règles individuelles et collectives, et permettent d’établir la représentativité des organisations syndicales à tous les niveaux pertinents de la gestion publique.

Cette année, les élections professionnelles se tiendront ce jeudi 6 décembre (date commune aux trois versants de la fonction publique). ​Dans les administrations qui ont recours au vote électronique exclusif, les opérations se déroulent sur des périodes comprises entre 24h et 8 jours, le dernier jour intervenant le 6 décembre 2018. 

Sur l'ensemble du territoire national, ce sont 5,2 millions d’agents publics qui sont appelés à voter pour choisir leurs représentants du personnel siégeant dans les organismes consultatifs de la fonction publique : comité technique (CT), commissions Administratives Paritaires (CAP), Commissions Consultatives Paritaires (CCP). Dans le cadre du renouvellement général des instances, les mandats des représentants des CHSCT ainsi que des conseils supérieurs (CSFPE, CSFPT, CSFPH et CCFP) sont aussi renouvelés.

À La Réunion, près de 65.000 agents sont appelés à voter. Un vote qui intervient dans un contexte marqué par le mouvement des gilets jaunes. 

Dans la fonction publique territoriale, le vote se fait à l'urne pour les comité technique et par correspondance pour les CAP et CCP (directement adressé au centre de gestion ; sauf pour Saint-Denis, Saint-Paul, la Région et le Département, où cela se passe en interne). "Avec le mouvement des gilets jaunes, les services de la poste ont été perturbés et beaucoup n’ont pas reçu leur matériel de vote", explique Marina Amony, Secrétaire Départementale FO (branche des services publics). La syndicaliste souligne au passage un autre aspect problématique : "Les syndicats avaient demandé qu'on vote le plus possible à l’urne car c'est traditionnel. À la réception du matériel, certains pensent que c'est pour le mettre dans l'urne et ne le renvoient pas"

Dans la fonction publique hospitalière, le vote se fait pour la première fois par voie électronique exclusive. "Le mouvement a perturbé la campagne syndicale. Et les agents n'avaient pas la tête à ça, les élections sont passées au second plan", nous confie un syndicaliste, craignant aussi une participation moindre à cause des retard de courriers. "Certains n'ont toujours pas reçu leurs codes", s'inquiétait-il ce mardi soir.

Dans la fonction publique d'Etat, certaines administrations (ministère de l'intérieur, industrie, finances) votent par voie électronique, tout comme le secteur de l'éducation et de l'enseignement supérieur. D'autres, comme la Deal, la Daaf, Dgacs ou encore la Dieccte, directement à l'urne. Mais là aussi, les retards de courriers inquiètent les syndicats. "Le ministère des tutelles a été informé. Des mesures doivent être mises en place mais les résultats risquent d'être perturbés",  redoute Janick Sidney, secrétaire départemental de la fédération générale des fonctionnaires FO.


Commentaires (17)
1. kersauson de (p.) le 06/12/2018 10:51
et SI
on supprimait ENFIN
la SUR REMUNERATION
cause de la vie chere ici ???
2 milliards / an , dont 0.7 ici

et les gdes surfaces en profitent
2. pers:ILE BOURBON le 06/12/2018 11:06
VOTER EST UN DROIT, et sans doute pas encore un devoir pour certains car combien ne votent point ou plus depuis fort longtemps. Là aussi, les lois doivent évoluer, doivent être réécrites, tout citoyen doit voter ce devrait être une obligation -le vote doit évoluer sur une notion obligatoire- et le bulletin blanc doit trouver sa place aussi.
- Si nous ne votons pas, avons-nous le droit de nous exprimer ? Sans doute pas ! comme nous nous n'exprimons pas nous devons la fermer ou dégager sur le pays auquel nous appartenons.
au delà de ce qui a pu se produire, entre d'un côté les corrupteurs et de l'autre les corrompus, même lorsque nous avons laissé passer les injustices, nous n'avons rien dit, ne sommes-nous pas aussi COMPLICES ; c'est une bien longue réflexion....
en tout état de cause, il y a certainement des choses à changer, croyez-vous qu'avez 25 % de voix qu'un Elu de la République pèse fort sur une Nation ? quelle histoire....
3. pers:ILE BOURBON le 06/12/2018 11:10
concernant la sur-rémunération, il convient dans un premier temps, d'HARMONISER, c'est un peu comme un Chirurgien qui interviendrait sur un patient pas à pas en plusieurs interventions....et ce n'est certainement point simple, car il y a des travaux à mener sur d'autres ramifications, sur d'autres branches et certains le savent où il faut aussi travailler....C EST TOUS ENSEMBLE QU ON Y ARRIVERA;;;
4. jlr le 06/12/2018 11:50
@1kersauzon : les chiffres que vous donnez sont nettement exagérés : un peu plus de 1 millard pour toutes les outre-mers , et 347 millions pour la seule Réunion ( et non pas 700 millions ) .
5. Choupette le 06/12/2018 12:11
C'est dans les revendications : https://www.medias-presse.info/a-la-reunion-les-gilets-jaunes-reclament-labolition-de-la-franc-maconnerie/102013/#comments
6. Paulo le 06/12/2018 12:42
@1 lol ce n'est pas bien d écumer de bar en bar. Le vrai problème c est l octroi de mer.
7. Paulo le 06/12/2018 12:43
Les collectifs gj réunionnais demandent un alignement par le haut et non par le bas !!!
8. Llort le 06/12/2018 13:04
@1kersauzon : c'est bien beau tout ça , mais comment réagiriez vous si on vous enlevait du jour au lendemain 1/3 de salaire? surtout avec un crédit, non re-négociable parce que déjà fait, et des enfants a nourrir?
9. Sigurdhur le 06/12/2018 14:19
@ILE BOURBON : arrêtons les contraintes, le vote doit rester un droit et non une obligation. Seul la prise de conscience personnelle permettra une evolution dans la démocratie. Nul ne doit faire confiance a son représentant politique.
10. fonctionnaire ? le 06/12/2018 14:29
zot i veux retire la surrémunération mais zot i veut un smic à 1800 euros ?
LOL en gros zot i veux tout et son contraire en même temps !
arrête garde la poche zot camarade !
11. ald'eau le 06/12/2018 15:45
@ Kersauson - post 1:

La conclusion me parait hâtive pour les raisons suivantes:

- la loi de l'offre et de la demande n'est pas un modèle théorique mais une réalité constatée et seulement lorsque certains efforts sont consentis par le vendeur: alors que la demande augmente, les prix baissent.
Si la demande est croissante (la démographie) et que les prix augmentent malgré tout, il faut effectivement chercher l'explication ailleurs.

- L'actualité nous montre l'inquiétude des chefs d'entreprise face à la constante progression des charges structurelles (principalement le coût du personnel) et surtout des charges fiscales. La zone franche globale représenterait une excellente réponse sur ces points. Idem pour l'offre d'emplois "subventionnés", sous réserve que ces postes aboutissent effectivement à terme à une embauche en CDI.
Mais si l'économie ainsi engendrée n'est pas répercutée sur le prix, à la baisse, ce mécanisme sera inutile par rapport au but visé.

D'où l'importance d'un observatoire des prix de l'ensemble des produits: le consommateur final aura le choix de privilégier une rente de situation ou d'orienter son choix vers le vendeur qui s'adapte au marché.

Avez-vous le souvenir du passage du franc français à l'euro et de ses effets sur les produits de consommation courante ? Le paquet de brèdes, jusque-là vendu cinq francs, est passé à un euro. Il en fut de même pour presque tous les autres produits et sans justification comptable particulière.

Une entreprise est, en principe, créatrice de richesse et je présume que nous tenons le premier argument. Nous constatons également que les revendications des Gilets jaunes n'ont pas omis ce point en réclamant pour certains une meilleure redistribution de cette richesse.

Une certaine voiture "low-cost" vendue 10.000euros toutes options en Métropole est cédée à plus du double de son prix ici, l'octroi de mer ne justifiant pas l'important différentiel. C'est ici que nous évoquerons les charges structurelles: délivrées et entretenues dans le réseau identique au réseau national et ajoutant le principe d'économies d'échelle, le concessionnaire peut difficilement justifier le surcoût..."pourquoi baisser le prix, puisque ça se vend...".

Empêcher une catégorie de salariés de consommer (en leur sucrant une partie de leur rémunération) ne fera pas baisser les prix; bien au contraire...

Et lorsque vous évoquez "ici", vous nous parlez bien de la Réunion ou d'une autre ile ;)
12. microipi le 06/12/2018 16:06
@ poste 8 faîtes votre route les gens sont jaloux et rêvent beaucoup à chaque fois qu'il y a une crise c'est la faute des fonctionnaires, cette semaine ils tapaient sur les dockers pour eux ce sont des privilégiés , plus de 50 ans que nous votons pour les mêmes têtes si la réunion est dans cette situation c'est la faute aux politiques, mais qui donnent le plein pouvoir aux politiciens? jalousie maladie chronique made in réunion.
13. Proposition le 06/12/2018 22:25
Juste une suggestion à ceux qui envient les fonctionnaires : c'est si simple, il faut aller passer les concours !! Trop facile peut-être.. Donné sans doute, du piston, ben oui c'est ça ! .. et si on allait regarder dans le privé à diplômes et postes équivalents ! 2000 personnes, 10 postes ce doit être si simple.. Chiche !! Il vaut mieux en rire ..
14. PERS/ILE BOURBON/ACTION JUSTE le 07/12/2018 09:19
il manque un morceau à votre phrase....bien sûr que "nul ne doit faire confiance à son Représentant Politique" et l'autre morceau ou écrit pas dont....et c'est nul ne doit "faire confiance à son Représentant Syndical"....entre les corrupteurs et les corrompus nous sommes pas mal barrés n'est ce pas....
et en plus il faut OSER tout avouer....si vous avez "l'oeil" il y a ô combien des pistes stratégiques pour gagner dans les élections....VOILA LES DERIVES;;;;
bien à vous
15. pers:ILE BOURBON le 07/12/2018 09:42
à Sigurdhur
Il faut raisonner jusqu'au bout....allons y ...Reconnaissons-le que les lois sont obsolètes...pourquoi le vote blanc n'est point de mise ? Pourquoi la Population a déserté entre d'un côté les corrupteurs et de l'autre les corrompus, fallait s'y attendre après tout....-la loi de causalité était là-...maintenant excusez du mot "c'est le grand merdier...
Il faut écrire jusqu'au bout, vous ne l'aviez point fait ; ok "nul ne doit faire confiance à son Représentant Politique" et bien sûr j'écris pour vous "nul ne doit faire confiance à son Représentant Syndical....
Bien à vous dans un monde imprégnée d'un peu plus de JUSTICE
16. PERS/ILE BOURBON/ACTION JUSTE le 07/12/2018 11:23
Certes il faut passer des concours ...mais sat nou comprends pas c est que néna certains la passé le concours et ben à cause la pleuré après su le travail que lui devait faire...n'avait comme un gros problème et vous avez vu où mènent les dérives....quosa ou veut y dit à ou c'est la loi de cause à effet...tout a du sens dans ce monde
17. OKLM le 07/12/2018 14:27
POST .1 C'est les fonctionnaires qui payent ta retraite, ton RMI, ton RSA, tes feuilles roses et qui font tourner l'économie.
Plutôt augmenter le SMIC à auteur IDIOT DE SERVICE
Nouveau commentaire :