[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Hausse des comportements à risque: Le préfet allonge la durée de suspension de permis

Le 10/09/2019 | Par M.A | Lu 5425

Au cours de l'année 2018 et du premier semestre 2019, une augmentation des comportements à risque des usagers de la route a été relevée (alcoolémie, consommation de stupéfiants et vitesse). Un bilan insatisfaisant qui a conduit le préfet à durcir les sanctions. 

Lorsqu'une infraction routière est commise, le préfet peut en effet décider d'une mesure administrative de suspension provisoire du permis de conduire à l'encontre du contrevenant, dans l'attente de la décision judiciaire. Dans le cadre des actions de mobilisation contre l'insécurité routière, Jacques Billant a ainsi adopté un nouveau barème départemental des suspensions administratives du permis de conduire, en étroite concertation avec les procureurs de La Réunion et les forces de l'ordre.

"Beaucoup d'accidents et de drames pourraient être évités"

"Ce nouveau barème vise à rapprocher la mesure administrative de la sanction pénale prononcée en la matière. Il se veut aussi plus simple et plus dissuasif en alourdissant également un certain nombre de sanctions", explique la préfecture, qui rappelle que "beaucoup d'accidents et de drames pourraient être évités par l'adoption d'une conduite plus respectueuse."

Ainsi, en matière de conduite sous l'emprise de l'alcool, la suspension passe ainsi de 3,5 à 4 mois de suspension pour les taux compris entre 0,5 à 0,59 mg/litre d'air expiré et de 4,5 mois à 5 mois pour les taux compris entre 0,6 et 0,69 mg/l. À partir d'un taux supérieur ou égal à 0,7 mg/l la sanction passe à six mois (auparavant 5 mois entre 0,7 et 0,79 mg/l).
 
"Responsabiliser sur les risques"

Durcissement également en cas de dépassement de la vitesse autorisée, la suspension passant de 4 à 5 mois pour un excès de 40 à 49 km/h sur les routes où la vitesse limite est supérieure à 90 km/h. Tous les autres excès passent à six mois (précédemment 5 mois de 40 à 49 km/h sur les routes limitées à 90 km/h et 5 mois pour les excès de 50 à 59km/h routes limitées à 110).

La récidive, qui entraînait une majoration de 50%, entraîne désormais six mois de suspension. Outre ce cas, la suspension reste identique cas de circonstances aggravantes.

À noter qu'en alternative à la suspension le préfet peut prononcer, sous certaines conditions, un arrêté portant restriction de conduire aux seuls véhicules équipés d'un éthylotest antidémarrage, pour une durée de six mois. 

À travers toutes ces mesures, le préfet souhaite "mieux responsabiliser les usagers de la route sur les risques encourus, en les incitant à adopter un comportement conforme aux règles du Code de la route".


Commentaires (17)
1. cHa le 10/09/2019 10:09
Très très bien Monsieur le Préfet !
Il faut juste penser à en faire de même pour les scootéristes sans permis ni assurance ou les renverseurs de piétons ou encore tous ceux qui sont scotchés à leurs téléphones. Ah oui, là il faut travailler en ville ou dans des quartiers chauds et ça ne rapporte pas ...
2. sbuba le 10/09/2019 10:46
sauf que le dispositif ethylotest anti démarrage n'est pas présent techniquement a la réunion.
effet d'annonce et pipi de chat.
en plus dans les faits la sanction est déjà de 6 mois depuis des années,donc tout ce qu'il annonce est déjà appliqué.
ce n'est pas un durcissement
3. Sapotille le 10/09/2019 10:47
Waouh !
Passer de 4,5 à 5 mois, quelle sévérité !
Les chauffards vont en trembler de peur.
Ça devrait être un an minimum et interdiction à vie en cas de récidive.
Ainsi que la destruction systématique du véhicule et plusieurs milliers euros d'amende.
4. Ti Tangue zilé zone le 10/09/2019 11:41
Ok et on fait quoi de leur voiture et moto ? A la casse ? Aux enchères ? Ou chez eux pour les week-ends ? Hi hi hi....
5. Yes le 10/09/2019 12:24
Je pense qu'il faut supprimer le permis carrément . Cela sera plus pratique pour tout le monde.
6. olive le 10/09/2019 12:38
c'est sûr que 5 mois au lieu de 4.5, ça va décider les alcoolos de ne plus boire en conduisant.




7. babeuf le 10/09/2019 12:49
Posté 3
Bien dit!
j'ajouterais pas de destruction du véhicule mais
En cas de récidive, confiscation quel qu'en soit le propriétaire et vente aux enchères publiques pour faite rentrer des sous dans les caisses de l'état !
8. Réveillez vous le 10/09/2019 13:10
"comportements à risque"

cela serais bien de rajouter les distances de sécurité, ou ceux qui double a droit, sur bande arrêt d'urgence, force les passages lors des rabattements ......

la il faudrait clairement une suspension de permis de 6 mois mini et une amande sévère...c'est bien des actes volontaire !
9. tc le 10/09/2019 13:43
confisquez définitivement l'auto, c'est beaucoup plus dissuasif !!
10. Gueulecabri le 10/09/2019 14:20
Je le trouve très fébrile le Préfet ! On en a connu d''autres plus fermes...Mais faut le comprendre, cet honorable représentant de l''État, pas de bruits, pas de vagues comme cela se fait dans toutes les administrations et.... à tous les niveaux !
11. Anti le 10/09/2019 15:06
Vue la semaine dernière une grosse Mercedes faire queue poisson tamoil st Denis et brûler feu Rouge...
Bravo à ce con
12. Ti Tangue zilé zone le 10/09/2019 15:35
M. le Préfet vous comptez faire quoi pour réglementer ces hordes de motos sauvages et inconscients des dimanches, qui viennent polluer le sud sauvage tous les dimanches...un dimanche par mois ce serait bien pour les résidents et les TOURISTES...
13. Joseph le 10/09/2019 16:57
Ils s'en cognent les délinquants, de toute façon, permis ou pas, ils roulent quand même !
14. Tatave le 10/09/2019 16:57
Heuh! Est-e légal ce que fait le Préfet. Est-ce de sa compétence même s'il a raison sur le fond ?
15. ouassou971 le 10/09/2019 18:28
-épidémie de feux cassés : plus rien ne marche, ni clignotant pour indiquer la direction que ce soit sur la nationale ou le rondpoint, super pratique de jouer à la voyante pour deviner à quel moment le connard va tourner, sortir, ou se rabattre

-ni feux de détresse pour indiquer derrière que la circulation a ralenti ou est bloquée, pour quoi faire ? c'est la route à mon père et j'y suis seul, n'est ce pas ?

-hécatombe de volants raides : impossible de prendre un virage ou même de rouler droit dans sa voie sans empiéter sur la ligne du milieu

-le respect de la distance de sécurité c'est devenu aussi rare que les licornes

quand à l'inimitable façon de s'insérer en force sur la nationale à 40 à l'heure quand les autres roulent à 110 et doivent se déporter sur la voie de dépassement pour ne pas décoller vers la lune, et de se garer absolument n'importe où n'importe comment en prenant un air indigné si on ose un klaxon, y'a qu'a à la Réunion que j'ai vu ça

bientôt le lexomil avant de prendre le volant pour pas péter un câble ou commettre un meurtre ou couper les bras qui dépassent de la portière quand le gars très très détendu a décidé de t'empêcher d'avancer ou que la feignasse qui fait ses courses veut se garer devant la porte du magasin pour ne pas marcher de sa place de parking aux rayons de marchandise

ps : mention spéciale à nos amis les motards qui chialent qu'on ne les respecte pas alors que plus dangereux irresponsables et égoïstes tu meurs (doubler par la droite, limitation de vitesse d'une autre planète etc, jambe tendue quand il te dépasse...)
16. MôveLang le 11/09/2019 06:12
À Rivière des Roches, juste avant le pont, à plus de 60 kmh je me fais souvent doubler.
Et pourtant, la. vitesse autorisée est de 50 kmh
17. Ma sonnerie le 12/09/2019 07:43
Ça n'est pas cela que veulent les réunionnais.. Mais un coût de la vie moins cher... Bouge toi le préfet.. Si tu ne sais pas faire, demande à l'opmr..
Nouveau commentaire :