[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Infirmiers agressés aux urgences: "Le climat n'est pas sain"

Le 08/08/2018 | Par Zinfos974 | Lu 3958

Ce week-end, deux agents hospitaliers ont été blessés, agressés par un patient aux urgences de Saint-Pierre. Un fait malheureusement loin d'être isolé. "Les locaux sont inadaptés par rapport à la population, et il n'y a pas un climat sain", réagit Expédit Lock-Fat, secrétaire général CFDT-Santé.

"Nous attendons les travaux. Il y a urgence pour que les agents travaillent dans de bonnes conditions (...). Au-delà de ça, il manque des personnels en nombre pour assurer la prise en charge des patients et pour éviter que les hospitaliers se retrouvent seuls face à la population."

Alors que l'accès aux soins peut parfois sembler interminable, le syndicaliste considère"évident qu'il y a un lien entre le temps d'attente et les actes d'incivilités". Mais s'insurge : "Ça n'excuse pas tout ! Les agents hospitaliers sont là pour le bien-être de la population et ils doivent être respectés. Ce n'est pas leur faute si les locaux ne sont pas suffisamment adaptés". 

Rappelant l'importance pour les agents victimes d'agression d'être accompagnés par la direction, il indique : "Nous avons interpellé la direction qui a mis en place un CHSCT. Il doit se dérouler ce jeudi après midi (...)  À côté de ça, il faut continuer les mesures de prévention".

Infirmiers agressés aux urgences: "Le climat n'est pas sain"


Commentaires (9)
1. mortier le 08/08/2018 18:29
Si ce patient a pu blesser 2 agents hospitaliers ce qu''il n''était pas si malade que ça. Ce sont ces genres de malades qui encombrent inutilement les urgences
2. Ben mon cochon ! le 08/08/2018 19:07
La faute aux agents de sécurité ? ah..... y en avait pas .??... ahhhhhhhhhhhhh

Ben faut embaucher !
3. Ti tangue malade le 08/08/2018 19:09
@ 1. mortier le 08/08/2018 18:29

👍 idem pour les SOS les consultations devraient être payantes au-delà de 20 heures, pour faire fuir ces squatteurs qui viennent juste pour emm... son peuple
4. Doly Prane le 08/08/2018 19:13
Ces pourris-alcoolo, méchants de surcroit, sont traités avant les autres vrais malades aux Urgences...et ils le savent ! A leur arrivée à l'hôpital, ils devraient être dirigés, illico-presto, dans des cellules de dégrisement au lieu d'emmerder le personnel soignant qui est au bord de l'asphyxie. Il faudrait que la Justice tape fort sur leur porte-monnaie mais çà c'est une autre histoire...Pathétique
5. GIRONDIN le 08/08/2018 19:23
.... Ça n'excuse pas tout....

Effectivement, attendre pendant 6h un proche sans aucune information....... avec comme seule explication '' 'y a plus grave..... ..effectivement i excuse pas tout !!!!
6. Objectif le 09/08/2018 08:10
Dans cette affaire il faudrait avant tout être objectif. Il y a des patients qui font n'importe quoi, qui gueulent pour rien, qui vienne aux urgences juste pour un petit bobo. Mais il y a aussi les soignants qui accueillent et répondent mal aux patients. Il y a des infirmiers qui se prennent pour des médecins donc forcement des fois il y a des clashs. L'égo humain est ainsi fait. Sur le fond, il n'y a ni coupable, ni innocent dans cette affaire. Mais sur la forme celui qui a pété un cable devra assumé ses actes.
7. Dagober le 09/08/2018 15:05
Faudrait peut être faire un classement entre les personnes saoule et les personnes vraiment malade, embauche des nervis
8. Miserable le 09/08/2018 16:18
Après les résidus poivro rivotril etc faut bien les mettre quelques part le 974 ne s''est pas construit en un jour
9. Bibikou le 09/08/2018 16:24
Faire un alcootest dés soupçon et les virer des urgences en appelant les flics, c'est un cas d'ivresse sur la voie publique qui mérite d être placé en cellule de dégrisement avec facturation à la personne alcoolisée.
Moi je verrai bien une grande cellule de dégrisement proche des urgences avec surveillance d'un flic, type Benalla pour totocher.
Nouveau commentaire :