[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Insertion: Franc succès du microcrédit pour les populations les plus fragiles

Le 05/02/2019 | Par N.P | Lu 967

Près de 1 700 microcrédits ont été accordés en 2018 à La Réunion. Selon une note de l’Institut d’émission des départements d’outre-mer (IEDOM) qui fait suite à l’étude sur l’inclusion bancaire, "le financement par le microcrédit connait un franc succès ces dernières années". Il passe de 4 millions d’euros de prêts accordés en 2010 à 11 millions d’euros l’année dernière. La moitié de ce montant est accordée à des bénéficiaires du microcrédit professionnel qui progresse de 19 % par an entre 2010 et 2018. La plupart de ces micro-emprunteurs, soutenus par l’Adie Réunion, sont des demandeurs d’emploi ou inactifs au moment de leur demande de prêts.

Le microcrédit personnel (alloué pour exemple pour le permis de conduire ou véhicule nécessaires à des projets d’accès à l’emploi) est également en hausse, plus 29 % entre 2019 et 2018. 

Le microcrédit apparait ainsi comme un moyen d’accéder aux différents services bancaires des populations les plus fragiles éloignées des offres de crédit traditionnel. "A l’inverse du droit au compte, le ' droit au crédit' n’existe pas", note IEDOM. En 2015, 3,5 % des ménages réunionnais se voient refuser l’octroi d’un crédit par les établissements traditionnels et 15 % des ménages réunionnais ont renoncé à demander un crédit en pensant qu’il serait refusé, précise l'observateur économique et financier des économies ultramarines.

Insertion: Franc succès du microcrédit pour les populations les plus fragiles
Cet accès au crédit pour les plus fragiles ne va pas sans un accompagnement, contribuant ainsi "de manière décisive à l’insertion sociale de ces personnes". Les taux impayés restent faibles et la pérennité de ces entreprises est supérieure à celle observée sur l’ensemble de l’économie réunionnaise.

Face au constat "d’une dynamique favorable du microcrédit", l’État souhaite élargir la diffusion du microcrédit en assouplissant le cadre règlementaire, indique l’IEDOM qui rappelle que le dispositif d’aide à la création d’entreprises 'Cap Création', lancé récemment par la Région Réunion, s’inscrit également dans cette dynamique.


Commentaires (4)
1. JUSTICE 974 le 05/02/2019 22:42
Prouvez le.
2. PAROLES PAROLES 974 le 05/02/2019 22:44
Souvent on embobine avec de belles paroles on donne de faux espoirs et c'est tout.
3. Nages le 06/02/2019 06:04
Jai dja pris des renseignement il faut un garant ou je je vais prendre ce garant ou si non faut les laisser le projet inovant que jai cree la prochaine fois je les laisserait les plans
4. PAROLES PAROLES 974 le 06/02/2019 11:12
3.
OUI vous avez raison. Protégez votre beau projet avant de l' exposer au risque de vous le faire voler.
Nouveau commentaire :