[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Intensification de la circulation de la dengue à La Réunion

Le 08/01/2019 | Par Zinfos 974 | Lu 3785

La circulation du virus de la dengue s’intensifie depuis 2 semaines consécutives dans l’ouest et le sud de l’île, avec l’apparition de plusieurs nouveaux foyers actifs, notamment sur la commune de Saint Louis. Les équipes de lutte anti-vectorielle de l’ARS sont toujours fortement mobilisées et renforcées par des équipes d’interventions du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours). Mais pour être pleinement efficaces, les actions menées par la lutte anti-vectorielle doivent être complétées par une participation active de l’ensemble de la population dans la mise en œuvre des mesures de prévention. Depuis le 1er janvier 2018, 6 763 cas de dengue ont été confirmés.

 

Renforcement des équipes du SDIS auprès des agents de la lutte anti-vectorielle


Au vu de la recrudescence du nombre de cas signalés ces dernières semaines, la lutte anti-vectorielle a été renforcée, depuis le 11 décembre 2018, par des effectifs supplémentaires du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours). Formés et équipés par les agents de l’ARS, ce sont 20 sapeurs-pompiers volontaires (10 précédemment), qui interviennent dorénavant aux côtés des équipes de lutte anti-vectorielle de l’ARS dans les quartiers où des cas de dengue ont été signalés.

Identiques à celles menées par l’ARS OI, leurs missions consistent à:
  • informer et sensibiliser la population aux gestes de prévention ;
  • supprimer tout ce qui peut contenir de l’eau (gîtes larvaires) dans les cours et les jardins ;
  • éliminer les moustiques adultes susceptibles de transmettre la dengue à travers la réalisation de traitements insecticides de jour dans les zones les plus impactées.
Ces interventions rapides, menées en complémentarité des équipes de l’ARS OI sur les foyers naissants de dengue permettent de limiter les risques de diffusion du virus, contribuant de manière efficace à la stratégie globale de lutte anti vectorielle à La Réunion.

 

De nouveaux foyers identifiés


Actuellement, les conditions météorologiques (chaleur et fortes pluies) sont particulièrement propices au développement des moustiques, vecteurs de la dengue. De nouveaux foyers de circulation du virus dans l’île ont été identifiés:
  • Saint-Louis ;
  • Rivière Saint Louis ;
  • Ravine des Cabris ;
  • Les Avirons.
Ils représentent une situation à risque, qui nécessite une mobilisation de tous pour éviter tout démarrage d’une situation épidémique majeure.

 

Situation épidémiologique au 8 janvier 2019


(données de la Cire OI, Santé Publique France)
Du 24 au 30 décembre, 30 cas de dengue ont été confirmés.
Les cas diagnostiqués sont répartis dans les zones suivantes :
  • Dans le sud : Les Avirons (3 cas), Saint-Louis (3 cas), La Rivière Saint-Louis (13 cas), Ravine des Cabris (1 cas), Saint-Pierre (1 cas)
  • Dans l’ouest : Saint-Paul - Bois de Nèfles (1 cas), La Saline-Saint Gilles les bains (2 cas), Saint-Leu (2 cas), La Possession (1 cas), Piton Saint-Leu (2 cas), Trois Bassin (1 cas)
Au total depuis le début de l’année 2018, on enregistre :
  • 155 hospitalisations pour dengue,
  • 468 passages aux urgences,
  • 6 décès dont 3 ont été considérés, après investigations, comme directement liés à la dengue


Commentaires (7)
1. titi974 le 08/01/2019 15:10
Logique les dépots sauvages de déchets n 'ont jamais été aussi grand voir band cochon et l'humidité la chaleur ça prolifère à foison ....au nettoyage et à la verbalisation des crados...
2. Juliette CARANTA-PAVARD le 08/01/2019 15:43
*UN des grands scandales sanitaires du département;

*Traité avec une stupéfiante légèreté...
3. Radinasse le 08/01/2019 20:39
L'insecticide utilisé c'est bien de la deltamethrine ?

Le poison qui tue les poissons, les volailles, et les animaux de compagnie.... mais rassurez-vous ! aucune crainte pour l'homme.... les études n'ont jamais été publiées....
4. etpuisquoi le 09/01/2019 07:47
@3 Radinasse
Et donc on fait quoi?
Ce qui arrive est amplement mérité, que la population ne s'en prenne qu'à elle-même. Cela fait des dizaines d'années que l'on fait de la prévention. Les gens s'en foutent complétement, il y a des déchets partout, des gites larvaires partout. Que ces soit dans les jardins des particuliers, sur le bord des routes, dans les ravines, dans les forets, les plages, même aux abords des déchetteries, des tonnes de détritus sont répandus tous les jours. Allez voir sur le site de "bandcochon.re" c'est édifiant. La Réunion est sale, les Réunionnais sont sales, c'est un triste constat souligné aussi par les touristes. Certains vont dire ailleurs ce n'est pas mieux, sans doute qu'en métropole certains endroits ne sont pas mieux lotis, mais mais ce n'est pas une raison de toléré ça à la Réunion. D'autant que dans d'autres pays c'est propre parce qu'il y a une vrai volonté qui passe par la répression financière notamment. Ici on se contente de "sensibiliser" depuis 20, 30 ans en pure perte et de pulvériser à outrance sans garantie pour la santé publique, et avec des budgets qui serviraient mieux d'autres problématiques. Il est même étonnant qu'il n'y ait pas plus d'épidémie... mais patience ou pas, cela va arriver...
5. microipi le 09/01/2019 09:20
la réunion est sale et certains habitants sont des gros cochons et ne respectent rien, dépôts sauvages aucun respect du calendrier, maintenant il faudrait taper dans le porte monnaie amende et des TIG à Singapour c'est propre tout 'est dans l'éducation réveillez vous bandes de cochons.
6. Joseph le 09/01/2019 10:32
Un peu de civisme aurait beaucoup de résultat par rapport à cette épidémie !
7. @ post 4 le 09/01/2019 13:13
@ post 4

On fait quoi !!! Et bien ceci :

on autorise la diffusion de moustiques stériles...
Nouveau commentaire :