[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Juliana M'Doihoma démissionne de son mandat de conseillère municipale de Saint-Louis

Le 05/12/2018 | Par NP | Lu 4078

Dans un communiqué, la conseillère régionale déléguée à l'économie sociale et solidaire, à la politique de la ville et au suivi des fonds européens, Juliana M'Doihoma, annonce ce mercredi qu'elle quittait son mandat de conseillère municipale à Saint-Louis. Une décision prise "afin de respecter pleinement le principe une femme/un mandat/fonction", énoncé par Didier Robert la semaine dernière. "Quitter le conseil municipal ne veut en aucun cas dire abandonner le combat politique à Saint-Louis !", tient-elle à préciser.
 
Notre île vient de vivre un épisode marquant de son histoire et il est important que chacun d’entre nous puisse en tirer des leçons pour que nous puissions véritablement la reconstruire sur de meilleures bases.

Parmi les aspirations fortes que le peuple réunionnais a tenu à faire entendre, j’ai prêté une oreille très attentive à celles relatives à la transparence et à la moralisation de la vie publique.

Comme vous le savez, j’ai personnellement mené un combat en ce sens lorsque je me suis opposée à la hausse des indemnités des élus de Saint-Louis en mai dernier. Cela m’a certes coûté mon écharpe d’adjointe au maire. Mais si c’était à refaire, je n’hésiterai pas une seule seconde car cette voix que j’ai portée était en réelle adéquation avec les attentes de la population saint-louisienne et riviéroise.

Aujourd’hui, je veux en toute responsabilité à nouveau faire un choix qui engendrera sans doute des conséquences à l’échelle individuelle, mais qui me paraît tellement essentiel et juste d’un point de vue collectif.

J’aurai aimé pouvoir informer personnellement celles et ceux qui m’ont apporté soutien et conseil depuis que je me suis engagée en politique. Mais la crise que nous traversons actuellement exige en retour des décisions urgentes et fortes...

Aussi, je vous annonce que j’ai fait le choix de renoncer à mon mandat de conseillère municipale de Saint-Louis afin de respecter pleinement le principe un homme/ un mandat/une fonction – principe posé par le Président de Région et qui à mon sens doit guider entièrement le renouveau de la politique locale...

En prenant cette décision, je tiens à préciser que ce n’est QUE le conseil municipal de Saint-Louis que je quitte ! Cela ne veut en aucun cas dire que je quitte le terrain du combat politique à Saint-Louis !

J’ai analysé la situation depuis plusieurs jours. En tant que Conseillère Municipale d’opposition, je n’ai pas la capacité d’agir comme je le souhaiterai au service de la population. J’ai beau dénoncé, plaidé, suggéré… Mais en face, le Maire et son équipe restent de marbre, en mode sourds à toutes les propositions pourtant constructives qui peuvent être faites.

C’est pourquoi je suis désormais convaincue que je serai bien plus utile à la population saint-louisienne et riviéroise en sortant complètement du cercle de ce conseil municipal, et en m’investissant davantage encore dans mon mandat de conseillère régionale déléguée notamment à l’économie sociale et solidaire et à la politique de cohésion du territoire. Ces thématiques sont prioritaires pour l’avenir de notre ile et me permettront d’agir concrètement à l’échelle de La Réunion, mais aussi à l’échelle Saint-Louis. Elles sont au cœur de la nouvelle dynamique de politique de proximité qu’il convient d’engager pour remettre le citoyen au centre de la décision publique….

Nous sommes à un tournant historique et je tiens à pouvoir faire partie de cette nouvelle génération qui ose placer l’éthique comme valeur cardinale de l’engagement politique.

J’aurai très bien pu dire : après tout je ne suis ni maire ni députée ni présidente de quoi que ce soit...ma situation respecte la loi sur le non cumul et donc rien ne m’oblige à démissionner de quoi que ce soit...Mais c’est justement une telle réaction qui creuserait davantage encore le fossé entre les citoyens et la politique... Or la population nous l’a dit, rien ne peut plus être comme avant et elle attend de chacun des élus un véritable sursaut...

Le message que j’adresse à tous les élus concernés, en particulier à Saint-Louis : nul besoin est d’attendre une nouvelle loi pour envoyer un signal fort à la population...Il y a urgence sociale, urgence économique mais il y a aussi urgence démocratique. Le principe  un homme/un mandat/une fonction : c’est ici et maintenant qu’il faut l’appliquer...

« Le plus difficile est de se décider à agir, le reste n’est qu’affaire de ténacité » disait Amélia Earhart, 1ère femme aviatrice à avoir traversé en solitaire l’océan atlantique.

J’ai démontré être sur cette voie de la moralisation de la vie publique il y a quelques mois. Aujourd’hui je ne fais que poursuivre dans ce chemin qui pourra je l’espère donner un nouveau souffle à notre démocratie.

Vous êtes d’ailleurs chaque jour de plus en plus nombreux à m’encourager à persévérer…de plus en plus nombreux à vouloir vous rassembler pour redonner à notre ville une image à la hauteur de son potentiel.

En démissionnant  du conseil municipal, je serai d’autant plus libre pour agir...
Je serai plus que jamais présente à vos côtés pour porter avec vous ce mouvement citoyen que nous avons commencé à structurer et dont le leitmotiv demeure #SaintLouisDanKèr et non pas dans la poche…

Pour toutes celles et ceux qui souhaitent rejoindre cette dynamique et prolonger leur éveil citoyen  par un engagement durable, n’hésitez pas à me contacter pour que nous puissions ensemble, avec toutes les compétences et les bonnes volontés, refaire de Saint-Louis une ville dont on peut être fier.

 


Juliana M’DOIHOMA
Citoyenne de Saint-Louis
Conseillère régionale
#SaintLouisDanKèr



Commentaires (36)
1. ZembroKaf le 05/12/2018 09:41
Ah...les saint louisiens(nes) dormiront..."plus léger" ce soir !!!
DiDix..dit...j'exécute...lol !!!
Conseillère municipale de saint louis...lol !!!!
2. Ti Jean le 05/12/2018 09:42
Oui bon... C'est bien mais ce qui est aussi demandé c'est aux politiques de ne plus faire carrière. Tak, vira, poudroux..
3. Sisi le 05/12/2018 09:47
Bravo.... on attend les autres démissions
4. laura le 05/12/2018 10:07
c' est une bonne chose, elle est jeune et donne l' exemple on attends les autres.
5. COURAGE FUYONS le 05/12/2018 10:17
Il était temps, on se demande comment elle faisait et comment font tous ces élus....en plus de conseillère à la région elle est directrice du cabinet de l'université....du grand n'importe quoi !! on comprend mieux pourquoi l'université fonctionne de cette manière...avec de tels personnages..
6. biloute le 05/12/2018 10:18
T temps !
7. SaintLouisDanKer le 05/12/2018 10:21
Les Saint-Louisiens sont avec toi.
On te remercie de tout ce que tu as fait et ne t'inquiète pas, on sait que tu ne quitte qu'une fonction, mais tu seras toujours sur le terrain avec nous, pour nous et notre ville
Bravo Juliana, on est fier de ton geste.
8. Ouf ! Moins la eu peur le 05/12/2018 10:21
Tu m'as fait peur cafrine . Moins la eu peur que ou largue Le mandat de conseillère régionale . Combien té i rapporte le mandat de conseillère municipale siouplait . Mi attend out réponse. Merci
9. Rivierois le 05/12/2018 10:22
Même si tu restes conseillère régionale, on sait qu'on pourra toujours compter sur toi, ici à la rivière !!
Bon courage a toi
10. esteban le 05/12/2018 10:23
cela démontrent que tous les élus ont plusieurs mandats et que c' est aujourd’hui ou jamais démontrer aux peuples que nous pouvons compter sur les politiciens, Bravo Madame
11. Choupette le 05/12/2018 10:42
'tain ..., du coup, tout le monde saute sur la vague.

On voit à peine l'appel du pied pour être sur une liste électorale.

"Notre île" ... . Mouais.

La mienne oui. Mais la vôtre ... .
12. Pas folle la guêpe le 05/12/2018 11:17
C’est donc une annonce de candidature pour les prochaines élections municipales si on lit entre les lignes !
13. Samson le 05/12/2018 11:32
La sa c'est très bien ont vois que l'exemple du président de région ont porté ses fruits bravo j'espère que les autres vont le faire aussi
14. JORI le 05/12/2018 12:02
Preuve en est que le don d'ubiquité n'est qu'un fantasme. Enfin, certains vont pouvoir à présent travailler sérieusement!!. Dommage qu'il ait fallu attendre aussi longtemps quelque chose qui semblait évident pour la majorité de nos concitoyens!!. Même si c'était à cause de cette dernière que tant d'élus cumulaient mandats et fonctions.
15. Bella le 05/12/2018 12:15
Voilà une belle exemple la jeunesse y montre en suivant le président de Région, mais cet mi comprend pas c'est Oussama madame bello y sorte là c'est une belle leçon que la jeune m'doihoma y donne une femme politique comme bello
16. MC 97450 le 05/12/2018 12:23
Bon débarras !!
C juste pour faire bonne figure pour 2020.
Fait rente tte out famille travail après démissionne. Pathétique
17. Transparence le 05/12/2018 12:34
Conseillère régionale + directrice de cabinet du président de l'université !!! Bien sûr cette embauche relève complètement du hasard et je suis sûr qu'elle a eu droit à un comité de sélection neutre etc ..... Prends créole pou co....llion. Il vaut mieux se faire discrète madame; Quand on veut monter aux cocotiers ....... propres.
18. GIRONDIN le 05/12/2018 12:43
........ J’ai beau dénoncé, plaidé, suggéré…....

Hihihihahi elle est colistière de hamilcaro, c'est dire !


Amen
19. Ralbol le 05/12/2018 12:47
RAL bol quand j'entends une femme comme bello qui viens discuté sur freedomienne pour rien dire car elle a dis qu'elle jamais démissionner de son mandat de député ou autre .quand lé. Créver y reste créver et la nena y suivre femme comme sa la honte
20. Yannick le 05/12/2018 13:17
N'importe quoi, l'enfumage continue alors que le cadavre est encore chaud. On ne démissionne pas d'un mandat de conseiller de l'opposition, qui plus est à St Louis.
21. Grangaga le 05/12/2018 14:40
Ziss'........BRAVO.....in gran bravo........
22. Proximaducentaure le 05/12/2018 15:51
En même temps, en tant que simple élue, elle percevait pas un seu kopec. Donc, elle ne pert rien
23. lilou le 05/12/2018 16:20
Mme Juliana démissionne le mandat le moins payé.
Combien elle touche à la région et à l'université??
Arrête berne la population
24. Marc le 05/12/2018 17:06
Comme le dit "Transparence", effectivement Madame M'DOIHOMA est directrice de cabinet de l'Université... et à quel salaire ?
Son statut de conseillère régionale a dû peser dans la balance surtout quand on sait qu'il y avait déjà une chef de cabinet à l'Université...
25. kaskavel le 05/12/2018 19:13
STOP il faut arrêter avec ces démissions clownesques , y fé ri la bouche ...C'est pas çà que la population attends , lorsqu'on dit 1 homme ( femme ) 1 mandat , on parle de mandat rémunéré, les mandats non rémunérés tout le monde s'en t..., c'est le cumul de rémunération publique , c'est à dire payée par nous qui est anormal et doit être dénoncé , pour tous , on attends maintenant les "vraies" démissions "...
26. superwoman le 05/12/2018 20:23
Juliana c'est superwomen ! c'est ce qu'elle veut faire croire ....
Elle est conseillère municipale, ancienne adjointe, conseillère régionale, responsable de trois commissions régionale et directrice de cabinet à l'université !

Les gilets jaunes ne croient plus à ces balivernes ! En tout elle touche plus de 8000 E par mois ! et ça veut porter un gilet jaune !

27. samantha le 05/12/2018 20:25
Oté Juliana aret menti !
ou perd rien et ou touche 10000 euros par mois à l'université ! en plus on voie plutôt a ou a la région !
lé gaillard
28. Gilles le 05/12/2018 20:27
un homme, un mandat, une fonction ...
ou na deux fonctions conseillère regionale et chef de cabinet : i applique aux femmes ?
29. Titou le 05/12/2018 21:03
Mme mdoihoma peut démissionner de St Louis elle a ete nommée cheffe de cabinet du president de l université avec un contrat juteux et rien à faire...
30. JORI le 05/12/2018 21:16
23.Posté par lilou le 05/12/2018 16:20
Ratenon fait pareil. Concernant la direction de cabinet à l'université, ce n'est pas une fonction découlant de son mandat mais cela devait être son métier originel, donc cela ne peut être considéré comme un cumul, mais la question de l'ubiquité reste de mise tout comme fontaine à St Pierre qui je crois exerce toujours aussi sa profession médicale.
31. François le 06/12/2018 02:59
Out manda à sodegis ou gard a lu?
32. Marc le 06/12/2018 06:54
Elle est directrice de cabinet de l’Université depuis moins d’1 an.... alors qu’il y avait déjà une chef de cabinet... sans que personne ne sache qu’un poste était à pourvoir au cabinet ... ! Je dis ça je dis rien....
33. Rhum Quina le 06/12/2018 08:57
Ils vont tous se débarrasser de leur mandats à indemnités miséreuses. Au fait, ça perçoit combien un élu conseiller municipal ?
34. Ana 974 le 06/12/2018 09:09
Ne confondez pas mandat politique, et métier , il faut bien faire la différence. Là on parle d’un homme politique /un mandat politique / une fonction politique. Bravo Juliana pour cette belle initiative.
35. Cocolou le 06/12/2018 09:30
Jusque la ce sont des femmes qui donnent l'exemple...
36. kersauson de (p.) le 06/12/2018 10:46
bon debarras
bah le "chevalier blanc" va la recuperer
Nouveau commentaire :