[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
L'UFAL proteste contre la politique communautariste du gouvernement

Le 29/04/2009 | Par Pierrot Dupuy | Lu 245

L’UFAL Nationale vient de pendre connaissance du décret no 2009-427 du 16 avril 2009 entérinant l’accord entre la République française et le Vatican sur la reconnaissance des grades et diplômes catholiques dans l’enseignement supérieur. En signant ce décret, Nicolas Sarkozy enfreint son obligation de gardien de la Constitution de notre Etat laïque.

En effet, ce décret est en violation directe de la loi de 1905 qui garantit à l’Etat le monopole en matière d’attribution des grades universitaires, réservée aux seules universités publiques. Ce décret est dangereux car il fait primer la religion sur la citoyenneté. Ainsi, des Français, parce qu’ils sont catholiques, relèveront non plus de l’Etat Français mais de l’autorité d’un Etat étranger. Ceci ne peut aboutir à terme qu’à d’autres dérives du même ordre contribuant à morceler la République Une et Indivisible. A quand la reconnaissance de diplômes par des Etats musulmans ? Ce décret est également inquiétant puisqu’il remet en question l'indépendance des savoirs et de l'objectivité scientifique : pourquoi pas un diplôme sanctionnant les thèses « créationnistes » comme aux Etats-Unis ?

Enfin, l'UFAL Nationale dénonce les prétendues campagnes " d'informations"  menées par les auteurs et les bénéficiaires de ce texte tendant à tromper la population.Ils prétendant justifier cet accord avec le Vatican au motif  qu'il existerait déjà des accords de reconnaissance réciproque de diplômes avec d'autres pays. Mais le Vatican ne délivre pas de diplômes. Il y a une différence majeure entre un diplôme allemand reconnu en France et un diplôme délivré en France par un enseignement français mais relevant d'un culte. On ne saurait, sans violer notre Constitution laïque, opérer une confusion entre un Etat et un culte quelconque.

Malgré l’attachement du peuple français aux principes fondateurs de notre république, l’UFAL Nationale constate donc que le gouvernement s’obstine dans sa politique communautariste visant à diviser les français.

Conjointement avec ses partenaires, l’UFAL Nationale va donc étudier la possibilité de déposer un recours en annulation de ce Décret qui doit se faire devant le Conseil d'Etat obligatoirement dans un délai de  deux mois suivant sa date de publication au Journal Officiel.


Commentaires (4)
1. nicolas de launay de la perriere le 29/04/2009 23:37
entre ça et l'achat de diplômes par des étudiants chinois..! vivement mais vivement 2012..
2. thierry le 30/04/2009 09:40
SUPER !
Je vais préparer un doctorat en génocide vendéen à l'université Cambronne, avec option antisémite et anti jacobin.
3. Cambronne le 30/04/2009 10:56

2. Posté par thierry le 30/04/2009 09:40
SUPER !
Je vais préparer un doctorat en génocide vendéen à l'université Cambronne, avec option antisémite et anti jacobin.


Peut être que cela vous donnera une autre culture que vous n'avez pas celui de la reconnaissance de l'histoire
Savoir d'où vous venez pour savoir ou vous allez ...

J'ai toujours aimé les mensonges des Jacobins plus ils sont gros plus les gens ont tendance à les croire ...
4. thierry le 30/04/2009 13:12
En ce moment je m'intéresse plutôt à l'inquisition espagnole, et à L'OPUS DEI.
Nouveau commentaire :