Zinfos 974
LE CORONAVIRUS : Un burn-out mondial car l’humanité n’en peut plus de ce sytème, mais il est trop dans l’engrenage pour en prendre conscience

Le 25/03/2020 | Par Isabelle LATCHIMY | Lu 753

Le CORONAVIRUS est apparu début Décembre dans la ville chinoise de Wuhan. 
Sa propagation dans de plus en plus de pays génère une grande peur, une grande anxiété dans le monde entier.

Nous sommes en 2020, la technologie progresse chaque jour, la science progresse chaque jour, l’homme maîtrise de plus en plus les éléments naturels, les pays s’enrichissent chaque jour et pourtant aujourd’hui nous sommes impuissants face à ce virus, la FRANCE deuxième puissance maritime est incapable de fournir à son peuple les moyens de protection nécessaire, à l’exception des masques moisis distribués ce jour par l’ARS au personnel soignant de la RÉUNION.

La crise du coronavirus bouleverse nos vies et nos esprits. Arrêt de l’économie, mouvements de panique, dérèglement des habitudes, incertitude sur l’avenir : la crise pandémique révèle la non-maîtrise de ce que nous pensions maîtriser.

Un ETAT dont la politique menée vise essentiellement à s’enrichir, dont les réformes prises exigent essentiellement des efforts du peuple sans mesures compensatoires, et lequel ÉTAT est dans l’incapacité de faire face et de fournir les moyens de protection nécessaires á ce jour.

Nous ne nous sommes pas sentis concernés lorsque le virus est apparu en Chine, c’était le problème de la Chine et pas le nôtre.Mais aujourd’hui, nous sommes confrontés à ce virus, nous devons faire preuve de prudence et de vigilance, la seule façon d’empêcher la propagation de la maladie .

Ce confinement nous amène à nous interroger sur nous-mêmes, sur le sens de la vie et celui de l’humanité.

Oubliant qu’il est un être vivant parmi d’autres, l’homme a trop longtemps considéré qu’il pouvait tout comprendre et tout maîtriser.

Comme l’a écrit Amma  : « nous ne sommes pas des îles individuelles mais des maillons d’une chaîne commune. N’attendez pas que les autres changent avant de changer . Vous pouvez créer du changement à l’extérieur en vous changeant à l’intérieur, même si d’autres ne le font pas. »

Cette période qui arrive après la crise des gilets jaunes, est une alerte de plus, le moment d’une prise de conscience de la bêtise humaine, des incohérences de modes de vie, de la nécessité d’une reconnection à l’essentiel ...

Elle nous incite à nous recentrer pour redécouvrir l’essentiel : le mécanisme de la vie, notre condition d’être vivant égal aux autres espèces, ainsi que les grandes lois de la Nature.

Nous ne pouvons revenir sur les jours passés, où il y a eu négligence, des mesures prises tardivement, nous sommes « aujourd’hui » et la situation est celle que nous connaissons, il n’est jamais trop tard pour devenir ce que l’on aurait pu être .

Alors oui, pour une fois, faisons de l’être humain notre priorité, nous ne devons pas calculer les pertes, mais multiplier nos efforts, joindre tous nos moyens afin de nous protéger et préserver notre santé !!!

Nous avons besoin plus que jamais de mettre le Beau au cœur de notre vie, de notre comportement, de la cité et dans nos relations humaines pour un bien vivre ensemble en paix. 

Le Beau a cette capacité de pouvoir réenchanter un monde en proie aux crises multiples. 

Le Beau est une urgence, plus que jamais.

Cette pause aujourd’hui est certainement nécessaire pour retrouver un monde meilleur !!!

Qui sait cette période permettra peut-être à l’humanité de se recentrer pour aller plus loin, en harmonie avec la Nature !!!!


Commentaires (7)
1. Olivier le 26/03/2020 00:40
Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil !
2. JANUS le 26/03/2020 07:08
De très belles intentions, Madame LATCHIMY ☺☺☺

Vous oubliez juste de prendre en compte un seul critère : "La nature humaine" ...

Elle est ainsi faite, qu'elle n'aura aucun mal à balayer toutes vos belles intentions ...

J'aurais aimé que vous ayez raison ... Mais le Temps vous donnera tort ...

L'Histoire nous montre qu'au sortir de toutes grandes épidémies ou de grandes catastrophes naturelles, tout le monde se dit " Plus jamais çà" ...
Vous revenez un an après, et vous vous apercevez que nous reprenons nos vieilles mauvaises habitudes et nous renouvellerons les mêmes erreurs ☺☺☺
3. Zarin le 26/03/2020 10:28
Yves Cochet : «L’humanité pourrait avoir disparu en 2050»
4. Isabelle le 26/03/2020 12:40
Bonjour JANUS, en.effet je suis consciente de cette situation, mais je crois veritablement que cela ne relevera pas éternellement de l.utopie , chacun.dentre nous est conscient de cette societe dans laquelle nous vivons , où sont oublies valeur et re
5. Zarin le 26/03/2020 14:36
« La colonisation de l’espace sera possible d’ici 2050 »

Les deep tech promettent de révolutionner la santé et la mobilité, entre autres, et de donner un nouveau souffle à la conquête spatiale. Christophe Tallec
6. justedubonsens le 26/03/2020 15:22
Mme Latchimy dans ces temps sombres un message d'espoir n'est jamais vain ! Mes nombreuses années d'expérience ne me laissent pas augurer d'un avenir radieux, mais y croire fait du bien !
7. Janus le 27/03/2020 08:45
Bonjour Isabelle,


Nous partageons beaucoup de choses ... Je suis persuadé que nous avons les mêmes valeurs et certainement les mêmes idéaux ☺☺☺

Vous êtes persuadée que de bonnes choses peuvent sortir de toute catastrophe ... Vous avez raison sur le court terme, nous voyons des comportements héroïques, nous voyons la Bonté et le courage sortir de toutes parts ...

Malheureusement, sur le long terme, la nature humaine reprend le dessus et tous nos travers et nos égoïsmes resurgissent ...

J'aurais aimé, tout comme vous, croire que la Beauté et la Force puissent gagner la bataille qui nous attend demain pour (re)construire nos sociétés ...

J'aurais aimé ... Mais je n'y crois plus ...
Nouveau commentaire :