[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
La CFDT-EPSMR s'est nourrie d'un syndicalisme de proximité

Le 10/09/2018 | Par JC. | Lu 574

Conforter dans un syndicalisme de proximité, de dialogue, d’information, de propositions, de la défense des conditions de travail des hospitaliers aux divers plans de titularisation à la défense d’une psychiatrie mieux-dotée à la Réunion. Ce sont les quelques axes d’actions menées par la CFDT depuis quelques années à l’EPSMR.

Dernièrement encore, des informations sur l’accès du Centre Hospitalier Ouest (CHOR) où l’engagement pris et voté par les élus de la Commission permanente du 7 novembre 2017, a failli être renvoyé aux calendes grecques dont les conséquences impacteraient la circulation sur Cambaie et la sécurité des patients ou encore la problématique de la désindexation de certaines primes, la grève pour la défense du service public …  ce sont les grands chantiers qui ont nourri la CFDT-EPSMR après sa belle victoire aux élections professionnelles du 4 décembre 2014 où le syndicat est devenu la première force à l’EPSMR.

Quatre années plus tard et à moins de trois mois du renouvellement général des instances représentatives du personnel dans la fonction publique hospitalière qui aura lieu le 6 décembre 2018. Le syndicat majoritaire continue tranquillement et sereinement à peaufiner sa stratégie en ouvrant tous les débats nécessaires, sans exclusive sur toutes les questions sur lesquelles le personnel hospitalier est confronté afin de bâtir sa profession de foi pour les 4 ans à venir.

C’est ainsi, au-delà du bilan exposé cette semaine au conseil, le syndicat de l’EPSMR a présenté les diverses listes complètes et équilibrées (nouveauté) des Femmes et des Hommes aux Comités Techniques de l’Etablissement et à l’UPAC (Unité de Production Alimentaire Commune), aux CAPL (Commissions Administratives Paritaires Locales), des candidatures aux CAPD (Départementales)et aux commissions consultatives paritaires (CCP) créées pour les agents contractuels ((nouveauté), conformément aux textes réglementaires prévus pour ces élections du 6 décembre.

La CFDT est fière de ses candidat(e)s diversifiés en grade, rajeunis, formés et expérimentés, allant du secteur Saint-Leu à Saint-Benoît, les sites géographiques couverts par l’EPSMR.  Le syndicat continue encore et encore d’être constructif et d’être toujours force de propositions en attendant avec une certaine confiance les résultats, dont pour la première fois en vote au scrutin électronique.

Maintenant c’est aux hospitaliers de se mobiliser fortement pour que le syndicat trouve la place qu’il mérite au sein de l’hôpital. La décision est entre vos mains le 6 décembre mais il ne faut surtout  pas oublier de voter et de faire le bon choix pour vous défendre.


Commentaires (5)
1. miro le 11/09/2018 20:18
ouais ! causer lé bien, voir lé triste ....
2. Pro no stick le 12/09/2018 14:03
La cfdt casse les.c...!! C'est.dit.
Au boulot les gars !
3. MAX le 12/09/2018 17:29
Je connais ce syndicat (à L'EPSMR) et le travail réalisé...c'est toujours perfectible je pense. Mais en réponse des 2 commentaires, je vous renvoie à la citation de Sénèque qui disait que « toute méchanceté a sa source dans la faiblesse ». A méditer kan ou la pi de C....!
4. Pro no stick le 12/09/2018 22:16
3.
Que vous etes mechant..
5. Maloki le 13/09/2018 07:11
Max a peut-être raison si on lit les communiqués de la CFDT epsmr adressant à la nouvelle Directrice alertant "une psychiatrie sous-dotée" ou encore d'annoncer que " l'accès du nouvel n'est plus financé" posant la " problématique du flux de circulation avec des embouteillage", sur la défense des hôpitaux publics et emplois public etc....Il y a de la vérité (vu aussi sur Réunion 1ère)....Dire que " La cfdt casse les.c...c'est mal venu voir de la méchanceté.
Il faut arriver à démontrer que l'article (que j'apprécie et qui est informatif j'apprends des choses aux élections) n'est pas de la vérité. Sinon il faut la fermer !
Maintenant, si ce syndicat a fait du bon travail nul doute le 6 décembre comme dit l'article les urnes parleront. Attendons le verdict des urnes pour voir qui avait raison ? Aussi critiquer pour critiquer ce n'est pas la bonne méthode pour faire avancer le débat....Bref....
Nouveau commentaire :