[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
La préfecture suspend l’introduction de moutons à La Réunion pendant 1 an

Le 11/07/2019 | Par N.P | Lu 4267

Sur proposition du directeur de la Daaf (Direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt) le préfet a décidé de suspendre l’introduction d’ovins (moutons) sur l'île pendant un an. Une décision visant à éviter l'apparition de nouvelles maladies.

"L’introduction sur le territoire réunionnais de ruminants de l’espèce ovine, porteurs de maladies classées en danger sanitaires de première et deuxième catégories inexistantes sur le territoire de La Réunion présenterait un risque tant pour la santé animale que pour la santé humaine, et serait susceptible d’induire de graves conséquences sanitaires sur les cheptels concernés", lit-on en effet dans l'arrêté du 8 juillet dernier. D’autant plus que les conditions géoclimatiques spécifiques de notre île sont propices à la transmission des maladies, soulignent les services de l'État.
 
Parmi les dangers de première catégorie absents des cheptels réunionnais, sont notamment redoutés l'introduction du prion responsable de l'encéphalopathie spongiforme, la mycobactérie Mycobactrium bovis, le virus de la FCO sérotypes 4 et 8 de la fièvre catarrhale ovine, le virus de la fièvre de la vallée du Rift, le virus de la fièvre aphteuse. Dans la deuxième catégorie, la DAAF craint l'introduction du virus Visna Maedi.
 
La préfecture précise que cette suspension pourra être renouvelée "dans l’attente de la mise en place de plans de surveillance officiels permettant d’établir l’absence des dangers sanitaires sus-considérés sur le territoire, et des plans collectifs de surveillance et de protection".


Commentaires (5)
1. Mike le 11/07/2019 13:29
On a les moyen de faire n'être les animaux. D elelevage ici chez NS ça éviterait toute maladie
2. Pamphlétaire le 11/07/2019 16:48
Si je comprends bien, les animaux vivants sont interdits. Mais qu'en est'il de la viande congelée, des cuissots congelés qui seraient porteurs de maladies classées en danger sanitaires de première et deuxième catégories inexistantes sur le territoire de La Réunion présenterait un risque tant pour la santé animale que pour la santé humaine? Pas d'interdiction d'importation? Ah, oui aucun risque, la traçabilité est là....Tralala!
Déjà que la traçabilité européenne laisse à désirer, qu'en est-il hors de l'UE? Chutttt c'est comme le miel chinois....

(…) Roberti avait un dîner en ville. Un dîner assez tralala, où il y avait un ou deux ministres, un peintre, un milliardaire, une altesse et des femmes à la mode.
Jean Dutourd (1920-2011), les Horreurs de l'amour, p. 135.
3. Anne Mangue le 12/07/2019 08:04
sage décision d'autant plus que ces pauvres animaux finissent leur triste vie dans l'horreur des abattoirs, ce qui m'encourage encore plus à rester végétarienne.
4. sbuba le 12/07/2019 08:52
de toute façon,des moutons y a que ça a la réunion.
suffit de lire les commentaires de tous ces grands philosophes intellectuels
5. Fredo974 le 12/07/2019 10:22
POST 3 ÂNE MANGUE :

Tu devrais essayer aussi de sucer des cailloux , c'est super bon !

Nouveau commentaire :