[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Le PCR prépare ses 60 ans

Le 16/05/2018 | Par Bérénice Alaterre | Lu 1925

L'année prochaine, en mai 2019, le PCR fêtera ses 60 ans d'existence. Il fut créé par Paul Vergès les 17 et 18 mai 1959, en accord (un peu forcé aux entournures) avec le PCF. L'occasion pour le parti de faire le bilan et de se positionner autour de la problématique mondiale du changement climatique, qu’il place, revenant à la pensée de Paul Vergès après une période d’incertitude idéologique, au coeur de son projet pour La Réunion.

Cette année précédant l'anniversaire sera ponctuée d'évènements divers sur le thème de l'histoire du PCR et de sa vision de l'avenir. Elle sera inaugurée par un hommage aux "zarboutans" du PCR (les militants de la première heure), qui se tiendra samedi à Sainte-Suzanne.

Le développement durable, nécessaire remède au changement climatique, est depuis longtemps le fer de lance du PCR. En effet, comme l’a rappelé cet après-midi Ary Yee Chong Tchi Kan, Paul Vergès, alors sénateur, fut à l'origine d'une loi votée à l'unanimité instaurant un Observatoire National des Effets du Réchauffement climatique (ONERC) qu'il présida durant 15 ans. "En 1996, Paul Vergès a tenu une conférence de presse sur le réchauffement climatique, affirmant que ce serait désormais l'enjeu principal du monde, il fut la risée de tous", se remémore Ary Yen Chong Tchi Kan, lui-même auteur, il y a dix ans, d’un ouvrage prônant la "réconciliation réunionnaise"  face à l’impératif climatique.

Une existence intrinsèquement liée à l'histoire de La Réunion

Le PCR fera donc le bilan de ses 60 années d'existence, intrinsèquement liées selon lui à l'histoire de La Réunion. Maurice Gironcel inscrit la loi de 1946, dite "de décolonisation" dans les points positifs de ce bilan. Une décolonisation que le maire et conseiller général de Sainte-Suzanne estime paradoxalement toute relative, appelant à "la création d'une collectivité territoriale élue à la proportionnelle, qui puisse voter des lois mettant en place le développement durable et solidaire de La Réunion". "Nous sommes arrivés au bout du système d'autonomisation/intégration. Le système est à revoir", clame le premier secrétaire, avant d'enfoncer le clou : "L'intégration ne marche pas".

Le mot d’ordre d’ "Autonomie", abandonné par le PCR en 1981, semble bel et bien relancé. Surprise : à l’appui de cette revendication, Maurice Gironcel ne cite ni Paul Vergès, ni un leader de la zone, mais…l’ancien ministre chiraquien Bernard Pons, protagoniste du sanglant épisode de la grotte d’Ouvéa, dont les trente ans ont été commémorés le premier mai dernier.  

Corollaire de ce mot d’ordre relooké, le PCR appelle de ses voeux une autonomie au sein de la zone Océan Indien, via des accords avec Madagascar, l'Afrique du Sud, l’île Maurice et les Comores, mais aussi l'Inde et la Chine. Maurice Gironcel estime que cette insertion de La Réunion dans son environnement est impossible en l'état actuel des choses : "Les accords de partenariats économiques se font toujours sur le dos des Réunionnais. Le pouvoir central parisien a toujours privilégié les intérêts des différents gouvernements en place, de quel bord qu'ils fussent.". Et d'ajouter que les investissements hexagonaux ou européens finissent dans la poche des multinationales.

Le PCR verra désormais les problématiques sociales et économiques de La Réunion au prisme des accords de Paris (signés à la suite de la COP 21, NDLR), qui sont opposables aux Etats, entreprises, associations, et individus. Ce traité universel fournira le nouveau cadre de pensée du parti, avec pour objectif premier de "sauver la vie". Une urgence planétaire qui conduit Ary Yee Chong Tchi Kan à souhaiter "une nouvelle civilisation, égalitaire, fondée sur le cadre des accords de Paris", dont il estime que la date de signature, le 4 novembre 2016, est une date-clef pour l'humanité.

Reste à savoir de quelle manière ces déclarations, qui correspondent aux fondamentaux du PCR, se combineront avec l' "éco-socialisme" prôné par la France insoumise dont le leader, Jean-Luc Mélenchon, et son représentant réunionnais, Jean-Hugues Ratenon, ont fait leur cheval de bataille... et invoquent tous deux en la matière, l'héritage de Paul Vergès, fondateur du Parti communiste réunionnais.

Le PCR prépare ses 60 ans


Commentaires (26)
1. GIRONDIN le 16/05/2018 19:25
...... Maurice Gironcel ne cite ni Paul Vergès, ni un leader de la zone,....

Il aurait pu citer son nouveau mentor didiX



2. klod le 16/05/2018 19:37
mon dié seigneur .................. zot la foute dehors Huguette ............ et zot y fete koué ? pov pcr 974 .
3. requin le 16/05/2018 19:44
PARTI des CONS REUNIONNAIS 60 ans ha oui ça se fête!!!
4. kassé-brizé le 16/05/2018 19:57
Ary Ah Kouèt dit des trucs intéressants sur le climat.
Oté mais GIRONCEL qui cite BERNARD PONS le boucher d'Ouvéa !!!
Le PARTI lé la mais Gigi lé pas le parti
Gigi ferme aou ou connaît pas rien !
5. Observateur le 16/05/2018 20:35
Heuuuu il reste quoi du PCR svp ???. Uné bande de vieux croûtons qui n ont jamais voulu passer la main aux jeunes, maintenant quand on livre plus de gerbe mortuaire que de bulletin d adhésion c est clair Qu il y a un pbs !!
6. JMR974 le 16/05/2018 20:41
Ça c'est une nouvelle ! Pour une nouvelle, c'est une nouvelle ! Quelle nouvelle ! Le PCR ! 60 ans déjà ! Vous vous rendez compte ? 60 ans !!! Ah, c'est l'année prochaine, donc 2019. Presque trente ans après l'implosion du bloc soviétique. Cette idéologie mortifère qui a plongé le monde dans le meurtre et le sang (et la guerre, bien sûr, avec l'aimable participation des nazis, des fascistes, des criminels japonais). Quant à l'héritage de Paul Vergès, euh, je ne sais si l'on doit en rire ou en pleurer. Mais les sept ou huit rescapés ont l'air d'y tenir. Laissons-leur donc leurs rêves fumeux, ça n'empêchera pas les gens de déguster leur cari quotidien.
7. PCR vote à droite le 16/05/2018 21:08
Le PCR voté à droite. Exemple appeler à voter pour Ramassamy et éliminer Orphée. Très très grosse erreur.
8. Kanal bisik le 16/05/2018 21:08
Ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha...meilleur nouvel depuis mon papa lé mort ...ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha
9. Les meilleurs aillzuailleurs rs le 16/05/2018 21:09
Les meilleurs sont partis : Fruteau, Bello, Claude ...
10. le jeune qui en veut le 16/05/2018 21:09
Heureusement LEPERLIER toujours là pour faire le tas !
11. un observateur le 16/05/2018 22:10
j'ai mis beaucoup de temps pour comprendre que le PCR signifie Partie Contre les Réunionnais ! Mais qui se présentait comme le Délivreur...
12. Zenesrebel le 16/05/2018 22:37
In parti y vo pu ryin dsi la sèn politik La Rényon. Pou sèy egzisté, zot lé oblizé vann zot am...pa avek politisyin komzot La Rényon va sort dann malizé...
13. peuple des brèdes le 16/05/2018 23:54
"Surprise : à l’appui de cette revendication, Maurice Gironcel ne cite ni Paul Vergès, ni un leader de la zone, mais…l’ancien ministre chiraquien Bernard Pons, protagoniste du sanglant épisode de la grotte d’Ouvéa, dont les trente ans ont été commémorés le premier mai dernier."

Maurice, toué la pas honte ?
14. mano le 16/05/2018 23:16
Rienque des voleurs et des manipulateurs. 60 ans, bin lé bon pou prend la retraite non ?
15. A la retraite le 17/05/2018 02:42
Le temps est venu pour se mettre à la retraite . 60 ans de trahisons , de reniement , d''exclusions pour berner le peuple .que vaut encore le pcr avec les 6 rescapés qui pour rien au monde ne voudraient vivre dans un pays communiste .
16. Batofou974 le 17/05/2018 07:14
Ben c'est bien il prépare sa retraite ! C'était temps !!!
17. MDR ! le 17/05/2018 07:39
Nouveau cadre de pensée du parti : objectif premier "sauver la vie", dixit Ary Yee Chong Tchi Kann.
Sauver la vie", rien que cela, c''est pour faire oublier que le pcr est complice de la la mort de près de 100 millions de personnes dans le monde ?
18. arhel le 17/05/2018 08:58
Gironcel dit n'importe quoi. Déjà citer Pons qui a fait achever les militants kanaks, bravo ! Paul Vergès dit se retourner dans sa tombe.
Ensuite : les Accords de partenariat économiques sont négociés par l'EUROPE pas par la France. Mais le PCR est à fond POUR l'Europe.
Et puis
"Le pouvoir central parisien a toujours privilégié les intérêts des différents gouvernements en place, de quel bord qu'ils fussent." ça veut dire quoi ? que le gouvernement français avantage le gouvernement français ?
ça veut rien dire.
19. Avoupa le 17/05/2018 10:03
CLOWNS un jour, CLOWNS toujours ! Ce soit-disant parti, qui peine à remplir une cabine téléphonique, a toujours nivelé par le bas...Tout est dit.
20. Steven le 17/05/2018 10:35
Ancien militant de l'AJFER Leperlier nous disait qu'il n'avait rien a voire avec le PCR
Il nous auraient menti ?
21. Patrick le 17/05/2018 10:46
Les communistes pour aider les pauvres

Il faut être se renseigné sur la fortune de ses gens notamment sur Gironcel
Il paye l''impôt sur la fortune sans entreprises et industrie
Bravo les bâtards
22. Zéphir le 17/05/2018 10:57
Anniversaire post mortem ??? Trop de nostalgie tue la nostalgie.
23. Merci patron le 17/05/2018 11:35
Dommage que les beaux idéaux soient trahis dans la réalité par des hommes avides de pouvoir et de profit au détriment de l interet général.
Pourtant en leur temps les cocos ont apportés la sécu sociale dc respect aux idéaux
24. Linou le 17/05/2018 20:59
Le PCR a fait énormément pour la Réunion. Droi de vote, droits culturels, égalité sociale.
Sur la photo il n'y a que Ary Yée Chong qui appartient à cette génération.
Les autres sont bidons : Gironcel q'on a rappelé de France pour le mettre dans les pattes de Langenier (trop brillant).
Leperlier apparatchik UNEF donc socialiste.
25. Karapate le 18/05/2018 09:07
Le PCR !!! quand c'est fini c'est fini. Une bande de comiques qui ne savent plus où ils sont, votent à droite pour capter des sous au Conseil département, soutien Didier Robert. La seule qui est respectable c'est Mme Bello. Tout le reste c'est terminer et définitivement terminer.
26. PCR vote à droite le 18/05/2018 10:38
Le PCR voté à droite et est avec Didix et Nadia Rammasamy.
Nouveau commentaire :