Zinfos 974
Le budget primitif 2020 du Département validé: Plein cap sur le social

Le 12/02/2020 | Par Samuel Irlepenne | Lu 2499

Le budget primitif 2020 du Département, voté à l’unanimité ce mercredi en séance plénière et d’un montant de 1,097 milliard d’euros, est une "séquence historique" pour son président, Cyrille Melchior. Délestée du poids du RSA, dont la recentralisation a été actée au 1er janvier, la collectivité départementale a retrouvé des marges de manoeuvre nouvelles. Une recentralisation qui a permis au Département de dégager une manne de 60 millions d’euros, qui va lui permettre d’intervenir de manière beaucoup plus soutenue dans plusieurs secteurs comme le soutien à l’autonomie des personnes, l’insertion et l’emploi ou encore la modernisation de ses services.

"Ce que je souhaite, c’est que les familles en difficulté bénéficient de l’aide du Département là où elles se trouvent et que chacun puisse bénéficier de ces droits même les familles les plus reculées dans les coins les plus éloignés de La Réunion", a insisté le président de la collectivité départementale. Comme l’a rappelé Cyrille Melchior, les derniers exercices financiers de la collectivité ont été un "travail d’orfèvre" pour trouver un équilibre entre la gestion d’un budget "contraint" tout en apportant des réponses "concrètes" aux demandes du territoire et de la population.

Ce budget primitif 2020, qui ne prévoit aucune hausse de la fiscalité, est réparti comme suit: plus de 892 millions d’euros de dépenses pour la partie fonctionnement et plus de 204 millions d’euros de dépenses pour la partie investissement. Un budget orienté vers deux combats prioritaires pour cette année. La première, la lutte contre les addictions chez les jeunes, qui verra le conseil départemental lancer une vaste compagne de communication pour les informer des risques liés au tabac, aux drogues, à l’alcool, mais aussi les écrans et les réseaux sociaux. Deuxième cheval de bataille de la collectivité pour 2020: la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, "conformément à la convention d’appui à la lutte contre la pauvreté et la précarité signée avec l’État l’an dernier", a rappelé Cyrille Melchior.
 

Le budget primitif 2020 du Département validé: Plein cap sur le social
Si ce budget est amputé de près de 600 millions d’euros par rapport à l’an dernier, il donne paradoxalement plus de manoeuvre au Département grâce à la recentralisation du RSA. En effet, comme expliqué par les services du Département, "les dépenses réelles de fonctionnement de ce budget primitif sont inscrites pour leur part à un montant global de 878,3 millions d’euros avec également un changement de périmètre important puisque les dépenses du RSA, désormais transférées en totalité à l’État, figuraient à hauteur de 634 millions d’euros au budget primitif 2019". Ainsi, au sein de ces dépenses, les allocations individuelles de solidarité comme l’Allocation personnalisée d’autonomie ou encore la Prestation de compensation handicap, d’un montant respectif de 130,1 millions d’euros et de 37,3 millions d’euros, représentent désormais moins de 20% des charges de fonctionnement totales de la collectivité.

Une bouffée d’oxygène qui a notamment permis au conseil départemental de doubler son taux d’épargne brute, qui atteint désormais 85 millions d’euros. Le recours à l’emprunt du conseil départemental est également en baisse et passe à 70,1 millions d’euros contre 72 millions d’euros l’an dernier. Par ailleurs, avec un encours de dette de 350 euros par habitant à fin 2019, le Département de La Réunion demeure sensiblement moins endetté que la moyenne des collectivités départementales, dont la moyenne est de 500 euros par habitant. "Cette recentralisation du RSA nous permet de dégager des marges de manoeuvre nouvelles qui se traduisent concrètement par une hausse substantielle de notre niveau d’investissement", se félicite Cyrille Melchior.

En plus de l’insertion, ce dernier compte bien faire de sa collectivité un véritable soutien de l’économie réunionnaise à travers trois grands axes : son plan pluriannuel d’investissement (qui comprend les routes, les collèges, les aménagements hydrauliques ou encore le patrimoine départemental), le pacte de solidarité territoriale (PST, un des moteurs de l’action publique départementale envers les 24 communes de l’île), sans oublier le soutien au monde agricole (mise en oeuvre du plan Agripéï 2030 et la préparation du prochain programme FEADER 2021-2027).

Les détails de ce budget primitif 2020 avec Cyrille Melchior:

Le budget primitif 2020 du Département validé: Plein cap sur le social


Commentaires (12)
1. klod le 12/02/2020 18:31
le social est la compétence 1ère des conseils départementaux, dont acte .
2. GIRONDIN le 12/02/2020 18:31
L'autre avait demandé à son opposition d'aller pousser des cris d'orfraie au Conseil général lors de ce vote.

Visiblement, là encore il s'est planté, vote à l'unanimité pour un président consensuel.
3. Choupette le 12/02/2020 18:36
Cela signifierai que lorsque vous accordez des subventions à l'amélioration de l'habitat, vous effectuerez un contrôle sérieux à la fin des travaux ?

Parce que la majorité des gens qui ont bénéficié des ces "largesses" se plaignent des malfaçons : toiture qui fuite (et non qui fuit sinon elle serait loin), murs fissurés, salle-de-bains dont le carrelage (carreaux moches) se désagrège au bout d'un an, etc. ... . La liste est longue.

Les travaux sont sous-traités, raison de plus d'effectuer des contrôles et comparer les subventions et les matériaux utilisés.

Et puis, un apprenti reste un apprenti même et surtout avec un formateur douteux.
Ce n'est pas à l'apprenti de poser le carrelage si on ne lui a rien appris, mais bien veiller sur les outils. Il y a des étapes à respecter.
4. Marcl le 12/02/2020 21:14
Girondin c''est l''autre, le rebus de la société
5. GIRONDIN le 12/02/2020 21:55
4.Posté par Marcl
Je reste sans voie avec vous.

Il a de l'argent en plusse, 60 millions d'euros de budget ont pu être injecté dans de nombreux secteurs, majoritairement dans le social.
6. Rive Sud le 13/02/2020 05:14
C'est juste leur principale compétence selon les textes de Loi.
7. En clair ce président rassemble les réunionnais. le 13/02/2020 05:48
Ce président est apprécié.
Il ne roule pas des mécaniques.
Il n'est pas un moulin à parole.
Il a des convictions.
Lui ne change pas de partie tous les 6 mois.

En clair ce président rassemble les réunionnais.
8. Yabeleso le 13/02/2020 06:07
On recentralise le Rsa et tout d''un coup on a 60 millions soit l''Etat à trop recentralisé soit le département dit des bétises depuis des années. Si ou pleure pas ou gagne pas tété!
9. MICHEL FONTAINE A CHOISI M MELCHIOR COMME PRÉSIDENT. ON VOIT PAR CE VOTE QUE C'ÉTAIT LE MEILLEUR CHOIX. 2 HOMMES DISCRET ET EFFICACE. le 13/02/2020 08:19
MICHEL FONTAINE A CHOISI M MELCHIOR COMME PRÉSIDENT.
ON VOIT PAR CE VOTE QUE C'ÉTAIT LE MEILLEUR CHOIX.
2 HOMMES DISCRETS ET EFFICACES.
10. Nootfierte le 13/02/2020 09:09
Le social une histoire d'amour ici.....
11. Contribuable le 13/02/2020 11:34
Le conseil départemental serait devenu un super CCAS ne faudrait il pas déléguer le social a un seul organisme afin de contrôler les bénéficiaires qui ont un réel besoin et en finir avec le clientélisme ?
12. gladiator le 22/02/2020 07:19
de belle parole ils devrait avoir honte de parler d'autant de million en laissant le macrooon augmente tout les prix un chariot de course est devenus un luxe papier toilette trop chère pour un bout de viande est devenu un luxe un brede c'est une fois par fin de semaine un fruit n'a pu pour manger personne âgées tire le diable par la queue nena des communes ou les CCAS n'ont meme pas d'assistante sociale ni de permanence et dieu c'est zot les chere payer il y a des gens qui cultive la misere et touche 400 € de misere travaille n'a pas et zot y pavanne des millions comment faire pour devenir conseiller généra franchement mi vois dans ma commune quoi est amélioré par le conseil général ou parle de RSA RSO de solidarité c'est un peu du n'importe quoi tout ses millions on emprunte sur ma tete 350 plus 500 et quand on leurs demandent des miettes d'argent que la bien dormis en banque zot y pavanne a zot trop social tue la sociale mais franchement les dirigeant de notre ile est loin trés loin de la réalite augmentation assurance des voleurs eau electricité obligation internet Chambre de commerce de l'ile a l'arret il y en a qui touche encore leurs payent c'est lamentable merci journaliste de nous tenir informer j'ai encore un ptit peu electricité et internet pour m'informer mais nous SOMMES A DECOUVERT LE15 DU MOIS on n'a plus aucun loisir on manque de travail je vais aller chercher un bon au conseil général car ils ont des millions
Nouveau commentaire :