[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Les nouvelles règles d'indemnisation du chômage entrent en vigueur ce vendredi 1er novembre

Le 30/10/2019 | Par B.A | Lu 5729

C'est ce vendredi 1er novembre que les nouvelles règles d'indemnisation des citoyens privés d'emploi vont s'appliquer. Entre 600 000 et 1,2 million de personnes seront touchées par ce profond bouleversement, selon que c'est l'UNEDIC ou le gouvernement qui s'exprime.

Le 1er novembre, les règles d'indemnisation du chômage changent grandement, les conditions d'accès à l'allocation de retour à l'emploi sont restreintes. Selon les chiffres de l'UNEDIC, 1,2 million de personnes seront concernées, quand le ministère du Travail estime que ce seront 600 000 personnes. C'est un changement radical qui va bouleverser le quotidien de centaines de milliers de citoyens, sans que cela ne fasse grand bruit. Mais, selon Mediapart, les Pôle Emploi de plusieurs régions de France ont prévu de recruter des vigiles, pour faire face au mécontentement attendu. 

6 mois de travail sur les 24 derniers mois

Pour ouvrir droit à indemnisation, il faudra désormais avoir travaillé 6 mois sur les 24 derniers mois (période de référence), quand aujourd'hui ce sont 4 mois sur les 28 derniers mois. Les plus de 53 ans bénéficieront d'une période de référence de 36 mois.

La durée minimale d'indemnisation passe aussi de quatre à six mois. La durée maximale reste de deux ans pour les moins de 53 ans, deux ans et demi pour les 53-55 ans, trois ans pour les plus de 55 ans. 

Le seuil de rechargement des droits passera de 1 mois à 6 mois de travail pendant la période de chômage.

Les travailleurs "permittents" verront leur allocation baisser

A ce jour, la durée d'indemnisation est calculée sur le nombre de jours travaillés pendant la période de référence (multipliés par 1,4). Au 1er novembre, cette durée sera égale au nombre de jours de l'année, à partir du premier jour d'emploi pendant la période de référence jusqu'au terme de celle-ci.


Ainsi, les personnes ayant travaillé de manière fractionnée pendant leur période d'affiliation (alternant CDD courts et inactivité) auront une indemnisation potentiellement plus longue mais aussi d'un montant mensuel plus faible. En effet, à partir du 1er avril, le "salaire journalier de référence" sera obtenu en divisant les salaires de la période de référence par l'ensemble des jours à partir du premier jour d'emploi, non plus les seuls jours travaillés.

Dégressivité pour les hauts salaires

Les personnes qui avaient un salaire supérieur à 4500€ brut par mois verront leur allocation réduite de 30% après 6 mois d'indemnisation, avec un plancher de 2261€ net, excepté les salariés de plus de 57 ans. Le plafond maximal d'indemnisation demeure de 6615€ net.

De nouveaux droits pour les démissionnaires et les indépendants

Des droits seront ouverts pour les démissionnaires, à condition d'avoir un projet de reconversion jugé cohérent par une commission paritaire interprofessionnelle.

Les indépendants auront droit à un forfait de 800€ par mois pendant 6 mois, si et seulement si leur société est liquidée, et à la condition que leur activité ait généré un minimum de 10 000€ de revenus par an durant les deux années précédant la liquidation. Ainsi, la plupart des auto-entrepreneurs n'auront pas droit à l'allocation chômage.



Commentaires (21)
1. Veridik le 30/10/2019 15:55
Bien sûr, c'est le peuple qui a voté ça sinon nous ne serions pas en démocratie
2. le taz le 30/10/2019 16:06
et donc l'argent qu'on ne donnera plus aux chomistes, il ira ou ?

dans le grand gaspillage des aides sociales dans nos chères banlieues qui nous crachent à la gueule ???
3. LAMPION le 30/10/2019 17:14
ALLO ZINFOS
Et pour ceux ou celles qui ont déjà obtenue des droits sur 3 ans, ça donne quoi.
4. Fredo974 le 30/10/2019 17:23
Vive Macron le réformateur !
5. La vérité vraie... le 30/10/2019 20:39
Faut bien payer les logements parisiens de ces chers députés. 1, 2, 3 EN MARCHE !
6. pipo le 31/10/2019 05:14
Tout ça me semble correct!
7. Dederun le 31/10/2019 09:05
Poste Lampion et ben faut retourner au taf au bout de 3 ans il est grand temps, de te réveiller, terminer le club Med
8. Marie le 31/10/2019 09:08
Loi Pourriture?
9. vince le 31/10/2019 11:54
un chomeur c bien quelqu'un qui a bosser et cotiser non????et ceux qui fraude( femme seul mais pas trop ou les RSA de long duré) ont les laissent ceux gavé en attendant !!!
g deja vus des personne cumulé plusieurs alloc et gagné plus de 7000 euros dans un mois et qui n'ont jamais bosser
toi tu pert ton taf et en plus t consideré comme une merde!!!!! bravo la france
10. question bete le 31/10/2019 12:09
Les cotisations appartiennent à qui ? Aux cotisants ou à l'état ?
11. Lnass le 31/10/2019 17:42
Alors la c''est le comble... Puisque j''ai moin de 57ans on vas plafonné mes assedic à 2261€..
Il pense pas que ces gens on des crédits en conséquences de leur pouvoir d''achat. Et la nous retirer notre du ! cotiser très chère pourtant.. Blague ?
12. Vertigo le 01/11/2019 07:43
Eh oui les mecs il faudra bosser 2 petits mois de plus pour toucher le chômage c'est pas la mer à boire avec tout ce que vous arrivez à gratter comme pognon aux caisses frauduleusement on va pas vous plaindre hein
13. Tristan Lefebvre le 01/11/2019 10:59
Obj 20% de pauvres en 2022! Vas y le radicalisé, tu fais plaisir aux nœudsnoeuds.
14. balayedovantzotportavant le 01/11/2019 12:20
@ fredo 974 macron le réformateur oui il réforme en profondeur et fredo il connait bien la musique promis poste4 je ne suis pas ajusteur fraiseur je n'y peux rien pour votre pièce macron réforme et déforme les pièces bon à chacun son réformateur!
15. Veridik le 02/11/2019 07:27
Donc si les chômeurs touchent moins , les cotisations salariales chomage de ma fiche de paie vont baisser ?
Donc à qui ça profite le moins perçu par les chômeurs au final ? Messieurs les journalistes investiguez jusqu'au bout
16. réunionnaise le 02/11/2019 07:36
Je vais me faire un plaisir de dégager ce président de m...e lors du prochain élection. J'espère que ceux qui ont voté pour lui lors de la dernière élection sont ravis.
17. Pamphlétaire le 02/11/2019 22:20
Misère et Business en France (article de novembre 2012) accéder au site Grinçant pour voir l'article complet avec photos et commentaires...

Le constat est accablant, il n’y a jamais eu autant de misère en France.

Il faut le rappeler tant le sujet fait peur et provoque l’omerta.

Certains disent qu’ils l’ont mérité, qu’ils le veulent bien.

D’autres détournent le regard, car cela est trop dérangeant pour leur confort.

D’autres encore ont peur, car ils sentent que cela pourrait leur arriver, à eux ou à leurs proches.

Certains y sont presque, il ne reste plus qu’une pichenette pour les y précipiter, dans la misère, dans la rue.

Les « riches » disent mériter leur richesse, à force de soi-disant travail.

Mais les « pauvres » méritent-ils ce qui leur arrive ? Sont-ils les seuls responsables ?

Le dernier courrier non adressé, dûment marketé, des Restos du Cœur fait froid dans le dos.

Dans une avalanche de chiffres, il y est dit, pour 2011/2012 :

115 millions de repas distribués à 870 000 personnes accueillies dans 2 040 centres.
32 000 bébés de moins de 12 mois aidés dans 85 Restos Bébés du Cœur.
Etc.

Oui, vous avez bien lu : Restos Bébés du Cœur !
Ils n’ont mis que les chiffres en gras, c’est bien dommage.

Pourtant, tous les jours, nous apprenons qu’il y a eu en haut lieu des détournements, des abus, des avantages indus…

EDF et GDF ne veulent rien entendre pour leurs factures toujours plus élevées, et répondent, « allez voir le Fonds Solidarité Logement (FSL), ils vont nous payer… ».
D’autres appellent ça la misère énergétique.

Les banques font leur beurre, bien gras, sur le dos des personnes en difficultés, en provoquant des incidents générateurs de frais indécents, permettant d’aller bien au-delà de l’usure.

Les services dits « sociaux » oublient que pour eux la misère est une industrie, une garantie pour leurs emplois et leurs salaires. D’ailleurs, dans leur jargon, ils parlent d’Usagers…

Les huissiers se délectent avec leurs actes toujours plus nombreux qui ne peuvent mener qu’à l’expulsion, dont ils se chargeront d’ailleurs.
Le gouvernement leur facilite singulièrement la tâche.

Ces malheureux, s’ils ont de la chance, se verront relogés provisoirement dans des taudis, loués par des marchands de sommeil, à des prix délirants.
Si ces sommes étaient données aux « usagers », avant leur expulsion, ils seraient bien gênés ces exploiteurs…

Le système, toujours plus complexe à dessein, enferme inéluctablement dans des situations d’où l’on ne peut sortir que très difficilement.

Les politiques jouent à fond des vases communicants, pour eux, comme pour leurs amis… Assécher la « masse » pour toujours mieux gaver une « élite ».

La pauvreté, l’insécurité économique, permettent la gouvernance, le management par la peur : « regardez ce qui pourrait vous arriver ! »

L’État, avec ses bras armés, est le premier à précipiter des citoyens, des enfants, dans le gouffre.

Voyez la Grèce, l’Espagne… Avec des dirigeants pantins, et l’Europe et ses « institutions » prédatrices.

Et la désinformation à outrance : on ne nous dit jamais à qui tout cela profite.

Oui, la pauvreté est un business, un sacré business même !

D’ailleurs, finalement, ne sont-ils pas heureux, tous ces malheureux ?
18. Cloclo le 03/11/2019 05:57
Plus de 700000 offres d''emploi sur le site de pôle emplois, manque de main d''oeuvre en Allemagne, au Canada... aller travailler un peu !!!
19. Tristan Lefebvre le 03/11/2019 11:45
Cloclo va apprendre à compter et on reparle, au fait combien sur tes 700 000 offres sont des cdis ? Combien sont des cdds de plus de 6 mois ? On a compris que vous voulez la précarité pour tous, sauf pour vous.
20. Ken le 04/11/2019 10:54
L’Etat dépense toujours plus, le pays croule sous la dette, le gouvernement dépense toujours plus, la présidence a encore augmenter son budget sous Macron et...on réduit les allocations chômages ?...
Ce pays est fou et il est foutu.
21. "VIEUX CREOLE" le 05/11/2019 19:55
"LE PAMPHLÉTAIRE" (post 17 ) et " KEN "(post 20 )VOUS AVEZ ,TOUS LES DEUX , PARFAITEMENT RAISON! ! ! !

---Je consulte souvent le " Blog "Grinçant" ainsi que tous les grands titres de la Presse parisienne pour essayer d'obtenir les renseignements les plus objectives possible , tout en sachant bien que" NUL ne détient la science Infuse" . . .

-- DE PLUS EN PLUS , MACRON s"affirme comme " LE PRÉSIDENT DES TRÈS "(alors que Sarkozy
étaient appelé Le "Président des Riches"! ) Rien d'étonnant donc à que ce DERNIER soit devenu le CONSEILLER très écouté "du Président Actuel au point de le remplacer à l’Étranger ", "en cas de BESOIN "! ! !

---Didier Robert " Président de Région" ,ouvre en ce moment "La Route de la Soie" à notre Président !
---Quant à Cyril Melchior ,après moult Réflexions avec celui-ci ( au cours de son court Séjour dans notre île ) IL est lui "Emballé"et NOUS INVITE CARREMMENT AVEC ENTHOUSIASME ET ENTRAIN :
" ALONS MET ENSEMBL' ( en créole ! ) et s'entraîne( "en misouk") avec toute la " Plateforme de la Droite locale " à entonner- en 2022" La Victoire en Chantant" ! !

---- Réunionnais , RÉVEILLONS -NOUS :nous ne somme toujours pas sortis de l'inquiétante situation dans laquelle " JUPITER" nous englue de plus en plus, avec la complicité des Dirigeants de plusieurs Collectivités locales ! ! COMPTEZ SIMPLEMENT " les Affaires et Scandales" auxquels les noms de certains d'entre eux sont ASSOCIES ! ! !
Nouveau commentaire :