[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Les syndicats se mobilisent contre la suppression de trésoreries publiques

Le 08/11/2019 | Par PB | Lu 1353

Elle accueille 12 000 personnes par an et pourtant la trésorerie publique du Tampon est concernée par la refonte de la carte des trésoreries publiques. En août dernier, la carte revisitée de la Direction régionale des finances publiques prévoyant la suppression et la fusion de huit trésoreries dans l’île a été dévoilée par erreur.

Depuis réunis en intersyndicale, Solidaires finances publiques et la CGTR se mobilisent pour alerter et sensibiliser la population aux conséquences de la réforme Darmanin, ministre des comptes publics. 

Une centaine de personnes, des militants, des élus de la ville, mais aussi quelques usagers, ont fait le déplacement ce matin dans la salle des fêtes du 12e km de la ville pour débattre de l’avenir des trésoreries. 

"Avec les difficultés de circulation, l’accès difficile au langage administratif, à la dématérialisation, la suppression des trésoreries  qui assurent un service public de proximité est inenvisageable", dénonce Magali Billard, secrétaire départementale de  Solidaires Finances Publiques. Les conséquences seront plus importantes comme souvent dans ces cas-là pour les populations les plus fragiles. 

Plusieurs actions prévues

"L’impact sur la population va être considérable. Le service public qui doit effacer les inégalités sociales au départ est remis en question", ajoute Stéphanie Cadet, secrétaire départementale de la CGTR Finances Publiques. "En plus de l’illettrisme prégnant à La Réunion, il faut faire face à l’illectronisme", pointe-t-elle. 

Face à la grogne, le gouvernement a annoncé récemment qu’aucune trésorerie ne fermerait sans l’accord des maires. Selon les syndicats, le projet de restructuration a déjà commencé dans certains départements de l’Hexagone, mais serait bloqué à La Réunion. 

De nouveaux débats, afin de "provoquer une prise de conscience", sont prévus par l’intersyndicale. Le prochain se tiendra le 10 décembre à Ste-Suzanne où la trésorerie de la ville comme celle de St-Leu, St-Joseph ou encore St-Benoit sont menacées de fermeture. 
 
Autres actions prévues: le lancement d’une pétition et un mouvement de grève de la Direction régionale des finances publiques le 14 novembre en contestation des suppressions d’emplois notamment. En marge de la manifestation, la CGTR organisera également ce jour-là une marche de la trésorerie de Ste-Suzanne à la Direction générale "pour symboliser ce retour en arrière". 


Commentaires (6)
1. Un non sens le 08/11/2019 16:18
Bouhhhhh bouhhhhh . Cette disparition est dans le sens de l'histoire. Les rapetouts se doivent d'être numériques. Fini les combines.
2. Veridik le 08/11/2019 17:10
Deja si cetait ouvert a des horaires convenables , la trésorerie aurait pu accueillir +50%
3. DOGOUNET le 08/11/2019 20:38
AAAAAAh les KONS ! Vite un stage de remise à niveau pour ces dinosaures dans l'administration en ligne.
P.S: Et ce sont probablement les mêmes qui se plaignent de payer trop d'impôts ! AAAAAH les KONS (bis) !
4. contrinuable le 09/11/2019 03:04
Avec ces gens la rien n avance ils en veulent toujours plus alors qu une bonne partie de la population est confronte au seuil de pauvreté si ses personnes étaient au pouvoir se serait comme au Venezuela le k.o .
5. BABAR RUN © le 09/11/2019 05:41
post@2....pas faux.....
faudrait peur être :
arrêter les congés maladie imaginaire.....répondre aux téléphone.......déménager dans un lieu ou il y a des parking....travailler.....etc.
6. DURAND le 09/11/2019 06:41
pour la part je ne vais jamais aux impots et je fais tout en ligne
comme pour la banque

Nouveau commentaire :