[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Les travaux de rénovation du site de Grande Anse sont lancés

Le 13/03/2018 | Par P.Bigot - L.Grondin | Lu 6630

Grande Anse fera bientôt peau neuve. Le réaménagement du site prisé des Réunionnais et carte postale pour touristes débute aujourd’hui et pour 15 mois.

Sérieux coup de lifting pour Grande Anse. Le président de la CIVIS et le maire de Petite Ile ont donné ce matin les premiers coups de pelle au projet de réaménagement. Le site restera  accessible durant les travaux prévus en trois phases.

Les infrastructures existantes seront restaurées, le snack et la maison du gardien bénéficieront de travaux qui permettront notamment la mise aux normes des réseaux ainsi que de l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. L'entrée principale fera d'ailleurs la part belle à la voie piétonne.

Tout le cheminement en scorie sera repensé afin d’améliorer la qualité de la circulation des usagers et un parcours sportif sera quant à lui requalifié par la réfection du revêtement naturel (terre/pierre). Il sera enrichi par la pose d’agrès sportifs.

De nouveaux bâtiments verront le jour sur ce site, tels que de nouveaux sanitaires à proximité du parking. Les agents d’entretien auront également un local flambant neuf. De véritables terrains de pétanque et de beach volley seront réalisés et viendront enrichir les activités possibles. Pour les enfants, une aire ludique naturelle sera implantée à l’ombre des arbres existants. 

La mairie avait haussé le ton en 2014 en raison des nombreuses incivilités

La reconfiguration des lieux intégrera un réaménagement de l'arrière plage ainsi qu’une extension du bassin de baignade, passant de 3500 mètres carrés à 7000 m2. Dans le détail, la CIVIS et la mairie de Petite Ile ont planifié la construction de parkings, de quatre rondavelles, de nouveaux coins "feu", d’espaces de restauration commerciale, la réhabilitation des sanitaires ou encore la plantation de plantes endémiques.

Un projet moins ambitieux que celui initialement prévu qui coûtera 4,5 millions d’euros, porté par la commune et la CIVIS avec pour partenaires financiers la Région et l’Europe.

L’idée de construction d’ un complexe hôtelier et touristique en partie haute du site pour un aménagement total de 40 hectares a été abandonné suite à la mobilisation de l’Association Citoyenne de St-Pierre. "Nous sommes loin des déboires connus durant quelques années. Aujourd’hui les travaux sont acceptés de la population et des associations", se félicite Michel Fontaine, président de la CIVIS. Les premiers coups de pelle, annoncés l’an dernier pour le mois d'août, ont tout de même pris du retard. La Commission Départementale de la Préservation des Espaces Naturels, Agricoles et Forestiers (CDPENAF) ayant émis jusqu’en janvier dernier un avis défavorable notamment pour les travaux d’imperméabilité du four à chaux, bâtiment patrimonial. 

Ces travaux de réhabilitation arrivent à point nommé. Deux arrêtés municipaux sont actuellement en vigueur sur le site. En mai 2014, la mairie de Petite Ile avait pris, rappelons-le, deux décisions fortes. Ainsi, le camping sauvage est depuis interdit et les activités de plein air sont réglementées. De la même manière, toutes les activités nautiques, y compris la baignade dans le bassin, sont interdites.

Les travaux de rénovation du site de Grande Anse sont lancés

Les travaux de rénovation du site de Grande Anse sont lancés


Commentaires (15)
1. li le 13/03/2018 12:26
Grand Anse !

Arrête francise nout' nom
2. Ejaculateur précoce le 13/03/2018 12:40
Grand Anse, endroit agréable mais il y a beaucoup de monde. Étang salé plage familiale mais pas toujours sécurisée le week end. La mairie gere les affaires courantes mais n'a pas de stratégie cohérente.

Les femmes de la société civile
3. Grangaga le 13/03/2018 13:49
O twa !!!!!! Sourirr' lé dou, lo kontra nana l'èrr' d'ètt' .....zuteu.........
A la la ènn' ti kwin y sa va pèrdd' de son......naturalité.........
Parkinn' sora pa péyantt', mi as'pèrr'.........
4. pititiloi le 13/03/2018 16:29
S'il vous plait Mr Le Maire, ou ke la grandi terr'la et qu'i coné bien grandanse, préserve not tite nature ! ...n'ajoutez pas de béton apparent, ne cherchez pas à moderniser plus qu'il n'en faut avec des lampadaires hors de prix (on n'est pas à Paris), préférez les matériaux 100% naturels (bois, pierre, scories, ...), végétalisez tout ce qui peut être inesthétique et tous les endroits qui peuvent l'être, évitez les grillages, n'abimez pas les coraux du bassin actuels : en se promenant sur les rochers on en voit une quantité et des poissons multicolores par centaines ! N'en fait pas un saint-gilles 2, Ce serait tellement dommage ! Cé tout sak moi na pou dire et mi croi que beaucoup de petitilois sra d'accord avec moi !
5. Zourit le 13/03/2018 17:24
SI BudSpencer i passe par là .... c'est clair le charme du coin va disparaitre ....
6. yves le 13/03/2018 19:46
en plus le president de la civis etait present allez faire un tour sur le site de picnic du bras de la plaine vous allez comprendre que c'est un charlatan le sentier de bois olive prisée par les coureurs ou randonneurs abandonnées le site de picnic du bras de la plaine abandonnées a coté un canal prisée par les marcheurs et joggers ou touristes abandonnées a cause d"une roche qui est tombées pourtant pas de bléssées ou mort(bassins de la paix fermées a cause de la mort de de deux nageurs)
7. John le 13/03/2018 20:27
Zoy y coné pas rien. Y dit pas "Grand'Anse" ni "Grant'Anse", y dit "dan'n font la Grantanse" !!!
8. DOGOUNET le 13/03/2018 20:52
A quand l'interdiction de pic-niquer sous les cocotiers et de pisser dans la pis-in à vagues ?
9. Réunionnaise le 13/03/2018 21:34
Toute la Réunion sera bétonnée. Le gris remplacera le vert si personne ne réagit. Et c'est déjà pas mal avancé le projet de destruction de la Réunion.

"la CIVIS et la mairie de Petite Ile ont planifié la construction de parkings, de quatre rondavelles, de nouveaux coins "feu", d’espaces de restauration commerciale, la réhabilitation des sanitaires ou encore la plantation de plantes endémiques."

Les plantes poussent toutes seules quand vous ne les arrachez pas. Pas besoin de l'humain.

Par contre les espaces de restauration commerciale... c'est comme le rasage des cannes à Saint Joseph pour y construire des commerces uniformes... le fric le fric toujours le fric.

Pauvre Réunion, ça fait mal tout ça. Sauf pour ceux qui n'en ont rien à fiche et qui ont les yeux rivés sur leur compte en banque.
10. Ddchat974 le 13/03/2018 20:08
Mi espère que tout ça va servir à responsabiliser les gens pour que zot y garde cet écrin propre, toutes les fois mi descende à cet endroit Mi vois des déchets divers lachés ça et là,la cochonnerie est de mise. Mi aimerais une fois pour toute que les gens y fréquentent le site y ramassent les ordures que zot y produit et ramènent chez zot au lieu de faner sur place, mais Mi rêve là,à moins que.......un habitant, de Petite Île responsable et contribuable, comprenne qui pourra.......
11. Eric le 14/03/2018 01:04
Adieu grand'anse, c dommage...
12. vive le beton naturel -, vive la marchandisation, vive les troupeaux le 14/03/2018 08:01
4 rondavelles et de nouveaux batiments... c'est vrai il n'y avait pas assez de monde et trop de place, il fallait remplir ce vide.
13. pacha25 le 14/03/2018 11:22
Installé des pancartes pour expliquer au porcs qui viennent ici de ramasser leurs déchets qu'ils laissent sur place , ca , se serait pas mal .
14. Pourquoi Grand-Anse et non Grande Anse ? le 15/03/2018 21:25
Gratte-cul s'abstenir !

Monsieur le maire, pourquoi doit-on écrire Grand-Anse et non Grande Anse ?
Pourquoi écrit-on grand-maman, et non grande-maman (ou grande maman) ?

Un peu d'étymologie s'avère nécessaire pour répondre à ces deux questions.
Le mot "grand" est un adjectif français, il nous vient du latin grandis, dont la forme était la même au masculin comme au féminin. C'est la raison pour laquelle le français ne faisait pas non plus de différence, "grand" (gran ou grant) étant alors invariable en genre. Il aura donc fallu attendre l'arrivée du XVIe siècle pour voir se généraliser le féminin "grande".

Cependant, quantité d'expressions figées ou lexicalisées ont subsisté, en général parce qu'elles revêtaient un sens particulier, en effet, le sens était parfois très éloigné de la signification propre des deux mots (exemple : un grand-parent n'a rien à voir avec un parent grand en taille !).

Par contre, le trait d'union est obligatoire... ?
15. Gchchc le 28/05/2018 19:54
On va encore foutre du béton partout! Alors qu il suffisait juste de refaire les sanitaires, démolir l escalier et le mur horrible en crépi dégueux, virer les lampadaires et replanter le site . Ça va devenir moche comme l anse des cascade et Manapany
Nouveau commentaire :