[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Milit'Activ' fait barrage à l'entrée de nouveaux chiens, la police arrive

Le 13/08/2019 | Par N.P | Lu 3894

Milit'activ'974 poursuit son action coup de poing ce mardi devant la fourrière de la Cirest pour protester contre l'extension de la structure intercommunale de l'est.

Les militants font barrage au prestataire de la Cirest venu au portail déposer de nouveaux chiens raflés dans les rues. Seuls passent les chiens jugés dangereux.

La police municipale est sur place.


Commentaires (40)
1. JORI le 13/08/2019 12:53
Et d'après cette asso, il faudrait les mettre où ces nouveaux chiens ?. S'engage t elle à les prendre chez ses adhérents ?. L'euthanasie pour tous ceux qui ne sont pas identifiés et n'ont pas trouvé d'adoptant dans les 2 mois qui suivent.
2. PEC-PEC le 13/08/2019 13:16
Utopie, utopie quand tu nous tiens ! Bien sur qu'humainement c'est pas terrible, mais on en fait quoi de ces troupeaux de chiens ? Stérilisés et relâchés dans la nature ! Ou ils se feront écraser sur les routes. N'importe quoi ces associations...
3. Bilba le 13/08/2019 13:32
Bon courage aux militants. Vous êtes ma voix.
4. Dederun le 13/08/2019 13:56
Ils vont battent les gilets jaunes aussi lourd surtout pour des chiens, ils font chier non d'un chien
5. Ti Tangue Zilé zone le 13/08/2019 14:00
Aller plutôt recenser les propriétaires indélicats .. avec la police municipale
6. Fredo974 le 13/08/2019 14:56
A dégager au plus vite !
7. Zarin le 13/08/2019 15:23
Madame, Monsieur,

Rentrez chez vous, faites l'Amour, vous verrez que ça fait du bien !!!
8. Hoarau le 13/08/2019 15:31
Police municipale??? j'en connais pour moins que ça, a fait déplacer 3 camions de gendarmes. On est pas tous logé à la même enseigne🙈🙉🙊
9. Max le 13/08/2019 15:58
Les gens qui croient que l'euthanasie est plus efficace que la stérilisation me font penser à quelqu'un dont la salle de bain est inondée et qui sort les seaux et les serpillières mais qui laisse les robinets grands ouverts.
Quand on lui fait remarquer qu'il y a toujours plus d'eau et qu'il faudrait penser à fermer les robinets il répond qu'il faut d'abord acheter des seaux plus grands et davantage de serpillières !
10. Max le 13/08/2019 16:34
@2 PEC-PEC Utopie ?
Et poursuivre une politique qui coute un bras (6 millions d'euro par an) et qui ne donne aucun résultat c'est quoi ?
Un indice : ça finit aussi par "ie" mais ça commence par "co..."
11. JORI le 13/08/2019 17:34
9. Max. Parce que pour vous la stérilisation eliminerait l'errance animale ??.
12. JORI le 13/08/2019 17:37
9. Max. Sauf erreur de ma part, après stérilisation les animaux doivent être relâchés là où ils ont été trouvés. C'est ça que vous appelez, gérer l'errance animale ??.
13. Dina le 13/08/2019 18:02
Que l''on dégage cette bande de vas nu pieds au plus vite. Le matin à la tv, l''après midi à la plage, le soir à observer les coulées de lave...
14. klod le 13/08/2019 19:23
une société qui n'a que solution : l'euthanasie des animaux ????????????????????? sans moi ! à chacun son karma . ben , comme dit l'autre .
15. klod le 13/08/2019 20:12
d'ailleurs une "société" qui applaudie à l'euthanasie des animaux ou qui applaudie au financement de l'arme nucléaire militaire ( comme la France : pour le prestige nucléaire militaire ...................???? ) qui tue sur plusieurs générations , c'est sans moi !

et pourtant , je paye mes impots , .................. donc j'y participe . pardon "mes dieux" , grand pardon, comme le "grand pardon" judaique !

la "society" m'oblige à un mauvais karma ...........

lol de relol ou pas , donc à moitié pardonné, 50/50 , 50 contre 1 ? ?

in god we trust ? mankind ? triste société occidentale ! "no one is innocent " .........?
16. Zan Douille le 13/08/2019 20:31
Le nombre de chiens errants est en surpopulation..Il n'y a pas d'autre alternative que l'euthanasie, au moins pour diminuer leur nombre. Il faut être complètement gaga pour penser le contraire et croire en la stérilisation , comme panacée
17. Yab le 13/08/2019 21:25
Max ,post 9.
D''après votre conclusion, il faut éliminer le problème à la source, soit fermer le robinet.
Si je suis votre raisonnement, il faut éliminer les clébards pour résoudre le problème, et je suis d''accord avec vous.
18. Zorro le 13/08/2019 21:35
Recette à la Ratenon: A l’approche des élections, se trouver une cause « noble » et se faire mousser sur son dos. En espérant qu’un candidat vous demandera d’accepter d’être sur sa liste.
19. Saint-Andréen le 13/08/2019 20:45
Et leur campement jonché de déchets sur le front de mer a deux pas de leur barrage on en parle? Bande d'irresponsables, ils feraient mieux d'aller ramasser les chiens errants s'ils veulent être utiles!
20. Anne Mangue le 14/08/2019 01:21
De tout coeur avec ces militants de la cause animale que je soutiens car je trouve horrible toutes ces euthanasies. Non à une usine à euthanasier.
21. Dubois le 14/08/2019 02:26
Quand je lis tout ces commentaires, pas de mots pour exprimer mon dégoût pour ceux qui prônent l euthanasie😔c est clair que le monde n avancera pas avec des arriérés comme vous, continuer a vous regardez le nombril
22. Génial le 14/08/2019 05:25
Ils sont 5 et foutent le bordel, lamentable, encore des extrémistes qui veulent être à la une, ce Monsieur est en manque de reconnaissance où a des ambitions politiques, l avenir nous le dira, en attendant, face à la population de chiens errants il est faut reconnaître que l euthanasie est en parti une solution, couplé avec des campagnes de stérilisations massives, et de verbalisations, mais voilà à cause de 5 pecnos qui sont dans le déni et qui ne comprennent pas qu il sera impossible de sauvé « 300 000 » chiens. Que la solution de les remettre sur la route ne tiens pas, il faudra les vaccinés ce monsieur parle lui même du risque de Rage, mais comment les suivrent, les nourrir, qui fera, ils n apportent pas suffisamment d arguments pour être credible, dans la situation d aujourd’hui il faut reconnaître que des captures massives avec euthanasie sont urgentes. Et la théorie que l euthanasie coûtent plus chères que la stérilisation est fausse. Doses létale selon le poids de l animal, donc merci de revoir votre copie.
23. MARIE le 14/08/2019 08:14
pitoyable, lamentable, triste pour nos animaux
24. Kate le 14/08/2019 08:25
Non a l euthanasie au quotidien.fourriere attend qqes jrs?1mois ? Si le proprietaire réclame, et payer.mais ils sont tous abandonnes la majorite des animaux.chiens chats
Personne ne va les reclamer.donc tous piqués😢😡 l horreur. Sauvez les plutôt
25. titecréole le 14/08/2019 09:02
la source du problème n'est pas le chien mais l'homme. L'homme veut avoir des animaux domestiques mais ne sait pas s'en occuper correctement. J'ai encore vu ce matin des chiens sur le bord de la route. Il y en a sans papier et il y en a aussi laissé dehors portail ouvert. il faut euthanasier les plus dangereux, les plus malades, créer des refuges, agrandir les SPA, faire des dons, responsabiliser les propriétaires, les obliger à les déclarer, pucer, tatouer, stériliser, créer de l'emploi pour rechercher tous les chiens errants, mais aussi de comptabiliser les propriétaires et leurs animaux. Interdir la vente et la reproduction non déclarée. créer un site et un n° pour alerter de chiens errants. mettre des amendes aux propriétaires laissant trainer leurs animaux et s'ils n'ont pas de quoi payer, leur donner des TIG dans des refuges ou SPA. Il s'agit là d'un travail de tous : élus et citoyens.
26. Menteur le 14/08/2019 10:17
Police municipale...mdr!...
27. Max le 14/08/2019 10:47
@1 Jori

J’ai actuellement trois chiens récupérés dans la rue chez moi (en plus des miens) qui partiront bientôt en métropole.
Cela parce que les refuges sont trop petits et trop peu nolbreux. A la CIREST la fourrière va passer de 50 à 100 places alors qu'il n'y a oas de refuge dans l'est et que celui du nord (SPA Ste Marie) n'a que 32 places.
Vous semblez ignorer que les fourrières ne font pas d'adoption et que le délai de garde avant euthanasie n'est pas de 2 mois mais de 4 jours.
Vous devriez plutôt parler de ceux qui balancent leurs animaux à la rue et qui les laissent à la charge de la société. Les fourrières c’est 6 millions d’euros par an et c’est vous et moi qui payons.
28. Lamentable le 14/08/2019 12:09
A vous les "pro" euthanasies vous êtes lamentables. Vous croyez vraiment que les "rafles" arrangeront la situation ?? Il y a toujours plus de chiens abandonnés, dont des femelles... Les euthanasies ne régleront pas le problème de vos mentalités...
29. Anne Mangue le 14/08/2019 12:12
très choquant et intolérable toutes ces euthanasies pratiquées à longueur d'année sur des pauvres animaux qui n'ont pas demandé à mourir et je suis contre l'extension de cette fourrière. Non à une usine à euthanasier.
30. Max le 14/08/2019 12:51
Courrier adressé au président de la CIREST. Ça aurait du lui mettre la onte.
Apparemment pas....


Monsieur Jean-Paul VIRAPOULLE
Président,


La Presse locale (Le Quotidien de la Réunion du 12 juin 2019) s’est faite l’écho du projet d’extension de la capacité de la fourrière intercommunale de la CIREST, la Communauté Intercommunale dont vous assurez la présidence.


D’après ce projet, la capacité actuelle de la fourrière inaugurée en septembre 2013 serait portée de 49 places chiens à 80 places, et de 20 places chats à 30 places à l’échéance du 20 mai prochain, une possibilité qui vous est offerte grâce à un assouplissement récent (octobre 2018) de la législation relative aux installations classées pour l’environnement et qui permettra notamment de porter à 100 chiens la capacité d’hébergement de la fourrière actuelle, et dans la foulée de passer sous les fourches caudines de l’euthanasie 160 chiens par semaine contre 100 actuellement et 60 chats contre 40 actuellement, à raison de 20 €/en moyenne par animal euthanasié par le groupement de vétérinaires titulaire du marché.


Le motif invoqué pour justifier cette augmentation des capacités d’accueil serait le sous-dimensionnement récurrent de la structure actuelle.


Comme nous l’avons signalé à la DAAF par mail en date du 14 juin 2019, nous sommes foncièrement opposés à ce projet d’extension. Tout comme les signataires de la présente pétition. Et nous demandons que ce projet soit purement et simplement abandonné au bénéfice d’une gestion raisonnée de l’errance animale sur le territoire de la CIREST, telle qu’elle avait été préconisée lors de l’élaboration du 1er Plan de Lutte contre l’errance animale il y a 20 ans déjà.


Notre opposition repose sur les arguments suivants :


1) Le Non respect des préconisations du rapport de l’AFIRAC, commandé en 1998 par la Région Réunion pour un montant de 100 000 € lors de la mise en place du 1er Comite de Pilotage de la lutte contre l’errance canine, des préconisations faisant suite à un état des lieux du réseau quasi-inexistant de fourrières communales qui sont une obligation légale. Ces préconisations déclinaient le plan de lutte en trois volets :


Volet 1 Prévention et communication (le facteur humain étant le principal vecteur de l’errance)


Volet 2 Stérilisation


Volet 3 Euthanasie


Avec deux remarques complémentaires de l'AFIRAC


Le plan de lutte n’avait pas pour objectif de vider les rues de la Réunion de ses chiens
Le volet « Euthanasie » ne devait pas être le levier de la gestion de l’errance.

2) Votre collectivité, la CIREST, comme d’ailleurs les quatre autres, ont pris exactement le contre-pieds de ces préconisations, plaçant en tête le volet « euthanasie », avec des chiffres d’année en année en constante augmentation.Un programme qui a conduit en 20 ans à doubler le nombre d’euthanasies animales par habitant (une euthanasie pour 153 habitants en 1998 contre une euthanasie pour 87 habitants en 2015 dans le cadre d’une politique de gestion de l’errance économiquement contestable et sanctionnable d’inefficacité puisqu’elle n’a pas atteint son objectif premier : diminuer l’errance animale à la Réunion.


162 055 chiens et chats ont ainsi été méthodiquement supprimés sur fonds publics, sur la base de conventions conclues entre les EPCI et les vétérinaires dans l’indifférence générale entre 1998 et 2018, soit l’équivalent de la population humaine de la ville de St-Denis.


Un palmarès auquel il faut ajouter les quelque 120 000 cadavres de chiens et de chats ramassés sur la voie publique sur la même période et enfouis pendant des années dans la décharge saturée de la Rivière St-Etienne avant la mise en service de l’incinérateur de la SICA des Plaines à l’Etang Salé.


Ceci au détriment du Volet stérilisation avec seulement en moyenne 450 000 € par an pour les 5 EPCI confondues, soit un budget de :


0,76 € pour les habitants de la CIREST (le meilleur score parmi les plus mauvais)


0,65 € pour les habitants de la CINOR


0,58 € pour les habitants de la CASUD


0,36 € pour les habitants de la CIVIS


0,29 € pour les habitants du TCO


(chiffres 2015, les chiffres plus récents faisant défaut)


3) Le faible montant consacré au programme de stérilisation subventionné sans commune mesure avec le coût des euthanasies massives qui se chiffrent en plusieurs millions d’euros alors que 70 % des foyers fiscaux sont non imposables et donc éligibles au programme de stérilisation subventionnée

4) L’admission en fourrière de chiens et chats de propriétaires (sous la rubrique « abandon volontaire ») en moyenne 300/an pour votre seule fourrière depuis 2016, une pratique parfaitement illégale et qui n’a pas vocation à être financée par des deniers publics, une pratique encouragée par votre collectivité qui débarrasse à bon compte aux frais du contribuable les maîtres défaillants (10 € par animal de 1 à 10 animaux et à raison de 5€/animal à partir du 11ème) qui économisent ainsi une euthanasie dans un cabinet vétérinaire et la gestion du corps également facturée.


5) Le lourd tribu payé par les chiens et chats de la commune de St-André, lieu d’implantation de la fourrière intercommunale, victimes de la prédilection des agents de capture pour la proximité kilométrique du secteur. La commune de St André fournit ainsi plus de la moitié des animaux capturés chaque année (650/an) au détriment des communes plus éloignées comme La Plaine des Palmistes (80/an) Ste Rose (80/an) ou Salazie (entre 30 et 40/an). St Benoit (380/an) et Bras-Panon (200/an) plus proches de St-André sont ainsi un peu moins délaissées par les agents que les 3 communes les plus éloignées.


6)La marginalisation des associations de protection animale lors du choix des orientations.


7)Le retard pris par la CIREST (anciennement CCE) dès le lancement du premier plan de lutte en 1998 et qui contrairement à la CINOR, la CIVIS ET la CASUD n’a pas présenté de projet de construction/rénovation de fourrière lors de la mise à disposition de 1,7 millions d'euros, dans le cadre du contrat de plan 1998-2003 (fonds de l'Etat et du FIDOM) et ainsi perdu la part de financement à laquelle elle pouvait prétendre pour faciliter la gestion des populations errantes. Elle devra financer ainsi en 2013 sur ses fonds propres sa fourrière animale, ceci au détriment d'une structure refuge associée comme l'on fait trois autres collectivités : CINOR, CIVIS et CASUD. Vous partagez par conséquent le bonnet d'âne avec le TCO en la matière.


8) L’absence de financement de places refuges ou l’absence de convention de passage en refuge avec notre refuge créé il y a plus de 20 ans (seule existe une convention avec la SPA DE LA REUNION à SAINTE MARIE alors que la capacité de son refuge a été dimensionnée par l’AFIRAC pour l’accueil de chiens en chats en sortie de fourrière du même lieu), ce qui restreint les possibilités de passage en refuges et augmente automatiquement le nombre d'euthanasies.


9) L’absence de mesures pédagogiques (des centaines de documents pédagogiques créés par le CRDP de la Réunion sont dormant dans les CDI des établissements scolaires faute d’avoir désigné un référent en milieu scolaire.

10) L’absence de collaboration constructive avec les associations en général et notre association en particulier.


Nous considérons donc que des mesures différentes doivent être envisagées afin de réduire l’errance animale et ses conséquences aussi bien en terme de résultat, de coût, d’image et d’éthique.


Nous nous tenons à votre disposition pour la mise en place de mesures constructives afin d’aboutir enfin à une inversion de la tendance grâce à une gestion raisonnée de l’errance animale avec la prise en compte indispensable du facteur humain ignoré dans le dispositif actuel.


Recevez, Monsieur le Président, mes salutations respectueuses.


Astrid PUISSANT
DROIT DE CITE
Refuge ARCHE DE NOE
70 RN2
97437 SAINTE ANNE
31. Max le 14/08/2019 13:27
@22 Génial ???
Les chiffres donnés pour la stérilisation (450 000€) et l'euthanasie (6 millions €) viennent des la préfecture qui reçoit chaque année le montant dépensé par les communautés de communes.
Vous semblez ne pas comprendre que le coût de l'euthanasie n'est pas celui de la piqûre mais aussi le salaire des gens qui attrapent les chiens, les véhicules etc.
C'est pourquoi la stérilisation coûte moins cher ; une chienne non stérilisée va faire entre 4 et 6 petits chaque année donc une seule stérilisation permet d'éviter entre 5 et 6 euthanasies. Et comme il en restera toujours qui continueront à se reproduire on n'en aura jamais fini.
Une stérilisation revient à 120 euros alors qu'une euthanasie qui implique la capture du chien revient à 500 euros. Si on stérilise une chienne on économise 2000 euros la première année ; en réalité davantage car les années suivantes sa descendance sera plus nombreuse. C'est pourquoi la stérilisation est moins coûteuse. Elle est aussi plus efficace que la politique ruineuse menée depuis 20 ans sans résultat.
32. Anne Mangue le 14/08/2019 13:32
Ce qui me choque et m’indigne ce sont les milliers de chiens et chats qui sont euthanasiés, chaque année, dans les fourrières animales de l'île. Avant l’euthanasie, l’animal ressent des émotions : angoisse, stress, l’odeur de la mort qui rode, etc.... Il y a un certain temps déjà, j’avais entendu une histoire incroyable qui m’avait profondément bouleversée : dans une fourrière un pauvre chien a senti qu’il allait subir l’injection mortelle et au moment fatal, il s’est mis à verser des larmes, les larmes coulaient réellement de ses yeux et il était terrifié, à ce moment là l’employé de la fourrière et le vétérinaire (habitués aux séances d’euthanasies) sont restés sous le choc, tant ils étaient émus, cela a enfin réveillé la conscience du vétérinaire qui a refusé de l’euthanasier. Au final, ce chien a eu la vie sauve et cette histoire a super bien fini car il a été adopté très rapidement par une grande amie des bêtes bouleversée par l’histoire de ce chien. C’est vraiment touchant et cela laisse à réfléchir, les chiens ne peuvent parler mais ils comprennent rapidement et souvent il ne leur manque que la parole. Pour en revenir à l’euthanasie animale, il faudrait revoir rapidement la loi pour que l’euthanasie ne soit pratiquée que d’une manière exceptionnelle (animal gravement malade incurable....).
33. Anne Mangue le 14/08/2019 14:36


Si la peine de mort a été abolie pour les criminels en France en 1981, elle est toujours en vigueur pour un grand nombre d'animaux innocents. Deux poids deux mesures.... et je n'ose imaginer combien cela doit être très angoissant pour les animaux, parqués en fourrière, le moment de l'arrivée du véto qui vient pour les euthanasier.
Le rôle d’un vétérinaire est de soigner un animal malade et non de donner la mort à un animal en bonne santé (ou qu'ont peut soigner). Je vois d’ici déjà les réponses , “si c’est pas un tel qui le fait ce sera un autre, etc, etc, mais quand même. Bien évidemment la loi le permet et cela permet de se donner bonne conscience. Résultat dramatique : des euthanasies à longueur d’année dans les fourrières et c’est lourd à porter sur notre conscience d’humain.
Certains vétérinaires refusent catégoriquement d’euthanasier des animaux en bonne santé et inoffensifs car c’est contraire à leurs principes alors que d’autres vétérinaires, sans état d’âme, acceptent pour le fric d’euthanasier en fourrière des animaux non malades, ou qu’on peut arriver à les remettre en bon état, mais peuvent-ils se regarder dans une glace ?
34. Zarin le 14/08/2019 15:46
...Sur ce point d’une philosophie à la fois spirituelle et écologique, je voudrais évoquer la pensée du lettré andalou Abou Bakr Ibn Tufayl (1105-1185), magistralement exprimée dans son opus magnum, le roman philosophique Hayy Ibn Yaqzān. Il y présente cette idée que, pour l’humain, réaliser pleinement son humanité, c’est parvenir à la conscience écologique, qui lui permet de comprendre à la fois le mouvement de son propre devenir et la responsabilité qui lui incombe de protéger la vie sur Terre.

Nous, serviteurs et locataires de la Terre
35. JORI le 14/08/2019 16:25
.27. Max. Vu tous ceux qui sont encore en train de errer, je pense que vous n''en avez pas encore assez adopté. Et j''espère que tous ceux qui sont contre l''euthanasie se forceront à adopter une dizaine d''animaux. Sinon je suis pour taxer chaque animal
36. Anne Mangue le 14/08/2019 17:46
@31.Posté par Max Je suis d'accord avec votre point de vue. Je rajoute aussi que la stérilisation est la solution la plus morale et cela on ne le répètera jamais assez. De mon point de vue personnel, je considère que l'euthanasie pratiquée sur un animal innocent, inoffensif et en bonne santé est un acte grave, pour ne pas dire criminel, d'autant plus que les animaux ont été reconnus juridiquement par l'Assemblée nationale comme des êtres vivants sensibles.
37. Michèle MICHÈLE GUÉNOLÉ-VEYSSIERE le 14/08/2019 19:28
Merci beaucoup MAX pour cette "démonstration"chiffrée allant dans le sens de Milit Activ 074, et tant mieux. Vos élus sont des nigauds qui refusent de changer de "logiciel". Quant aux réunionnais, n'en déplaisent à certains et certaines mais se sont les premiers responsables de cette situation par l'abandon et la négligence de l'animal...et puis vos élus qui doivent penser maintenant obligation de stérilisation sur l'île, vaccinations et puçage systématique. Pas dur pourtant et la plage et le volcan ça peut ensuite venir dans le volet tourisme... pour post 13 Dina.... Bien à vous là-bas!!! on vous soutient!! :)))
38. Max le 15/08/2019 10:20
@35 Jori

Les gens qui croient que l’euthanasie est plus efficace que la stérilisation me font penser à quelqu’un dont la salle de bain est inondée et qui sort les seaux et les serpillières mais qui laisse les robinets grands ouverts.
Quand on lui fait remarquer qu’il y a toujours plus d’eau et qu’il faudrait penser à fermer les robinets il répond qu’il faut d’abord acheter des seaux plus grands et davantage de serpillières !

La stérilisation ferme les robinets : pas de reproduction, donc pas d'abandon.

Inutile de vouloir taxer les propriétaires, il suffit d'appiquer la loi

identification obligatoire,
interdiction de vente par particulier,
sanction en cas d'abandon

Mais pour ça il faudrait des élus courageux...
39. Lumière le 16/08/2019 05:28
Continuez le sale boulot d’irresponsable et de maltraitance que vous savez trop bien faire et surtout changez pas de victimes continuez d’en faire bavez à vos chiens et chats.

Comme si c’etait Pas assez de ne pas les aimer les soigner les proteger
40. Lumiere le 16/08/2019 05:32
Les chiens errants sont vos chiens. que vous avez abandonnez tant que les maîtres seront des adeptes de la maltraitance tout les animaux domestiques seront euthanasiés bravo
Nouveau commentaire :