[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
(Pierrot Dupuy) L'article du Quotidien sur Didier Robert nous met, nous journalistes, face à nos responsabilités

Le 07/12/2018 | Par Pierrot Dupuy | Lu 11257

Il faut parfois des crises pour prendre conscience de certaines réalités.

Quand nous autres journalistes, nous nous installons derrière notre clavier d'ordinateur pour écrire nos articles, nous n'avons pas toujours suffisamment conscience des conséquences de ce que nous écrivons.

Nous sommes concentrés sur notre pensée, une phrase en entraine une autre, l'article prend forme. Une fois rédigé, nous cherchons le titre le plus percutant possible, car il ne faut pas le nier : notre objectif est d'être lus, et donc d'appâter le lecteur potentiel.

Le tout dans un contexte de concurrence accrue, avec deux quotidiens "papier" ce qui est rarissime pour un département, et plusieurs sites d'information en ligne de très bonne qualité.

Et il peut arriver, sans en avoir véritablement conscience, que nous blessions, voire même beaucoup plus, certaines personnes que nous prenons pour cible.

Je parle pour moi, car je n'ai pas la prétention de parler au nom de tous les autres journalistes de l'ile. Et il est vrai qu'il m'arrive parfois de me relire, quelques mois plus tard, et de me dire : "Purée, tu y es allé fort".

Pourtant, ceux qui me connaissent savent que je suis plutôt gentil au naturel.

Il y a donc une sorte de dédoublement de la personnalité qui fait qu'on n'est plus le même quand on prend place derrière son clavier.

Pourquoi je vous dis tout ça? Parce que je me mets à la place de mon confrère Franck Cellier, du Quotidien.

Je le connais et je ne peux penser une seule seconde qu'il ait pu avoir une volonté malsaine et méchante de "pousser à la haine" contre le président de Région et sa famille.

Qu'il y ait un lourd contentieux entre la Région et le Quotidien, il faudrait être aveugle pour ne pas le voir. D'ailleurs, comme le rappelait Didier Robert tout à l'heure en conférence de presse, plusieurs plaintes pour diffamation ont déjà été portées par le passé contre le journal du Chaudron.

Que l'enquête de Franck Cellier, n'ait pas été parfaite, c'est une évidence. L'article paru ce matin comporte plusieurs grosses  inexactitudes, plusieurs approximations coupables. Didier Robert préfère parler de "mensonges". J'en veux pour preuve que Franck Cellier a été très embarrassé pour répondre aux preuves sorties par le président de Région en conférence de presse. Et il est normal que dans ce cas là, plainte pour diffamation soit déposée. Il appartiendra au tribunal de trancher.

Mais, comme je l'ai dit plus haut, je ne peux pas croire que Franck Cellier ait pu faire cela consciemment, avec une volonté de nuire et d'attenter à la vie du président de Région et des membres de sa famille. D'où mon incompréhension face à la plainte portée pour incitation à à la haine, à la violence et au meurtre. Même si je suis conscient que cet article ait pu entrainer, comme d'habitude, un déferlement de haine sur les réseaux sociaux, avec notamment de courageux internautes qui, se croyant à l'abri derrière un faux anonymat (car personne n'est vraiment anonyme sur le net) se sont laissés aller jusqu'à des menaces de mort à l'encontre du président de région.

Je dis ça, et en même temps que j'écris, je réfléchis. Et je me dis que c'est vrai qu'il y a un élément que n'a pas évoqué Didier Robert cet après-midi, c'est l'opportunité de la publication de l'article.

Mettons nous à la place de Franck Cellier et du Quotidien. Admettons, car je le répète je ne peux imaginer qu'il en soit autrement, que le journaliste ait été convaincu du sérieux de son enquête et du contenu de ce qu'il écrivait. Je porte cela à son crédit. Mais reste une question : pourquoi le faire paraitre aujourd'hui?

Le mouvement des Gilets jaunes n'est pas encore totalement apaisé. Cet après-midi encore, des manifestants ont tenté de faire fermer le Carrefour de Ste-Clotilde. On annonce une manifestation demain matin devant la préfecture avec, peut-être, de nouveaux barrages dans l'ile. Quel intérêt de publier cet article aujourd'hui, dans un tel contexte, avec le risque de jeter de l'huile sur le feu?

Les éléments qu'avait le Quotidien en sa possession, il était le seul à les avoir et aucun autre journal n'en disposait. Il n'y avait donc aucun risque qu'il se fasse "griller" son scoop. Pourquoi n'avoir pas attendu la semaine prochaine, une fois que les choses se seraient vraiment calmées, pour sortir l'article?

C'est vrai que le fait de le sortir aujourd'hui fait porter une grosse responsabilité au Quotidien. Responsabilité vis-à-vis des entreprises réunionnaises qui sont à bout de souffle et qui sont pourtant celles qui permettent au Quotidien de vivre, et responsabilité vis-à-vis des Réunionnais qui en ont marre de ces perturbations.

Qui dit que cet article ne sera pas à l'origine d'un "retour de flamme" de la part des manifestants?

J'avais démarré cet article en souhaitant prendre -un peu- la défense d'un confrère car je suis bien placé pour savoir que le métier de journaliste n'est pas toujours facile et que nul n'est à l'abri d'une approximation. Et j'ai conscience qu'en fait, je le conclus en pointant du doigt la responsabilité du journal, au moins en ce qui concerne le choix de la date de parution.

Ainsi va la vie. Vos doigts n'écrivent pas toujours ce que vous auriez souhaité qu'ils écrivent..


Commentaires (72)
1. Bernard le 07/12/2018 19:02
Peut-être pas Franck, mais la personne qui l'a renseigné !!
Je ne suis pas journaliste, donc je ne pourrais pas me permettre de juger votre travail, mais parfois... vous oubliez que vous aussi, vous êtes humains comme nous.
Tout cela pour dire que quand vous attaquez quelqu'un, avant de le publier... Posez-vous la question "Et si j'étais la personne qui est citée dans cet article, comment vais-je réagir ?"

Ensuite, imaginez tout ce que votre article sera perçu par la personne qui le lira ...
Monsieur Dupuy, réfléchissez à 3 fois la prochaine fois que vous écrirez un article sur quelqu'un.
2. Noel le 07/12/2018 19:07
Et si son article avait été commandité, sans qu'il s'en aperçoit... vous voyez, je fais comme vous !
Je le laisse le bénéfice du doute de croire qu'il a voulu nuire.

Et s'il avait eu des infos d'une personne qu'il l'aurait dit de balancer ça aujourd'hui sinon ce sera refilé à Imaz Press... vu que les 2 seules presses qui seraient capables de faire ça, ce sont eux !!!

Vu que les journaux ont dû être gratuit pendant les blocages, il s'est dit que c'était le moment de faire un SCOOP et de faire remonter les chiffres...

3. Cadeaux le 07/12/2018 19:11
Après, chacun assume... moi, mes doigts écrivent toujours ce que je souhaite !!

Lui, il a vu ça comme un cadeau tombé du ciel... mais qui n'est pas arrivé comme ça, il a bien fallu que quelqu'un mal intentionné lui ai soufflé.
Les journalistes, ça me connait !
4. vive la presse libre le 07/12/2018 19:29
zinfos devrait s'en inspirer ......
5. Pro no stick le 07/12/2018 19:31
Bof..tu denonces quand la situation de madame B. au sein de la Region Reunion..la notion de prise illegale d'interets, toi le fondateur de l'association Pourpre, n'evoque t elle plus rien ?
6. Bilimbi le 07/12/2018 19:34
Pardon, mais dire, pire penser que ses écrits n'auraient aucun impact ... surtout présentés de la sorte ... faut pas nous prendre pour des gros naïf quand même ... quel était l'objectif d'un tel article ? A quel moment il y a enquête journalistique ? A quel moment on l'arrête l'enquête ? ...
7. moa le 07/12/2018 19:35
Pourquoi l'avoir relayé alors ?
Vous êtes pathétique....
8. Egregores le 07/12/2018 19:36
Effectivement ! 6800 euros = blocage de l''économie, mort de petites entreprises, pillages, vandalisme, retard scolaire. ...Et j''en passe ! ! 100000 €alors là c''est même pas la peine. C''est du kérozen pour les casseurs . Va falloir assumer !
9. Ermite 974 Leaks le 07/12/2018 19:38
Et comment expliquez M. Dupuy qu'il fasse une extension de sa plainte contre freedom qui avait relayé l'information sur leur site et pas contre vous qui avait fait de même. On est encore dans le clientélisme et ça démontre encore une fois quu Zinfos974 est un média de la région, bon gré mal gré, caché aux yeux de tous.
10. Jean-Louis Rabou le 07/12/2018 19:56
Voilà que le journaliste devrait être aussi le pompier.
Sacré Pierrot. Qui voudrait, en bon politique, protéger la chèvre et le chou, sans parvenir à cacher sa préférence. C'est un peu comme confondre, dans le miroir, le cul et la chemise.
Une chose est certaine. Le papier de Franck Cellier n'est ni une sentence, ni vulgaire, ni insultant, ni raciste, ni inspiré par quelque "donateur anonyme", ce qui n'est pas toujours le cas des papiers engagés de la presse locale.
C'est l'honneur de la profession d'être solidaire.
11. moa le 07/12/2018 19:57
vous suggérez quoi : l'état d'urgence pour interdire la liberté de la presse en période de crise sociale ???
C'est une blague ?? non ça s'appelle de la censure...bravo au journaliste que vous prétendez être....
12. La vérité vraie... le 07/12/2018 19:59
C'est une blague cet article non ?
13. Candide le 07/12/2018 20:00
Moi, ce qui me dérange depuis le début du mouvement à la Réunion, c'est que tout le monde ne parle que du président de la Région, comme si c'était la seule personnalité politique à mettre en cause. Il aurait fallu aussi taper sur le conseil général qui gère le social ainsi que sur les maires. Quand on voit que certains gilets jaunes sont soit des copains de l'ex député-) maire de Saint Leu, soit d'ancienne collaboratrice du maire de Saint Denis, on peut douter de l'honnêteté de ces accusations.
14. Louise le 07/12/2018 20:03
Le maire de st Denis donnait des pistes de réflexion au GJ cet après midi sur freedom au sujet de Mme B et je retrouve ses recommandations en commentaire ? Un peu comme une démarche, un plan d''action.
Qui est le chef d''orchestre ? WTF
15. Laurent le 07/12/2018 20:08
J'avoue m Dupuy que vous avez une vraie plume. Et cela représente bien ma position
16. Paul le 07/12/2018 20:26
6.Posté par Pro no stick le 07/12/2018 19:31 (depuis mobile)

Tu n'as pas fini d'attiser la haine, la violence... tu ne penses pas que les journalistes en ont eu pour leurs comptes ce jour.
Tu n'as rien a foutre au lieu d'allumer le feu !!
17. JORI le 07/12/2018 20:26
Comme si p.dupuy avait une moralité quand il écrit des articles sur notre supérieur à tout le monde t.robert par exemple, en se demandant si c'est le moment des les écrire ou pas et quelles conséquences auraient ces articles sur l'entourage de cet ex élu???. Que nenni!!. C'est à se demander pourquoi p.dupuy a cette attitude envers un de ce confrère aujourd'hui. Est ce qu'il se serait acheté une conscience depuis les manifs des gilets jaunes ou est ce tout simplement du fait que son confrère ait mis en cause super cumulard didix robertix!!.
18. Gratiné le 07/12/2018 20:27
J'espère qu'a partir de maintenant que les journalistes prendront le temps de se relire (100 fois s'il le faut), le temps de réfléchir... avant de publier un article.
19. La vérité le 07/12/2018 20:28
Donc quand le Quotidien écrit sur le président de région, "c''est diffamation" et kan vous même écrivait sur d''autres hommes politiques c''est la VÉRITÉ...
BIZARRE!! en gros votre ami journaliste lui n''a pas le droit le fait meme si la pression n''est
20. La vérité le 07/12/2018 20:29
La pression n'est pas retombée. Et kan vous le faite sur d'autre...
21. Presses le 07/12/2018 20:30
A vous journalistes de faire en sorte que vos propos ne soient pas discriminatoires et n'appellent pas à la violence physique ou orale.
22. GIRONDIN le 07/12/2018 20:30
En lisant ce que je lis, j'hésite entre me rouler par terre ou me tordre de rire.

Vous pouvez cogiter, tourner, retourner, chercher des coupables , LE QUOTIDIEN n'est en rien responsable de la situation actuelle, contrairement à vos amis.

La descente va être difficile.

Toujours pas de nouvelle des SNJ Réunion ?
23. Christine le 07/12/2018 20:36
Je pense que les sites de presses devraient interdire tout commentaire qui appelle à tout ce déchainement de violence, de propos haineux.... Il va falloir être plus vigilant, Monsieur Dupuy.
24. Quel drâme Nivet n'est plus là le 07/12/2018 20:52
Si l'objectif est de laisser penser que le journaliste du Quotidien monté du doigt par Pierrot Dupuy est téléguidé et n'a écrit que des conneries, c'est assez réussi. Parole d'expert !
25. tilampe le 07/12/2018 21:03
Que c'est beau cet éveil à une conscience supérieure de la part de Pierrot.
Moi j'y crois à fond.
Cette introspection non feinte me touche au plus profond. Je crois bien qu'en réalité elle me bouleverse.
Touchant de pouvoir observer au fil des mots ces contorsions de journaliste subventionné, qui ,délicatement tente de faire passer les vessies pour des lanternes.
Didier, voit ce que cette homme est prêt peut faire pour toi...Mais en prends tu seulement la mesure.
A la vie à la mort.
26. Didier R le 07/12/2018 21:04
Didier, j’en ai marre de toi !
27. oté la Réunion le 07/12/2018 21:15
Et les petits de dessous de Mme DINEDAR? Qui s'en occupe? Qui les lave? Sa soubrette ou bien elle les lave elle-même? Nos élus ne sont pas blancs comme neige et ils veulent faire croire le contraire!
Démission de Didier ROBERT! Qu'il se représente à sa succession et si le peuple revote pour lui, il aura une légitimité! Au cas contraire, ce sera le choix de la population!
28. ali le kafhir le 07/12/2018 21:18
les journalistes c'est comme les médecins
l'erreur est impardonnable
29. JORI le 07/12/2018 21:22
23.Posté par Christine le 07/12/2018 20:36
Pensez vous la même chose concernant les propos portés contre macron????.
30. zorbec le 07/12/2018 21:24
"Quand nous autres journalistes, nous nous installons derrière notre clavier d'ordinateur pour écrire nos articles, nous n'avons pas toujours suffisamment conscience des conséquences de ce que nous écrivons...", le problème est mal posé. En fait il faut toujours distinguer le "fait" en lui-même, c'est à dire l'information brute que veut transmettre du commentaire que l'on peut (l'on doit) en tirer pour éclairer davantage le lecteur suivant sa conscience de journaliste. Bien souvent, et il s'agit là d'un travers, on mélange le "fait" du commentaire. Au milieu des années 80, officiant au "Quotidien" je suis amené à connaître une information "sûre" et je décide de la publier et d'y joindre un commentaire assez acerbe. En substance il s'agit d'un dirigeant important du PCR, maire d'une commune de l'Est et conseiller général, qui s'est inscrit pour participer à un séjour touristique imminent aux Etats-Unis, à une époque où le Parti disait le plus grand mal de l'Oncle Sam quasiment tous les jours dans son journal, "Témoignages" ! Face à une telle contradiction (il faut se rappeler l'époque) l'article paraît le jour même où la délégation est partie pour les US via Maurice. Présent au journal dès 8 heures du matin, le téléphone sonne. Je décroche. En ligne, mi-amusé, mi-sérieux, le dirigeant du PCR me dit qu'il est à La Réunion, et que je l'ai gravement diffamé en annonçant qu'il est en route pour les Etats-Unis. Il dépose plainte en diffamation et me réclame à titre personnel la somme de 100 000 francs ! Devant le Tribunal mon conseil a pu présenter la preuve que l'élu soi-disant diffamé s'était bel et bien inscrit pour effectuer ce voyage et que sa demande de visa avait été même agréée par l'ambassade américaine de Port-Louis. Evidemment il a été débouté de sa demande de dédommagement et cet épisode n'a pas empêché que nous avons conservé des liens professionnels les plus normaux par la suite...
31. Bob le 07/12/2018 21:54
Il est évident que ce journaliste a souhaité faire le zorro sans réfléchir ni à la véracité des faits ni aux conséquences par les temps qui courent. Il s'en expliquera devant le juge maintenant.
32. John le 07/12/2018 21:55
Et vous Mr Dupuy, seriez-vous pret à vous excuser auprès de Thierry Robert pour votre acharnement haineux?
Bien que TR est loin d''être une personne vertueuse... Votre acharnement à son encontre frise le ridicule...
33. lvo le 07/12/2018 21:57
Quand une personne a une info , il faut le dire . Après l'instant est peut être mal venu . Vous avez vous vu aussi le communiqué du maire de st leu ce jour , au sujet du PLU sur bois blanc ? C'est aussi mettre de l huile sur le feu . Et au fait on attend toujours la démission des cumulards .
34. Macatia le 07/12/2018 22:00
Didier Robert est sans cesse attaquer à croire qu''il n''y a que lui comme élu à La Réunion. 70 ans de politique de tous bords et on veut le faire trinquer pour tous les problèmes que ça a engendré.Il faut désigner un coupable pour apaiser le peuple?
35. Captain igloo le 07/12/2018 22:06
Je retente ma chance....
Mr Dupuy,
Quand on prétend que l''article d''un confrère comporte erreurs et approximations, le minimum de rigueur consiste à dire lesquelles. Surtout quand on veut faire la leçon.
36. Euh... le 07/12/2018 22:09
La moindre des choses c'est vérifier l'info avant de publier ! basic
37. Juliette CARANTA-PAVARD le 07/12/2018 22:21
*Le plus grave, ICI, à La Réunion,

*Ce n'est pas ce que les "journalistes" écrivent;

*C'est - au premier chef ! -

*Ce qu'ils refusent d'écrire...
38. le 07/12/2018 22:56
il est fou Robert poursuivre Freedom en justice il joue avec le feu lui aussi !!!
39. pierre le 07/12/2018 23:35
il suffit de regarder la tête (baissée) que fait Morel pour comprendre que son client est coupable
40. Passi974 le 08/12/2018 05:22
C'est que vous tachiez de justifier le travail journalistique lorsqu il s'agit de Didier Robert mais lorsqu'il fallait sen prendre a Thierry Robert, la cetit du travail de pro (et pourtant je n'apprécie pas Thierry Robert)
41. Payet le 08/12/2018 05:47
Ils sont tous sur son dos journaliste reçoivent des primes pour faire paraître cela pour une seule raison ces commanditaires veulent sa place alors devant le tribunal va falloir dire qui t''a payé c''est tout tu prête serment
42. Observateur le 08/12/2018 03:26
Elle est belle la solidarité. ( ne pas censurez svp, celà doit être un devise dans votre métier ). Merci.
43. SPARTACUS974 le 08/12/2018 06:31
Le gars se fait octroyer un salaire de 6800 euros .....Et finalement,il n'en veut plus.Il fait sortir une somme correspondante à ses arriérés de salaire pour finalement l'attribuer à une pseudo fondation......
Peu de doute sur la probité du personnage mais pire encore,il nous prend pour des débiles en essayant de noyer le poisson.Et que dire de l'ami Pierrot qui prend sa plume pour nous donner un cours de déontologie du journalisme.L'ami Pierrot vole au secours de son chouchou en qualité de militant.C'est la collusion entre les merdias et les politiques que nous voulons tous dénoncer.Pierrot a perdu depuis longtemps son objectivité et joue les porte flingues pour Didix 6800.
44. noé le 08/12/2018 06:54
« L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. » (Averroès)
Il est vrai que les réseaux sociaux permet d'être "libre" d'écrire mais souvent on écrit n'importe quoi croyant qu'on est vraiment libre de dire et surtout d'écrire des choses à la con sur des gens qu'on aime ou pas juste parfois pour faire le buzz ! ou pour vendre son ou ses articles ! Et on oublie qu'on peut blesser l'autre ! Attention ! On ne doit pas tout dire et surtout dire n'importe quoi !
45. Sonia le 08/12/2018 07:20
Derrière le président de région il y a un homme, un père de famille, un fils et un époux ! Un tel acharnement de la part du quotidien est irresponsable si vu du contexte actuel ! Je n'achèterai plus le quotidien car je ne cautionne pas le procédé !
46. GIRONDIN le 08/12/2018 07:36
Du coup c'est quand que dupuyX i cause de:
"" "Didier Robert fait l'objet d'une enquête pénale. Il est suspecté d'un "détournement de fonds publics et recel de fonds publics" à la SPL des musées. Cette enquête préliminaire est ouverte depuis le 10 octobre dernier et fait suite aux précédentes révélations du Quotidien lorsque Didier Robert avait mis un oeuvre un stratagème pour récupérer 33 mois de salaires à 6 800 euros...... "" "Le Quotidien... Sur zinfo


Article 432-15 du code pénal, peine maximum de 10 ans et 1 millions d'euro d'amende
47. Pro no stick le 08/12/2018 08:07
16.
Ni dieu ni maître, ni gilet jaune.

43.
+1
48. leon le 08/12/2018 09:03
l'article du quotidien n'a pas lieu d'etre car c'est depuis 2016 que d robert est directeur de la spla ,a t il eu raison de demander au vote des conseillers régionaux de le mettre à ce poste à 6800 euros ? ce n'est peut etre pas moral,mais c'est légal
ce poste à 6800 euros tout le monde en parlait sur les réseaux sociaux , sur zinfos compris , donc ce n'était pas un secret pour personne et il a annoncait qu il renoncait a ce poste il y a quelques jours
si il y avait un probleme l'article aurait du sortir il y a 2 ans
est ce qu'il n'y a pas une cause a effet avec 1 homme 1 mandat 1 fonction qui génerait certains hommes politiques
à suivre
49. Mwin la pa di le 08/12/2018 10:13
Pierrot, cela ne pose pas d'état d'âme que l'un élu s'octroie un salaire de 6800 € mensuel pour un job que matériellement il ne peut exercer ? ( 8 h par jour) et qu'il renonce à le percevoir uniquement parce que des gilets jaunes protestent contre cette immoralité ? Où est sa morale ?
50. A post 45 le 08/12/2018 10:30
Par définition tout homme politique est un baiseur et même un baiseur de paquet . Ils y viennent tous pour le fric et se servir royalement en premier, ses proches ,sa famille et amis. C''est légal pour lui , immoral pour les autres.
51. Ma sonnerie le 08/12/2018 10:59
46 .
Heureusement qu''il y a une revue de presse..
52. KAÏS le 08/12/2018 11:08
Le journaliste en question s''est exprimé la voix tremblotante hier lors de la conférence de presse, puis il a bagayé ! En face il y avait un homme serein. Cela ne trompe personne.
53. SHIPEK le 08/12/2018 11:12
27. Ôté la Réunion ce que tu demandes s''appelle échéance politique ! Nostradamus à prévu que cela allait arriver : EN 2021.
Sauf que 170000 électeurs ont voté pour lui et qu''il ne démissionnera pas pour les beaux yeux de repris de justice affamésoci
54. giletnoir le 08/12/2018 08:50
pas facile pour certain la limite entre l info et l approximation. Le conditionnel est là pour remplacer le présent, à l indicatif.
55. JORI le 08/12/2018 12:19
44. Noe. Parce que les articles sur notre supérieur à tout le monde t.robert ne blessaient selon vous personne d'autres ?. Il n'y aurait que votre super cumulard didix robertix et sa famille qui serait sensibles?
56. GIRONDIN le 08/12/2018 13:34
51. Ma sonnerie
Il n''a pas le choix c''est en une, sinon c''était à la trappe et ça donne des leçons. Napoint la honte !

55. JORI
👍🏼
57. zean le 08/12/2018 13:57
@mwin la pa di et aux autres
vous avez des ornieres ? vous ne voyez que dans un sens
pourquoi tourner votre regard vers une seule personne
comment certains pour tout faire en 8 h ?
michel fontaine medecin radiologue maire president civis
tak maire president casud conseiller départemental
sinimale maire president de tco
combien touchent ces personnes
mais la liste est encore longue et pour quelque soit les partis politiques
si chacun dans leur ville portait une attention particuliere aux differentes fonctions de leurs élus et combien ils touchent ils feront la part des choses et se diront que d robert touchait trop mais qu'il y a d'autres qui touchent plus
58. Eric le 08/12/2018 15:01
Si piérrot vivait en ex urss à l’époque, il aurait été rédacteur en chef a la Pravda.....
59. JORI le 08/12/2018 15:27
57. Zean. Qui aurait prétendu que seul super cumulard didix robertix était un cumulard ??.
60. @57 le 08/12/2018 15:30
bien dit !
La morale en politique ça n'existe pas
61. LOLA RIVIERE le 08/12/2018 16:08
Monsieur DUPUY j'espère que ce commentaire ne sera pas censuré car la censure est le prémisse de la dictature.... J'ai la majorité du temps bcp de plaisir à vous lire, cependant durant cet épisode "gilets jaunes RUN" j'ai eu le sentiment que plusieurs fois vous avez (habilement je le reconnais) "soufflé sur les braises"... Votre aversion pour Thierry Robert (qui n'a d'égale que la mienne soit dit en passant) vous a fait parfois (à mes yeux) dépassé votre rôle de journaliste ...... J'apprécie aujourd'hui que vous souteniez votre confrère , cependant je vous reproche parfois de ne pas faire preuve d'autant d'impartialité......
62. Mi le 08/12/2018 17:11
Zean, vous nous avez bien fait rire avec vos "ornières"....
Merci !
Mais c'est vrai que le Pierrot-la-bonne -conscience a des oeillères. ...
A fond pour la Region, qui le subventionne si je ne me trompe, comment pourrait -il faire autrement ?
63. GIRONDIN le 08/12/2018 18:55
b[Snj
..... '' '' samedi 8 décembre 2018
Plainte contre les journalistes : un peu de décence, Monsieur Didier Robert !



Monsieur Didier Robert n'a visiblement pas apprécié d'être mis en cause par Le Quotidien à propos de sa rémunération de PDG de la SPL Réunion des musées régionaux. Vendredi, il a annoncé qu'il engageait «une procédure de plainte pour diffamation et propos mensongers à l'encontre du journal Le Quotidien », de sa directrice de publication et de l'auteur de l'article.
Mais le courroux du président de Région ne s'arrête pas là. Il a aussi annoncé le dépôt de plaintes pour « incitation à la haine, à la violence et au meurtre » contre Le Quotidien et deux organes de presse qui ont repris ses informations, Free Dom et Imaz Press Réunion, au motif qu'il aurait été la victime de menaces de mort.
Qu'un élu qui s'estime injustement attaqué porte plainte pour diffamation n'a rien d'inhabituel – on verra bien ce que la justice en dira. Qu'il assimile une enquête sur ses revenus à une « incitation à la haine et au meurtre », c'est une ligne de défense beaucoup moins ordinaire et qui ne saurait rester sans réponse. Pointer les conditions de rémunération d'un président de Région, ce serait vouloir sa mort ? Un peu de mesure et de décence, Monsieur Robert !
Le Quotidien et les autres médias incriminés n'ont jamais appelé à la violence envers qui que ce soit. Les accusations gravissimes proférées par le président de Région visent manifestement à réduire la presse au silence sur des sujets qui, ne lui en déplaise, sont d'intérêt public.
En tenant des propos aussi outranciers dans une période aussi sensible, Monsieur Robert, qui se dit attaché à la liberté de la presse, contribue en réalité à entretenir l'animosité d'une partie du public envers les journalistes, déjà régulièrement exposés à des manifestations de haine et de violence dans l'exercice de leur métier.
Le Syndicat national des journalistes, premier syndicat de la profession, appelle le président de Région à faire preuve de retenue et exprime son total soutien aux confrères mis en cause.

Fait à Saint-Denis, le 8 décembre 2018 .....
]b
64. A mon avis le 08/12/2018 19:05
Monsieur Dupuy, vous avez moins d'états d'âme quand vous attaquez un autre Robert, Thierry de son prénom !

Si le journaliste du Quotidien est sûr de ses sources et a vérifié et recoupé ses informations, alors il publie. Et pour le choix du moment, il y a certainement réfléchi aussi. Pourquoi en serait-il autrement ?

Quel aveu quand vous dites :
"Vos doigts n'écrivent pas toujours ce que vous auriez souhaité qu'ils écrivent.."
Ça demande réflexion !..... 😊😊😊
65. Mat le 08/12/2018 20:26
Je viens enfin de comprendre. Pierrot Dupuy n’est pas journaliste, c’est le plus grand comique de la Réunion, plus fort que Jardinot et Sinaman réunis!
66. JORI le 08/12/2018 21:14
63. Girondin. On pourra noter au passage que notre super cumulard didix robertix n'a pas porté plainte contre zinfo 974 alors même que le site a repris l'information développée par le quotidien. Deux poids, deux mesures ou autre chose !
67. Juliette CARANTA-PAVARD le 09/12/2018 08:58
*Qui est ce "discret", posé entre Robert et Morel ?

*Je crois reconnaître Creissen ... Maître Creissen !

*"Conseil" de l'autre Robert...
68. GIRONDIN le 09/12/2018 10:41
66. JORI
Le courrier du SNJ concerne les journalistes, donc pour dupuyX......

Effectivement, vous avez raison.
C'est le principe '' 'Embedded' '' '', je l'ai déjà écrit à de nombreuses reprises. La question c'est de savoir qui est chez qui? Entrisme de la région chez zinfo ou l'inverse......
69. oscar le 09/12/2018 10:43
mon cher Pierrot, c'est bien le président de la région , en personne et devant tous les téléspectateurs, qui a allumé la mèche en annonçant sa démission de la spl musée en plein débat sur les gilets jaunes
c'est lui qui a mis ce sujet sur la table
peut être à cause du rapport de la chambre des comptes dont parle ton autre confrère, le jir?
au fait, t'as des infos la dessus?
70. ex eric le 10/12/2018 14:14
De l'art de descendre gentiment un collègue journaliste...
71. une réunionnaise 97410 le 10/12/2018 16:51
Il y a un article dans la depeche ce matin : pour s'informer les français préfèrent les journalistes aux réseaux sociaux.Les journalistes tiennent une grande place dans le tète et le coeur des français, ils se basent sur eux pour les informer.
Un bon article sur les journalistes ce matin et on ne peut qu'etre d'accord avec ce qui se dit évidemment.
Le journal de Franck Cellier est indisponible sur internet, de ce fait je ne le lit pas, et je ne le connais pas ce journaliste.Autant je connais beaucoup de journalistes sur notre ile, car je les lis leur article, Montrouge par exemple.....
Il y a eu un article dans un média, clicanoo, il y a quelques semaines sur Lagourgue et sa femme une histoire de magasin de luxe.J'ai trouvé Lagourgue très noble et digne concernant cette affaire le concernant il n'est pas monté aux créneaux rien, pas de plaintes, rien.....dignes et nobles.J'ai lu les posts de l'article, ils n'étaient pas gentils et remplis de douceurs.....
72. Gérard Jeanneau le 14/12/2018 20:41
Notre apprenti journaliste, Pierrot Dupuy, a son credo bien à lui. Un journaliste, sûr de sa source, ne doit pas publier sans avoir interrogé le Ciel, le fameux Didier Robert. Tout doit baigner dans l'huile pour le grand maître. Quand on révèle la vérité de sa propre autorité, sans recourir à l'opportunisme, Didier Robert ne peut s'en prendre qu'à lui. C'est lui qui est à l'origine de tout. Quand on est morveux, il faut savoir se moucher.
Nouveau commentaire :