[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Plainte de Corsair: Les bureaux de la compagnie Air Austral placés sous scellés

Le 07/11/2019 | Par ludovic.grondin@zinfos974.com | Lu 11938

Pourquoi les autorités malgaches ont enlevé l'autorisation de trafic dont bénéficiait Corsair pour se poser à l'aéroport d'Antananarivo- Ivato alors que le partenariat Air Madagascar-Air Austral était lancé ? C'est ce qu'essaiera de déterminer l'Autorité de la concurrence qui a procédé ce jeudi à une inspection de documents au siège d'Air Austral.

Ce jeudi matin selon les informations des Nouvelles de Mayotte, les bureaux de la compagnie d’Air austral ont été placés sous scellés. 

Les ordinateurs des membres de la direction de la compagnie ont été saisis. Selon Denis Herrmann des Nouvelles de Mayotte, cette mise sous scellés se ferait dans le cadre d’une enquête de l’Autorité de la concurrence dont des représentants sont actuellement à l’île de La Réunion.

Les salariés de la compagnie que nous avons interrogés confirment que c'est Marie Joseph Malé, le PDG de la compagnie, qui a adressé un message interne aux salariés pour les prévenir qu'une enquête était en cours. Une enquête qui a été ouverte à la suite de la plainte déposée par Corsair. Un litige oppose en effet les deux compagnies concernant les droits de trafic perdus par Corsair sur l'aéroport d'Antananarivo.

"Ces interventions ne préjugent bien évidemment pas de la culpabilité des entreprises concernées"

La perte de droits de vols entre les aéroports de Saint Denis-Roland Garros et Antananarivo-Ivato, annoncée en 2018, avait contraint la compagnie française à mettre fin à la route entre Paris Orly et la capitale de Madagascar via La Réunion après  21 ans de présence dans la Grande Ile. Le 8 novembre 2018, Corsair annonçait donc la disparition de la destination Antananarivo-Ivato par ces mots : "Malgré sa volonté de se développer sur l’axe Réunion/Madagascar (…) la compagnie aérienne s’est vue signifier la suspension des droits de trafic régionaux entre les deux îles le 25 mars 2018". Une suspension "totalement indépendante de notre volonté" qui vient fragiliser la structure du programme de la compagnie pour la desserte de Madagascar, "qui ne peut pas être maintenue dans des conditions économiques satisfaisantes sans la liaison régionale", écrivait la compagnie française à l’époque.
La ligne a été desservie par Corsair pour la dernière fois le 9 février 2019 en Airbus A330-200. Cette route avait été inaugurée début 2017 grâce à l’obtention de droits de trafic régionaux, droits que l’état malgache avait remis en cause depuis novembre 2017 en raison de l’émergence du partenariat entre Air Madagascar et Air Austral. 

"Les services d'instruction de l'Autorité de la concurrence ont procédé aujourd'hui, après autorisation d'un juge des libertés et de la détention, à des opérations de visite et saisie inopinées auprès d'entreprises à La Réunion suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le secteur du transport aérien de passagers inter-îles. A ce stade, ces interventions ne préjugent bien évidemment pas de la culpabilité des entreprises concernées par les pratiques présumées, que seule une instruction au fond permettra le cas échéant d'établir", indique ce jeudi, en fin de journée, l'Autorité de la concurrence.


Commentaires (19)
1. Habitant le 07/11/2019 16:47
Que fait l'autorité de la concurrence chez air Austral?

Il n'y a pas de concurrence chez air Austral puisque la compagnie a le monopole sur tous les vols régionaux (à l'exception de Maurice), mais là, il y a duopole en l'occurrence.

Et concernant la ligne vers l'Hexagone, la compagnie est subventionnée par la Région par l'intermédiaire de la continuité territoriale.
2. Lol le 07/11/2019 16:53
Cette compagnie me fait peur.... Mdrrr
3. popol le 07/11/2019 16:57
C EST BIEN QUE LA JUSTICE FASSE LA LUMIÈRE SUR LE FONCTIONNEMENT OU DYSFONCTIONNEMENT DE CETTE COMPAGNIE ET PEUT ÊTRE L IMPLICATIONS DES ÉLUS .
4. Ti Tangue zilé zone le 07/11/2019 17:02
Ok pour la concurrence...!!! Et pour quand un contrôle général (alcool et stupéfiants) des équipages et PNC ? Qui devra être attesté par MJM ... Car très peu pour moi des pilotes qui font la bamboula en escale ..qui pourrait confondre un OK et un NON
5. FREDO974 le 07/11/2019 17:06
Des scellées plein les murs ?
6. @1 le 07/11/2019 17:50
Ça vous arrive d''écrire des choses sensées ?
Je voyage tous les ans grâce à la continuité territoriale et ai toujours pris Corsair !
Toutes les compagnies profitent du bon.
Vois êtes pitoyable !
7. Ce qui pitoyable c'est que les impôts payent votre billet d'avion ! le 07/11/2019 19:25
Ce qui est pitoyable c'est que les impôts payent votre billet d'avion !
8. Jp POPAUL54 le 07/11/2019 20:05
Voir l'article du monde du 06/11/19
La région vient d'être épinglée par la chambre régionale des comptes qui dénonce la dépense non maîtrisée et le coût exponentiel du dispositif de la continuité territoriale.
Reste t il un pilote dans l'avion ?
9. GIRONDIN le 07/11/2019 20:14
Lol
Il faut bien occuper les médias......
10. Habitant le 07/11/2019 20:15
@6: oui, ce que je dis est tout à fait censé.
Posez-vous juste la question de la continuité territoriale à l'envers.
Trouvez-vous cela normal qu'une collectivité local (la Région) verse plus de 40.000.000€ à des compagnies aériennes pour qu'elles ne baissent pas leur prix? Cela permet à ces compagnies de ne pas baisser leur prix.
Juste 2 exemples pour illustrer ce que je dis:
- les Antilles, il n'y a pas continuité territoriale là-bas, et pourtant, les prix sont plus bas qu'ici à la Réunion et ce en tenant compte de la distance. Tout simplement parce qu'il y a la concurrence et les taxes d'aéroport sont moins chères que chez nous
- regardez la téléphonie: combien payait-on il y a encore 3 ans de cela? Puis Free est arrivé, conséquence, tout le monde est passé au sans engagement, les prix de ces forfaits ont été divisés par 4 ou par 5 tout en ayant la 4G et les appels illimités, fin du roaming en Europe et internet inclus avec beaucoup de datas.

Donc oui, il y a d'autres moyens que la continuité territoriale pour faire baisser les prix des billets d'avions et la Région pourrait faire des choses bien plus utiles dans son rôle au service des réunionnais que de dépenser au minimum 40.000.000€ par an pour les compagnies aériennes.

Si après ça, vous dites toujours que ce que je dis n'est pas censé et pas réfléchi ...
11. Blanger le 07/11/2019 20:51
Quand un billet Réunion-Tana A/R peut coûter 800€ (pour un vol de 1h30) à un certain moment, on pense qu’il y a UN GROS PROBLÈME ! Que la lumière soit faîte sur ce « deal » entre air Madagascar et air austral et les conditions d’exclusion de CORSAIR sur cette ligne. Merci pour cette compagnie d’avoir porté plainte... merci au nom des consommateurs abusés !!!
12. b le 07/11/2019 21:23
PDG EN PRISON !!!
13. BEN VOYONS le 07/11/2019 21:52
Il est bien évident qu'il y avait une relation de cause à effet. Le problème, c'est qu'il y a des lois.
Pour les preuves je ne me fais pas trop de soucis, il va y en avoir plein les placards, tellement ils sont "bêtes".
14. Dubois le 07/11/2019 21:57
Enfin ça bouge, merci à CORSAIR d'avoir déposé plainte contre AIR AUSTRAL. Quand CORSAIR desservait TANA, le billet était à 190 voir 200 euros. Une fois OCRSAIR viré sous le prétexte fallacieux de ses tarifs trop bas, le billet est passé à 350 euros, et pour MAYOTTE, en dehors de congés scolaires, il m'a été demandé 712 euros.
Alors maintenant je me pose une question, à quand les gardes à vue pour tous ces gens qui se sont remplis les poches, actionnaires privés et autres à notre détriment nous contribuables réunionnais qui subventionnons cette compagnie qui se livre à un véritable racket sur les billets, soit tu paye cher ou tu ne pars pas.
15. @ 10 le 07/11/2019 23:26
8 heures de vol les Antilles / Métropole
11 heures de vol Réunion / Métropole

Pour moi il est tout à fait normal qu'il y ai une différence de prix !

N'oublions pas que c'est à cause de Verges que la Région a repris le flambeau des bons de la continuité territoriale !
Et rappelons-nous en 2007 lorsque Sarkozy avait demandé à Verges les justificatifs et que celui-ci n'a rien donné car nous savons à l'époque qu'il n'y avait que les copains de Popaul qui pouvaient bénéficier de cette aide ! Nous savons qu'il y a eu des détournements ! A ce moment là Sarko a décidé de tout stopper !!!

Merci Didier ROBERT de nous permettre de voyager grâce aux bons de continuité territoriale !

Rappelons-nous que pour redémarrer la continuité Sarko avait décidé de participer sur la moitié des montants, mais votre copain Hollande en 2014 a décidé de désengager l'Etat, et aujourd'hui la Région supporte tout alors que c'est une compétence de l'Etat !

Au sujet des impôts, moi aussi je paye ... donc ce n'est pas grâce à vous seulement que je peux voyager ... Ceci dit je vous remercie de participer ! Gros Bisous.
16. Ti Tangue zilé zone le 08/11/2019 04:49
@ 6. @1 le 07/11/2019 17:50
Comment ou lé riche don ? Pou voyager avec l’argent des autres ? STOP À CETTE GABGI pour retrouver des prix corrects ...On doit voyager avec SES ÉCONOMIES et NON avec LES IMPÔTS point
17. A TOUTES ET A TOUSSE....... le 08/11/2019 13:40
"Un leader doit avant tout inspirer confiance"
18. Habitant le 08/11/2019 14:54
@15:
J'ai bien précisé que la destination la Réunion est plus chère au km par rapport aux Antilles; donc cela prend bien en compte le fait qu'on met 8h pour faire Antilles-Hexagone et 11h au départ de la Run.

Et je persiste, ce n'est pas à la Région de dépenser des millions d'euros à des compagnies aériennes qui à cause de cela ne font pas d'effort pour baisser leurs prix et jouer la concurrence comme cela devrait l'être.
J'ai quand même illustré mon raisonnement par des exemples concrets.

Alors n'allez pas conclure par cela que Hollande est mon ami ou je ne sais quelle autre sottise de votre part.
Contrairement à vous, je me suis basé sur des faits, et je ne me suis pas mis à opposer le méchant Verges au gentil Robert ou je ne sais quoi.

Je me dis juste qu'une collectivité comme la Région devrait utiliser 40.000.000€ à faire autre chose au plus grand nombre que de subventionner les vols entre la Réunion et Paris.
19. Noel le 09/11/2019 18:14
La différence de coût entre métropole et Dom ne s''explique que très très peu par la différence de temps de vol, ce qui coûte cher ce sont les infrastructures : taxes d''aéroport trop cher, aéroport trop petit donc avions de faible capacité...
Nouveau commentaire :