[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Qu’est venue faire Muriel Pénicaud à la Réunion ?

Le 16/11/2018 | Par Pierrot Dupuy | Lu 2305


Qu’est venue faire Muriel Pénicaud à la Réunion ?

Il était une époque, pas si lointaine, où les ministres, quand ils se déplaçaient à la Réunion, arrivaient avec plein de mesures bénéfiques pour notre ile dans leurs valises.
 
La mode a commencé à changer avec Michel Rocard qui, lors d’une visite en mars 1991, en pleines émeutes de Freedom, avait déclaré qu’il n’était pas le Père Noël et qu’il ne fallait pas compter sur lui pour résoudre tous les problèmes de la Réunion.
 
Depuis, les déplacements de ministres ressemblent plus à des visites de courtoisie qu’à des séjours destinés à trouver des solutions à nos maux.
 
Et pourtant, ce ne sont pas les problèmes qui manquent ici.
 
Mis à part Mayotte, qui n’est que devenue département français que très récemment, la Réunion détient le triste record d’Europe du chômage. 168.000 Réunionnais sont sans emploi selon les critères de l’INSEE, et ce chiffre a encore augmenté de 2,1% selon les dernières statistiques.
 
Muriel Pénicaud étant ministre du Travail, on aurait pu attendre d’elle qu’elle arrive chez nous avec des solutions. C’est a priori son boulot. Pourtant, de toute évidence, elle ne fera aucune annonce lors de son séjour.
 
Et pourtant, le gouvernement dont elle fait partie est en grande partie responsable de cette aggravation de la situation avec sa décision de suppression quasi-totale des contrats aidés, qui certes n’étaient pas la panacée mais permettaient à près de 25.000 Réunionnais de survivre l’année dernière.
 
Si elle voulait vraiment lutter contre le chômage, la solution la plus simple, la plus rapide, serait pour elle d’annoncer le rétablissement des contrats aidés. Elle ne le fera malheureusement pas.
 
Le préfet, au lieu de lui faire visiter de beaux chantiers spécialement aménagés pour sa visite, ferait mieux de l’emmener rencontrer des familles qui bénéficiaient encore l’an dernier d’un petit contrat aidé et qui n’ont plus rien aujourd’hui.
 
Elle pourrait ainsi toucher du doigt les conséquences de sa politique. Elle entendrait ces mères de famille lui raconter comment on fait pour vivre avec 400 ou 500 euros d’allocations par mois, quand on a deux ou trois enfants à faire vivre et un loyer à payer.
 
Un monde que cette ancienne haut cadre de chez Danone, par ailleurs aussi chargée de cours à l’ENA, n’a pas dû fréquenter bien souvent.
 
Et je ne vous parle même pas du coût de ces déplacements d’une ministre avec tous ses collaborateurs, et du bilan carbone de tels voyages.
 
C’est vrai que l’hiver est arrivé en métropole et qu’il fait meilleur à la Réunion…
 
Muriel Pénicaud a prévu de quitter la Réunion vendredi soir pour se rendre à Mayotte. Elle va donc échapper de peu à la manif des gilets jaunes. A moins qu’il ne passe par l’esprit de quelques manifestants un peu plus retors que les autres de faire démarrer la manifestation un peu plus tôt, vendredi soir au hasard, et de bloquer l’aéroport de Gillot…
 
Avouez que ça aurait du piquant…


Commentaires (15)
1. Et oui le 16/11/2018 09:40
D autant plus que le volcan n est plus en éruption.
2. Inutile de la bloquer le 16/11/2018 09:44
Inutile de la bloquer à l.aeroport.

Cela lui aurait donner de l.importance.
3. Marie le 16/11/2018 10:07
Et une grosse moque en tôle au "petit "mec" à la chemise blanche à droite sur la photo, pas le gouverneur, mais l'autre là... qui a osé dire à une sinistre du chômage en visite, que chez les jeunes il y avait une précarité assumée.

Sale type. Que sait-il de la vie de certains jeunes malheureusement nés dans un milieu démuni ?
Qui n'ont pas comme certains papa momon y fait la politique et pistone à gogo dans cette ile gangrénée par la corruption.

Le même genre de personnage puant qui comme un certain prof de fac a osé dire au JT il y a quelques mois, que les gens en contrat aidés sont des gens par ailleurs inemployables. Il n'est pas sans savoir que le rectorat (ainsi que l'université)font appel depuis de looooongues années à des contrats aidés pour faire le boulot. Ce sale type (encore un ) sévit encore à l'université pour le malheur de nos enfants .


Tant qu'à la vieille baveuse, elle ne sait même pas s'exprimer. Pour une sinistre du chômage lé mol !
4. La vérité vraie... le 16/11/2018 10:18
Elle voulait se faire une macronnerie (comme en Guyane), vous n'avez pas vu avec qui elle s'est prise en selfie ? Ça court derrière les vautours...
5. hug le 16/11/2018 10:45
Vous attendiez quoi au juste??

Un miracle

il etait normal que la ministre vienne sur l ile lors de son mandat comme les autres

6. GIRONDIN le 16/11/2018 10:48
Quand on accepte que 175 000 000 et 34 000 000 et 6 000 000 lé dépenser en billet pou batkaré, on devrait avoir la décence de ne la ramener et de parler des chômeurs !!!!

Ce POGNON de dingue pourrait être dépensé autrement !
7. cmoin le 16/11/2018 10:49
Mais oui 'est ca! siouplait,1 pti contra politik!siouplé!
8. FEMME/MÈRE 974 le 16/11/2018 11:16
ET DIEU SAIT COMBIEN UNE VRAIE MÈRE DE FAMILLE TRAVAILLE DURE DU LUNDI AU DIMANCHE, COMBIEN ELLE SOUFFRE, SOUVENT, ET COMBIEN ELLE MÉRITE: AIDES, DROITS, RECONNAISSANCES, SALAIRE ET BULLETIN DE SALAIRE...
ELLE RASSEMBLE A ELLE SEULE PRESQUE TOUS LES MÉTIERS DU MONDE: BABY SITTER, INFIRMIÈRE, FEMME DE MÉNAGE, SERVANTE, CUISINIÈRE, JARDINIÈRE, GARDIENNE, ÉDUCATRICE, ENSEIGNANTE, ACCOMPAGNATRICE, CONSEILLÈRE, SECRÉTAIRE, ASSISTANTE, CADRE, ORGANISATRICE, DÉCORATRICE, PSYCHOLOGUE...UNE VRAIE FEMME A TOUT FAIRE.
REMPLIT DE SAGESSE, D'AMOUR, DE BONTÉ, DE MISÉRICORDE, ELLE EST SOUVENT DOTÉE D'UN GRAND SAVOIR FAIRE ET EXCELLE DANS BIEN DES DOMAINES, PLUS QUE DES PROFESSIONNELS. DES FOIS, ELLE PRÉFÉRERAIT CERTAINEMENT SE RÉVEILLER LE MATIN, S'HABILLER, SE MAQUILLER, SE POMPONNER, PRENDRE SA VOITURE ET ALLER TRAVAILLER, ÊTRE ASSIS DERRIÈRE UN BUREAU, DEVANT UN ORDI ET AU TÉLÉPHONE TOUTE LA JOURNÉE.
MÈRE DES VERTUS ET DES VALEURS FONDAMENTALES SACRÉES, MÈRE DES DOULEURS, DES GRANDS COMBATS ET AUSSI MÈRE DES VICTOIRES ELLE EST UNE VRAIE ANGE GARDIENNE PROTECTRICE DE LA FAMILLE, DES ENFANTS ET DIEU SAIT AUSSI COMBIEN, LA FAMILLE, LA SOCIÉTÉ, A BESOIN DE CE GENRE DE PILIER.
MALHEUREUSEMENT LA FEMME, MÈRE AU FOYER DANS SON STATUT EST SOUVENT MÉPRISÉE, HUMILIÉE, RABAISSÉE, NON CONSIDÉRÉE, NÉGLIGÉE, OUBLIÉE...
9. vérité le 16/11/2018 11:45
elle est venue manger letchis ,repas gastronomies créoles, avec didier robert ,le préfet ,sinimalé ,alain armand etc etc etc.............et puis elle reprend l'avion pour nous trouver des taxes ,pour enrichir encore leurs patrimoine.
10. Sini est ou ? le 16/11/2018 11:52
Sini est ou sur la photo ?
11. Choupette le 16/11/2018 12:16
Chacun ses chômeurs et vous verrez que le pourcentage sur notre île baisserait singulièrement.
12. Fleur des îles le 16/11/2018 12:26
Quand à ceux qui l'entourent !
Qui vont à des speudo reunimites à Paris et qui voyagent en affaire !! Très régulièrement !!
N'est-il pas de l'argent dépenser ?!
Fouiller un peu sur ces associations pour l'emploi dont certains directeurs en abusent
13. jean-richard bennala le 16/11/2018 18:21
elle est venue passer la serpillère et tenir le crachoir inutile elle fait partie d'une équipe de vieilles casseroles c'est l'élysée dans la tourmente c'est dans une vieille marmite qu'on fait la bonne soupe bon moi je resterai sans manger elle n'est pas classe bon c'est l'équipe au président élu par défaut.
14. blacksun le 17/11/2018 16:56
L'économie de la Réunion vit sous la perfusion de la métropole.
Des emplois aidés ? des allocations trop faibles pour vivre ?
Autant de demandes qui appellent plus d'argent public.
Mais les caisses sont vides , la croissance faible...
C'est mal barré !
15. le vengeur masqué le 25/11/2018 18:17
Encore une zoreille qui vient visiter les Antilles en se donnant bonne conscience!
Nouveau commentaire :