[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Que penser de la privatisation de la FDJ et d’ADP ?

Le 13/06/2018 | Par Marc MARIE citoyen enragé… | Lu 783

Comme des millions de Français je me pose des questions ? La privatisation de fleurons de l’économie française, comme la Française des Jeux et l’Aéroport de Paris, devrait nous faire froid dans le dos.
 
Il s'agit tout simplement de l’abandon de notre patrimoine national. C’est aussi et surtout un transfert de la propriété de chaque français, jusqu’au plus humble, au plus démuni, de belles et très profitables entreprises du secteur public pour en faire bénéficier le secteur  privé. Donc, la spoliation de tous au profit de quelques-uns…
 
Cette opération s’annonce politiquement difficile, pour ne pas dire très sensible, et juridiquement complexe. Mais cela est sans importance puisqu'elle sera plus que profitable pour les amis de notre président MACRON.
 
Le projet de loi porté par Bruno LE MAIRE sera mis en délibération au conseil des ministres du 18 juin 2018… Hasard ou cynisme qui a fait choisir cette date qui initia le redressement de la France contre l’oppresseur belliqueux qui nous écrasait… Plutôt que de célébrer l’appel du grand général qui mena nos pères à la victoire et à ce que nous sommes aujourd’hui, ce sera plutôt la pelle du fossoyeur qu’il nous faudra invoquer en ce jour qui marquera désormais les funérailles – encore ! – de nos espoirs et de notre démocratie.
 
Plusieurs mesures sont insidieusement liées à ces privatisations
 
Pour défendre le projet de vente d’ADP et de la FDJ, on va nous annoncer que les produits de ces ventes seront utilisés pour financer l’innovation, dont le fond devrait atteindre 10 milliards d’euros… Quelle belle affaire ! Voulez-vous un banquet copieux, une fois seulement, puis vous serrer la ceinture pendant tout le reste de votre vie et celle de vos enfants, de leurs enfants et ainsi de suite, ou préférez-vous un modeste repas qui vous tiendra au ventre à long terme ? Selon un article de La Dépêche du 27 décembre 2005, au cours de cette année-là, la Française des jeux avait contribué pour 2,330 milliards d'Euros aux finances publiques ! En 2016, c’étaient 3,3 milliards d’Euros ! En outre, et en surplus des bénéfices reversés à l’état en 2017, la FDJ a reversé 508 millions d’Euros d’impôts et taxes directes ! De plus, ce sont 52 000 emplois qui sont liés directement à l’activité de la FDJ ! Tout cela, selon Libération (liberation.fr) du 30 mars 2017… 
 
Les profits de la FDJ s’accroissent d’année en année, surtout depuis l’introduction des nouveaux jeux dématérialisés (numériques). Elle affiche un taux de croissance de 5,8 % (Le Figaro : lefigaro.fr 28 janvier 2018) dans un  pays qui reste en dessous des 2 % !  Alors, pourquoi vendre la poule aux œufs d’or ?
 
Ce que nous comprenons, malheureusement, c’est que notre gouvernement en profitera pour lever les contraintes légales actuelles qui obligent l’état à détenir une majorité des parts des entreprises dans lesquelles il est impliqué.
 
Pourquoi s’attaquer à la FDJ ? Laissons le (quasi) monopole (71 % des parts) à l’État qui devrait utiliser le pactole récolté pour le bien de tous les Français.
 
Concernant l’ADP, l’État détient encore une bonne moitié du capital. Le Figaro (figaro.fr du 22 février et 24 juillet 2018) nous informe que cette entreprise affiche une croissance de 31,2 % en 2017, avec un bénéfice net en augmentation de 27,1 % ! Alors pourquoi vouloir transformer le statut d’ADP en un modèle concessif  pour 70 ans ? C'est à dire spolier la France et les Français de ces bénéfices pendant 70 ans, après lesquels nous ne récupérerons sans doute rien si ce n'est des infrastructures délabrées et inutilisables…
 
Nous ne devons absolument pas nous bercer d’illusions. L’État vendra la totalité de ses titres ADP. C’est ce que lui impose le sacro-saint capital. 

Les électeurs ? Pourquoi le gouvernement devrait-il les écouter ? Une faible minorité l’a élu ! Du coup, il applique sa politique sans plus se préoccuper de qui ou quoi que ce soit. Personne ne protestera, chacun étant trop préoccupé de préserver sa petite part de semblant de privilèges qui, année après année, se réduisent comme peau de chagrin. Il y a bien longtemps qu’il n’y a plus de moutons enragés.
 
Quant à l’actionnariat salarié et populaire que l’on tente à peine de nous faire miroiter, cela ne se mettra jamais en place avec ce gouvernement ultra libéral. Ceux qui ont investit dans la très profitable Autoroute du Sud il y a plus de 10 ans et qui se sont retrouvés forcés de vendre leurs actions à un prix imposé, se souviendront de la duperie…
 
Et puis, sans doutes les puissances étrangères vont s’empresser de mettre la main sur ces magnifiques entreprises françaises si profitables pendant qu’elles nous contraindrons à acheter les produits qu’elles exportent chez nous de plus en plus cher…
 
Paissez, moutons, paissez…


Commentaires (22)
1. Marie le 13/06/2018 18:47
bah pour ce qui concerne la FDJ, cela m'est complètement égal!
2. GIRONDIN le 13/06/2018 21:14
Et oui on vend les bijoux de famille.... 🤔

Comme les autoroutes et surtout au copain....... 😍
3. Merci patron Manu! le 14/06/2018 09:41
Et bien entendu, les politiques élus par 20% prennent des décisions qui engagent lourdement 100% d'entre nous et sont quasi irréversibles! Personnellement, je suis outré.
Faire rentrer de l'argent en liquidant ce qui rapporte, mais après?
4. margouillat974 le 14/06/2018 10:12
@ Marie : quand Jupiter vous demandera encore un effort pour récupérer 6 ou 7 milliards pour obéir au diktat de l U.E., peut-être penserez-vous que les revenus générés par la F.D.J., les ADP, les autoroutes, l 'Électricité de France et ses barrages hydrauliques, et peut-être aussi cette fameuse .N.R.L. , payés grâce à nos impôts, étaient indispensables à l' équilibre des comptes de la start-up France.
Mais tant pis, on tapera encore dans votre portefeuille , dans les aides sociales ou votre retraite!!
5. JORI le 14/06/2018 10:20
Non. Vous êtes semble t il le dernier mouton enragé. Ceux qui n''ont pas voté étaient dans l''expectative et non dans le rejet car il existe le bulletin blanc lorsque aucun des candidats vous convient !.
6. TSÉTSÉ le 14/06/2018 12:09
Vous n'avez qu'à réduire les aides sociales qui deviennent de plus
en plus lourdes à supporter par l'Etat car on est tombé dans un puit
sans fond de l'assistanat qu'il est temps de réduire voire de disparaitre.
La solution ne se trouve pas dans l'assistanat permanent.
7. JORI le 14/06/2018 13:07
4.Posté par margouillat974 le 14/06/2018 10:12
Parce que selon vous, ce serait l'UE qui obligerait la France a vendre FDJ ou ADP??. Et où avez vous ça??.
D'autre part le fruit de la vente de la participation de la France dans ces entreprises va aller quelque part dans le but de porter des fruits et rapporter à la France et réduire à terme les impôts. Faut arrêter un peu l désinformation!!. La France a déjà cédé ses parts dans d'autres entreprises, et à priori le consommateur en sortirait gagnant, sauf vous, bien entendu.
8. margouillat974 le 14/06/2018 14:15
Mettre un bulletin blanc dans l'urne est interprété comme une croyance en "la démocratie". Ne pas mettre de bulletin de bulletin signifie que vous vous désintéressez complétement du cirque électoral .Seuls les aveugles sont les dupes du jeu quand les cartes sont truquées.
9. NIVET le 14/06/2018 18:26
Billet intéressant.
A part Marie qui se fiche de l'avenir de la FDJ tout simplement parce quelle ne joue pas ! Qu'elle n'en dégoûte pas les autres,
A part Jori qui, depuis mon article "Municipales...LREM à la peine " s'évertue à nous faire croire qu'avec environ 20% des VOTANTS, Manu est légitimé et peu abuser ainsi du peuple de France,
des réflexions censées sont à retenir:
Oui on vend les bijoux de famille, tout comme le PSG, les Champs Elysées, nos grands magasins de luxe, nos autoroutes etc.....Des bijoux qui cependant rapportent !
Non, il ne faut pas toucher aux aides sociales pour les plus démunis, les seniors, les sans emplois déclarés, les accidentés de la vie,les malades, les étudiants, les mal-logés, et j'en passe. Mais il faut revoir notre politique migratoire et ces aides sociales exagérées accordées aux frais du contribuable, au dépend de nos compatriotes, et qui, en général, sont sans retour.
Quant au vote blanc, je milite pour qu'il soit pris en considération.Il est une expression de rejet Mais il faut comprendre que l'abstention est aussi une forme de rejet . Car les abstentionnistes sont des déçus du système qui n'ont même plus envie de se déplacer pour participer au grand cirque de l'hypocrisie.
Notre patrimoine économique fout le cas. L'illuminati Macron s'en occupe!

A.N.
10. margouillat974 le 14/06/2018 20:02
@ 6 Lorsque que je paye ma part de taxe et d'impôt, je le fais volontiers pour aider, soutenir et alimenter une ou des personnes qui sont dans le besoin. Je ne supporte pas l'idée que cet argent soit mis au crédit des milliardaires et des multinationales : ils et elles n'en n'ont pas besoin ( suppression de l' I.S.F., bénéfices des grandes enseignes planqués dans des paradis fiscaux, C.I.C.E. suppression des taxes, parts patronales aux bénéfice des états étrangers)
J’espère que les français ont compris la leçon " America first",et " Make América great again" il a dit le monsieur, et Jupiter a répété " make France great again" et a ajouté " France is back" : que ne l'imite -t-il pas en travaillant pour les français et pas pour Merkel et ses copains !
11. margoz lé amère la racine lé plate le 14/06/2018 20:11
moi mi en fout privatise tout la sncf, le l'avion air france, le FDJ, rien à foutre!
12. MARIE le 14/06/2018 20:14
Pauvre NAvet allez prenez des vacances vous êtes en surchauffe!
13. Marie le 14/06/2018 20:17
Si Macron pouvait aussi nous débarrasser du NIVET dans la foulée.......! hélas juste un rêve! sur ce bonnes vacances à tous et à dans deux mois !
14. JORI le 14/06/2018 20:18
9. Nivet. J'attends toujours le nom d'un président français, hormis peut-être chirac contre le pen qui aurait été élu avec plus de 50% des inscrits ce qui selon vous rendrait ce dernier légitime !!. Avez vous un problème avec vos propres remarques ??
15. JORI le 14/06/2018 20:21
9. Nivet. Vous le dites vous même, le bulletin blanc est un vote de rejet des candidats en lice. L'abstention c'est le rejet d'un système et non d'un candidat. Vous pensez vraiment que votre fillon avait une légitimité quelconque pour être candidat?.
16. NIVET le 14/06/2018 21:16
12, Marie, toujours aussi charmante ! Merci pour l'insulte au passage. Au plaisir de ne pas vous lire durant deux mois. Puisse cette absence vous raisonner.Revenez-nous pleine de sagesse et de raison et non de folie comme vous l'avez démontré ces derniers posts.
Quant à Jori, il en est encore à Fillon...Signe de régression intellectuelle. Il me le ressort à chaque intervention.
Ces deux là devraient se marier. Mais s'ils font des petits, je n'en voudrais pas.

A.N.
17. JORI le 15/06/2018 09:02
16. Nivet. Je ne vois toujours pas le nom d'un président qui aurait été élu à 50% des inscrits pour avoir votre légitimité !!. Vous avez un problème avec votre propre discours??. Fillon n'était qu'un simple exemple de votre bêtise.
18. Boa Bill le 18/06/2018 05:24
Ceux qui ne votent pas sont responsables du merdier actuel !
19. vanille le 18/06/2018 08:24
Marc MARIE
Votre post est plein de bon sens.
Ceux de JORI sont dans l'idolâtrie benoite de la politique Macron.
20. NIVET le 18/06/2018 14:02
18) Boa Bill, vous raccourcissez dangereusement. Ceux qui ne votent pas ne sont pas responsables. Les responsables sont les partis politique et leurs représentants qui n'ont pas su "se vendre". Ils sont devenus inaudibles, manquant de crédibilité. Vous ne pouvez pas forcer quelqu'un à voter alors qu'il n'y croit plus !

Cordialement,
A.N.
21. JORI le 18/06/2018 14:36
19. Vanille. Tout comme vous dans l'idolâtrie de Marc marie !!!.
22. Boa Bill le 19/06/2018 03:16
20.Posté par NIVET le 18/06/2018 14:02

Le vote devrait être obligatoire, certains pays ont adopté cette obligation, sous peine d'amende ! Je vais juste vous faire une petite démonstration mathématique pour vous prouver que ceux qui ne votent pas font le jeu des politiques !
Je prendrai l'exemple d'une commune mais la démonstration est transposable à toutes les élections au suffrage direct. Imaginons une commune de 1000 habitants. Sachant que certains électeurs sont d'une fidélité absolue à leur maire quel que soit ses dérives... on va les estimer à 300, le futur maire dispose donc de 30% de l'électorat potentiel. Sachant que environ 400 personnes ne votent pas, c'est la moyenne de l'abstention pour ce type d'élection, le maire se retrouve, sans avoir rien fait et grâce au désintérêt de ces gens à une majorité de ... 50% !!! ( 300 sur 600 au lieu de 300 sur 1000 )....
Il lui est facile, dès lors, de grignoter le 1% restant pour se faire réélire.... voilà pourquoi certains maires sont inamovibles.... certains députés .... et autres présidents de région.... aussi.
Nouveau commentaire :