[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
[REVUE DE PRESSE] Vendredi 8 novembre

Le 08/11/2019 | Par N.P | Lu 1160

Une filière de sucre bio va ouvrir à La Réunion sans l’industriel Tereos, annonce le JIR. Une convention de partenariat entre Carrefour France et la Chambre d’agriculture va prochainement être signée. L’enseigne financera et accompagnera le projet, l’unité de production à construire sera gérée par les producteurs.  "Les planteurs prennent leur liberté", titre le journal. 

L’Autorité de la concurrence s’est invitée hier dans les locaux d’Air Austral dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de concurrence déloyale. En cause: la non-reconduction des droits de trafic de Corsair à Madagascar. "Perquisitions à Air Austral", à la Une du Quotidien.

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 8 novembre
Faits divers
Trois individus ont été placés en garde à vue suspectés d’être impliqués dans l’homicide qui s’est produit dans la nuit de mercredi à jeudi dans une station service de la route des Tamarins, indique le Quotidien. Un homme de 27 ans a été mortellement poignardé en plein coeur.  Selon le JIR, l’auteur présumé est activement recherché. "L’homme qui s'était engagé à se présenter de lui-même à 14 heures a finalement fait faux bond". 

Un scootériste de 27 ans est décédé hier dans une collision avec un véhicule léger à Cambuston. Son passager a été évacué en urgence à l’hôpital. Le conducteur de la voiture a été placé en garde à vue. Selon les premiers éléments, le jeune homme de 24 ans conduisant sans assurance mais disposait bien de son permis et n’était pas ivre. 

Christopher Moltisanti a été condamné à 1000 euros d’amende avec sursis et à verser un euro symbolique de dommages et intérêts. Durant la crise des Gilets jaunes, l’homme avait injurié Didier Robert dans des vidéos postées sur Facebook.

[REVUE DE PRESSE] Vendredi 8 novembre
Politique

Marlène Schiappa a, hier, fait un premier bilan du Grenelle des violences conjugales. "Il faut arrêter de voir les violences conjugales comme des faits divers mais comme des sujets de société", rapporte le Quotidien. Une enveloppe de 135 000 euros a été annoncée. "Un (bien stupide) problème de micro que personne n’a su régler " a néanmoins nui à la compréhension des discours, souligne le JIR.
 


Commentaires (0)
Nouveau commentaire :