[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Semaine 13 de la 2e édition du concours de la correspondance

Le 14/01/2019 | Par Gilette Aho | Lu 804

Lire pour écrire…

200 livres par an. Soit 3,8 livres par semaine… Lorsqu’on sait qu’un livre fait en moyenne 200 pages ce qui donne : à peu près 760 pages par semaine soit : 108,57 pages par jour. Et en une heure et quelques minutes par jour nous pouvons tous lire 100 pages et plus si affinité ! Mais hélas, trois fois hélas, nous passons plus de temps sur les réseaux sociaux et négligeons les belles invitations aux voyages sans frontières du monde livresque.

Un journaliste américain a fait l’expérience, il a déserté les réseaux sociaux une heure vingt par jour pendant un an et a pu lire 200 livres au cours de l’année….

Il y a des défis sans viande, sans poissons, sans cigarettes, sans alcool pourquoi pas un défi sans réseaux sociaux ? Un jour rien que pour la chose écrite noire sur blanc. Un jour pour les livres, les magazines, les journaux papiers… Le jeu en vaut la chandelle. Et pas capab lé mort sans essayer… Avis aux amateurs…

Je m’arrête là…

Pour la semaine treize du concours je voulais vous parler d’un livre (eh oui encore un) qui m’a fait beaucoup de bien dernièrement, il s’agit de celui de J.K. Rowling l’auteur des Harry Potter « la meilleure des vies ». Un petit livre de 77 pages (lu en 77 minutes, une minute par page). Elle fait l’éloge de l’échec ! Rien de plus ! Nous découvrons qu’elle vivait dans une misère totale avec un enfant à charge avant de rencontrer le succès mondial qu’on lui connaît : elle écrit « c’est en touchant le fond que j’ai trouvé le socle sur lequel bâtir mon existence ».

Une invitation à méditer sur ce qu’est une vie réussie…Quant à notre concours de la correspondance, lettre de Mario c’est aussi une invitation à méditer ce que devait être sa vie d’esclave…. Comparée à la nôtre avec d’autres formes d’esclavage…

Rappelons le principe

Une lettre retrouvée près de sa dépouille sous des bougainvilliers. Il tenait dans une main une petite Vierge Noire. La lettre commence ainsi :

Je suis Mario. J’avais 13 ans. Je vivais heureux dans mon village là-bas. J’ai été capturé par des hommes méchants. Je suis arrivé à Bourbon au fond d’un navire qu’ils appellent négrier… J’entends des chiens aboyer, les chasseurs sont à ma recherche.  Il faut que je vous raconte….

Informations et règlement :
http://aparmedia.wixsite.com/appel


Commentaires (1)
1. Doumè le 15/01/2019 01:02
Très bel article qui donne envie de vite lire... les livres, le voyage de ceux qui restent...
Nouveau commentaire :