[Alt-Text] [Alt-Text]
Zinfos 974
Une bouteille biodégradable fabriquée à partir de canne à sucre

Le 29/01/2019 | Par Charlotte Molina | Lu 17006

Nicolas Moufflet fait parler de lui en 2017, alors qu’il invente la première bouteille "plastique" 100% biodégradable. Fabriquées à partir de canne à sucre et de bagasse notamment, ces bouteilles permettent un conditionnement entièrement naturel des boissons et des liquides. Mais surtout, elles laissent entrevoir un avenir pour la filière canne …

Alors que les yeux de la planète se sont enfin tournés vers les continents de plastique qui dérivent dans nos océans, plusieurs pays du monde ont manifesté leur volonté de bannir les plastiques jetables. Le parlement Européen a d’ailleurs récemment voté pour l’interdiction des produits en plastique à usage unique, tel que les pailles ou les touillettes.
 
Mais pour ce qui est des bouteilles en plastique, un million d’entre elles sont toujours vendues chaque minute dans le monde; et 91% d’entre elles ne seront jamais recyclées.
 
Il est donc urgent de trouver une alternative à ce contenant toxique, et Nicolas Moufflet tient peut-être entre ses mains la solution à cette crise planétaire : une bouteille, ressemblant à du plastique, avec des propriété similaires, mais 100% naturelle et biodégradable, recyclable à l’infini.
 
Pour les fabriquer,  l’ingénieur utilise notamment de la canne à sucre et de la bagasse, que l’on connaît bien à La Réunion. Par un procédé tenu secret, il obtient des granulés à partir desquels il fabrique ses bouteilles végétales.

Plusieurs projets dans l’Océan Indien
 
Nicolas Moufflet se rendra à Maurice dès le mois d’avril, pour un test de production sur un million de bouteilles, qui serviront à emballer une eau de source locale. L’objectif est de parvenir à l’ouverture d’une unité de fabrication, soit à l’Île Maurice, soit à La Réunion.
 
"J’ai pu établir quelques contacts à La Réunion, mais ça reste moins avancé que pour Maurice pour le moment. J’ai aussi plusieurs contacts sur Madagascar où nous avons plusieurs projets", explique l’ingénieur. Produire les bouteilles au plus près des acheteurs permet ainsi de limiter les coûts du transport, mais surtout, dans un souci de cohérence, de réduire leur empreinte carbone.
 
Si cette plateforme voit le jour, les granulés utilisés pour produire les bouteilles seront envoyés depuis le centre de fabrication en métropole. "Pour utiliser la canne locale, cela nécessite de gros équipements, une grosse unité industrielle de transformation de la canne et de la bagasse en granulés, hors ce n’est pas envisageable pour le moment malheureusement", indique le fabriquant.
 
Qu’à cela ne tienne, la bouteille végétale, et donc la canne à sucre,  a un bel avenir devant elle. Si Nicolas Moufflet a d’abord commencé par la production de bouteilles plastique pour financer la recherche sur la bouteille végétale; cette année, il a vendu 80% de bouteilles végétale contre 20% de bouteilles plastique. Une évolution spectaculaire par rapport à ses débuts il y a trois ans : à l’époque les bouteilles plastiques représentaient encore 80% de sa production.


Commentaires (27)
1. Le Jacobin le 29/01/2019 10:01
A L'Île Maurice il beaucoup plus de chance de développement, parce que la canne à sucre n'est pas subventionnée, à la Réunion c'est le contraire dès qu'il y a un pigeon qui pète il faut subventionner la canne Sucre.

Comment la Région peut elle laisser partir une si bonne idée?

Pierrot cette fois TOUCH A TON POT !
2. Zarin le 29/01/2019 10:29
POUR REMPLIR LES BOUTEILLES :

- Grâce à l’énergie solaire de l’eau potable sera disponible en Australie
Les gens à travers l’Australie pourraient bientôt boire de l’eau propre tirée tout droit de l’air. L’eau sera fournie par un ensemble de dispositifs solaires développés par Zero Mass Water, une start-up américaine spécialisée dans la technologie qui peut extraire l’eau de l’atmosphère. «L’hydropanel de Zero Mass Water, appelé « Source », peut produire de l’eau potable à partir de la lumière et de l’air, de sorte que chaque personne dans presque tous les climats et dans tous les coins du monde puisse avoir sa propre source d’eau», a déclaré Cody Friesen. « C’est aussi simple que ça: si le soleil brille, « Source » produira de l’eau potable. »

- L'invention qui pourrait pallier le manque d'eau potable
Des ingénieurs de l'Institut de Technologie du Massachusetts (MIT) ont lancé une machine capable de dessaler l'eau grâce au soleil. Elle se présente sous la forme d'une usine miniature et pourrait être une solution aux problèmes d'accès à l'eau potable dans le monde.
3. Jbl le 29/01/2019 10:44
J’espère que nos élus feront le forcing pour que cette fabrication se passe à La Réunion. Enfin une solution à ce fléau. Félicitations à ce Monsieur.
4. TICOQ le 29/01/2019 11:26
Des bouteilles 100 % écolos qui seront remplies de liquides sucrés (sodas....), le top pour la santé. Ce n'est pas les contenants qu'il faut changer, mais notre manière de consommer.
5. Très bien! le 29/01/2019 11:50
Très bonne chose. J'adhère et j'achète sans hésiter. Que ça se développe à grande échelle, enfin.

Attention, le maïs, ça le "fait" aussi et pourquoi on ne voit rien venir ici?

https://www.lemoniteur.fr/article/bioplastique-a-base-de-mais-des-bouteilles-d-eau-compostables-en-soixante-jours-100-vegetales-et-sans-ogm.842854://

Article du Moniteur du 5 mars 2010:

Article en Français - " Vegetal & Mineral Water lance ses bouteilles « 100% bioplastique » " - CleanTech Republic - 2/07/2009

" Pascal Bastien et Lan Tighzert, directrice des recherches de l'Ecole supérieure d'ingénieurs en emballage et conditionnement de Reims (Esiec) en partenariat avec Natureplast , le LEMPE (Laboratoire d'Étude des Materiaux Polymères d'Emballage) de l'Université de Reims ont mis au point après trois ans de recherche une bouteille 100 % biodégradable. Elle est cent pour cent végétale (PLA - acide polyactique extrait de l'amidon de maïs), bouchon compris, munie d'une étiquette en acétate de cellulose, imprimée avec de l'encre végétale et compostable en soixante jours. Seule petite entorse, l'ajout de nanoparticules d'argile pour renforcer l'effet barrière du PLA, c'est à dire améliorer l'étanchéité du flacon et sa résistance à la pression (2 bars).

La première ligne d'embouteillage a commencé à produire en juillet dernier, en phase de test grandeur nature, à Bourbonne-Les-Bains (Haute-Marne), une ville thermale dont l'eau n'était plus exploitée depuis les années 40. Les clients visés : des magasins bio, des hôtels-restaurants et des grands comptes qui misent sur un support de communication différent.
"


"Le parlement Européen a d’ailleurs récemment voté pour l’interdiction des produits en plastique à usage unique, tel que les pailles ou les touillettes. "

Ah ah ah! Mdr!

C'est vraiment se f....tre de la tête des gens l'Europe! Surtout, n'interdisons rien en Europe, comme le glyphosate ("round up"....) hyper malsain et dangereux pour la santé, et faisons semblant d'interdire.... Que d'intérêts industriels et financiers en jeu! Quel poids la santé et l'environnement dans tout ça? Pas grand chose voire rien!

L'Europe = vendue et menée par les gros intérêts économiques et financiers et avec des "experts" aussi "vendus" = aux WC!
6. Très bien! le 29/01/2019 11:51
4.Posté par TICOQ le 29/01/2019 11:26

OK, mais déjà si on limite le plastique, ce sera très bien!
7. vince le 29/01/2019 12:05
voila comment laisser partir nos talent !! mais que font nos politiques
8. moni le 29/01/2019 12:07
@ti coq,le contenant aussi,c'est important tout de même!ce sont aux parents d'éduquer leurs enfants pour les boissons sucrées!là on parle de contenant!J'espère qu'on ne laissera pas les mauriciens passer avant nous.
9. ali le kafhir le 29/01/2019 12:13
On pourrait y mettre du rhum pour en faire un produit 100% Canne à sucre
10. La gitane le 29/01/2019 12:31
Mort de rire .... du bio....
11. Grangaga le 29/01/2019 12:34
Bravo é mèr'si po noutt'......" Tèrr' Mèrr' "........

"J’ai pu établir quelques contacts à La Réunion, mais ça reste moins avancé que pour Maurice"......
A nou Réyoné, nou vé... " lo sikré ".....
Ni y èmm' sa....ou koné pa koman.......
Mèm' si lé fé la ba èk' .....kann' Moriss'
Y fé ryin, mètt' dédan, anvoy'll' po nou....
Nou lé pa tro-tro.....regardan.......
Aprè tou satt' y vé lavv' zot' zié........
Nana lo.....NRL, po gardé.....
Lé gayiarr' otéééé !!!!!.......
12. Modeste le 29/01/2019 12:36
super bonne idée et on attend quoi à la Réunion pour lancer ce procédé de fabrication???? trop d'enjeu financiers peut être......
13. A mon avis le 29/01/2019 13:23
Comme pour toutes les découvertes, les journalistes exagèrent un peu en parlant de "la bouteille végétale, et donc la canne à sucre, "
Il ne s'agit que d'une nouvelle forme de matière plastique, d'origine végétale. Elle n'est pas unique. Mais il est de bon ton de crier cocorico ! Et c'est tout à fait naturel, quand une découverte intéressante a lieu.

Mais attendons confirmation de ce "miracle technique" !

Dire qu'il est 100% biodégradable : en combien de temps ? et 100% ça demande à être validé !

Quant à dire qu'elle est recyclable à l'infini, encore faut-il prévoir des filières de récupération ! (le plastique issu du pétrole, lui aussi est recyclable, et il se retrouve dans les océans )

De plus, la remarque de @ 4.Posté par TICOQ est tout à fait fondée !
14. Grand Yab le 29/01/2019 14:50
Chouette... Si on peut mettre du rhum dedans çà fera de la canne à sucre une matière 100 % recyclable !
15. klod le 29/01/2019 15:09
cool , du vrai "nou la fé" , les choses avancent pour nout ti péi .
16. Youn le 29/01/2019 15:43
Bonjour !
Cet article me fait me demander :
Où sont fabriquées les bouteilles que vend ent AUSTRALINE ET EDENA ? Fabriquées ici ou importées ?
Merci de votre réponse
17. mamou le 29/01/2019 16:53
@'4 ET 13,attendez avant de juger,si tout le monde était comme vous,on stagnerait dans la vie!vous êtes pessimistes!
18. A mon avis le 29/01/2019 18:05
17.Posté par mamou
"attendez avant de juger,"
Oui c'est exactement ce que je fais !

Si l'invention est exceptionnelle ! Alors bravo.
Mais on attend des confirmations autres que de la simple publicité pour un nouveau produit !

Ne nous emballons pas trop vite sur les emballages ! 😊😊😊
19. TICOQ le 29/01/2019 20:09
@ 17.Posté par mamou le 29/01/2019 16:53
De notre manière de consommer mais aussi de l'inutilité de certains packaging énergivores à fabriquer, impossible à recycler et qui mettront des centaines d'années à se dégrader dans la nature. Certains commerçants locaux ont apprivoisé la vente au poids de produits qu'on emporte dans des sacs papier. A mon avis c'est un concept bien plus écolo.
20. HAL9000 le 29/01/2019 21:15
Déjà que le Charrette est Bio-ingerable,peut importe l.ivresse pourvu que le flacon soit Bio......
21. Xherxes le 30/01/2019 05:59
Plus de 30 ans que ça existe au Brésil, ce sont eux qui ont développé le concept. Tout le procédé est accessible et dans le domaine public.
22. tite retraitée le 30/01/2019 06:16
Bein merde alors !

Pourquoi faut il que ce soit un ingénieur goyave de France qui a eu cette idée de génie d'utiliser de la bagasse au lieu que ce soit nos ingénieurs péï sur-rémunérés ?
23. Antipode le 30/01/2019 06:31
Post 5: le Maïs est l'une des culture les plus consommatrice... d'eau ;) #MauvaiseIdée
24. Moufflet le 31/01/2019 10:51
Info : https://m.youtube.com/watch?v=xy7YDrlHs9I
Et
Http://www.veganbottle.com
Veganbottlego.com
Veganbottlewater.com
Enjoy ;)


25. Marie Guillemette Xavier Lafee le 06/02/2019 17:41
C'est ingénieux, mais l'état va nous taxer cette bonne idée, aussi vite arrivée sur le marché.
26. Etoile du Sud le 08/04/2019 10:00
Ah ! comme ca me fait plaisir ! Il y a une grosse prise de conscience à Maurice. Y'a encore du boulot mais c'est un bon début !
27. Jean Lafarge le 18/04/2019 08:45
Les pigeons ne pètent pas Le Jacobin. C'est scientifique.
Nouveau commentaire :