Zinfos 974
Violences et jets de pierres : Le quotidien des gendarmes de Mayotte

Le 13/01/2020 | Par Regis Labrousse | Lu 3503

Les statistiques de la sécurité à Mayotte ne sont pas bonnes, et cela inquiète sérieusement le commandement de la gendarmerie. Caillassages de gendarmes : +338%. Blessés avec des projectiles : +750%. Véhicules dégradés : +786%. Un climat de violence règne dans le dernier né des départements français ou chaque jour, des bandes de jeunes veulent en découdre avec les forces de l'ordre rapporte Le Journal du Dimanche.

Le préfet de Mayotte, François Colombet, appelle à la "mobilisation générale" et tente de responsabiliser les parents. Il estime que "des enfants de 10 ans n'avaient rien à faire avec des parpaings dans les mains". Koungou, la deuxième ville de l'île, a été en fin d'année, un lieu de concentration des violences. En effet, un moteur de machine à laver et des branches de bananiers, il n'en faut pas plus pour bloquer l'axe principal de l'île et positionner des barrages. Face à une telle situation, les gendarmes ont dû utiliser des véhicules blindés pour forcer les barrages, éviter les pièges et les projectiles. 

Le General Philippe Leclerc, commandant la gendarmerie de Mayotte, dirige et dispose de 500 gendarmes pour assurer la mission des forces de l'ordre. Il confie que son adjoint a été défiguré dans une embuscade et qu'un jeune gendarme, il y a peu de temps, a subi de multiples fractures au visage, ajoute Le Journal du Dimanche. Il apparaît cependant, que ce ne sont pas des délinquants notoires qui sont à l'origine de ces heurts, mais plutôt des jeunes déscolarisés ou au chômage, cherchant à s'en prendre à ce qui représente l'autorité. Les forces de l'ordre ne sont pas les seules visées par les caillassages, les bus scolaires le sont également et font l'objet d'escortes. 

La réponse judiciaire à cette violence, avec des infrastructures adaptées à la jeunesse des auteurs, semble se faire attendre. En effet, le seul centre éducatif renforcé de Mayotte vient de voir le jour en juillet dernier, et ne comporte qu'une dizaine de places. 


Commentaires (24)
1. Modeste le 13/01/2020 12:33
arrivé à ce stade vous voulez faire quoi???? à part les envoyer au bagne et travaux forcés!
2. balayedovantzotportavant le 13/01/2020 13:00
bienvenue et dîtes merci à sarko pauvre France tu portes mal ton nom et tu t'écroules de jours en jours , partez et laisser mayotte se débrouiller à chacun son pays et sa culture!
3. TICOQ le 13/01/2020 14:22
La France a voulu de ce 101ème département... qu'elle traine son boulet !
4. Fredo974 le 13/01/2020 14:37
Erreur historique , naufrage annoncé..
5. Scalpel le 13/01/2020 14:49
Merci qui ?

Sarkozy........
6. PEC-PEC le 13/01/2020 15:02
Voila ou mène la démagogie de nos politiques.
C'est Chirac qui l'a voulu pour faire plaisir à quelques élus mahorais bien connus et Sarkozy l'a exécuté, on voit le résultat. Trafic, insécurité, violence, corruption, .....
Un département français ou 90% de la population ne parle même pas la langue obligatoire qu'est le français. Ou on a toléré le pouvoir de décideurs islamique, malgré la loi de 1905.
Ou 75% de la population est étrangère en situation irrégulière.
Que faire ? après toutes ces âneries accumulées !
7. Rythme n blues le 13/01/2020 15:07
Mon dieu seigneur !
8. Gangsta le 13/01/2020 15:08
De l argent jeté à la poubelle
9. Landra le 13/01/2020 15:34
Ahh !! Les voila revenus ces courageux reunionnais qui se croient plus francais que les Francais, au point de demander l'abandon d'une autre ile issue de colonisation comme la leur.
Il ne se passe pas un jour sans qu'il y ait des faits divers sur la délinquance et l'incivilité à la Reunion. Pourtant personne ne demande l'indépendance de cette ile....quoique ...il suffit de lire les différentes presses nationales pour se rendre compte de l'amour que portent les Gaulois envers les Reunionnais .

Concernant le caillassage des Gendarmes: Pourquoi le gouvernement ne met pas en place les moyens conséquents pour éradiquer ce fléau ?
¨Pourquoi ne pas construire les infrastructures nécessaires pour prendre en charge ces enfants errants sans foi ni loi ?
10. En passant le 13/01/2020 17:55
9
Il vous faudra des tonneaux de rhétorique , et pas quelques sophismes, pour nous expliquer:
- en quoi Mayotte doit relever du statut départemental et également du droit français?
-comment la gendarmerie pourra "éradiquer" ce " fléau" ?
Quant à l' expression " enfants errants sans foi ni loi" vous devriez y réfléchir à deux fois avant de l' utiliser en vous posant quelques questions
11. Choupette le 13/01/2020 18:12
Mais oui, bien sûr, la voilà la soluce : des in-fra-struc-tures !

Ils ne savent pas pour le moteur de la machine à laver. Donc, ils s'en servent autrement ... . Voilà.

D'où j'apprends que La Réunion a été habitée par je ne sais quelle peuplade que les Français sont venus coloniser. Bigre.
12. Landra le 13/01/2020 18:33
10 : En passant:
En vous lisant, je n'ai pas constaté aucune rhétorique pour m'expliquer pourquoi Mayotte ne peut pas relever du statut départemental comme toutes les autres iles issues de la colonisation française .
Mais pour répondre tout de même à votre question , je vous invite à lire la constitution française et vous comprendrez de quel droit français Mayotte fait intégrante de la république Francaise.

-Comment la gendarmerie pourra "eradiquer" ce "fleau''? Il me semble avoir parlé du gouvernement et non de la Gendarmerie. A l'avenir, tachez de bien comprendre les choses.
-Visiblement l'expression ''enfants errants sans foi ni loi" vous a chagriné un peu : Figurez vous que j'ai longuement réfléchis avant de l’écrire car cette expression résume parfaitement la situation de la délinquance juvénile dont souffre Mayotte .
13. Vérité vraie le 13/01/2020 18:48
le fléau est exporté à la Réunion et, afin de ne pas stigmatiser cette diaspora, on préfère faire le dos rond, comme la radio freedom, sur laquelle on ne peut prononcer ce mot sous peine d'être traité de raciste ! Pourtant le mal est vraiment profond
14. moin mi pense que .... le 13/01/2020 20:00
Ceux qui ont permis cette dérive sont bien au chaud à 13000 km ...
Quoique chez nous , c'est pas loin non plus...
15. Connaisseur le 13/01/2020 20:43
Faut taper. Sévèrement. Et retaper encore plus sévèrement
16. yabos le 13/01/2020 20:49
Mayotte doit être restituée à la République des Comores . La France respecterait ainsi le droit international .
17. bob le 13/01/2020 21:18
ZOT I GAGNE LA PRIME POU ENCAISSE COUP DE GALET...
18. DIDIER NAZE le 13/01/2020 21:41
Euh ....en y réfléchissant bien ....finalement avant 1848....tout était sous....CONTRÔLE !😰😉😲....Nostalgie. ...qui tu nous tiens !!😰👾. Euh Zinfos. ... c est PUBLIABLE. ...ça !!!
19. Abd_qy976 le 13/01/2020 21:50
Je réponds a certaines personnes, c est tous les dom tom qui doivent etre indépendantes. Pas que Mayotte, ils me semblent que beaucoup de Reunionnais vivent des aides sociaux. Les gilets jaunes pei qui ont tous cassés ce ne sont les autres communaut.
20. balayedovantzotportavant le 14/01/2020 08:35
@ poste9 ET 21 apprenez l'histoire de la réunion avant la réunion n'était pas une colonie mayotte oui deux cultures différentes et des coutumes aussi et pour les aides sociaux la métropole n'est pas en reste, mayotte c'est les comores la même culture et les mêmes gênes! mayotte une patate chaude pour les autres présidents merci sarko lui qui voulait devenir président en 2012 dans la précipitation voilà le cadeau!
21. En passant le 14/01/2020 09:00
Landra ,
Don acte sur "Gouvernement " au lieu de " gendarmerie" mais cela ne change rien sur le fond.
Quant à rhétorique je maintiens totalement doublé certainement d' une méconnaissance de l' histoire coloniale française .
Précisons -donc :
A la Libération pourquoi d' après vous seuls les vestiges du premier Empire colonial ( Martinique , Guadeloupe, Guyane , Réunion) ont été faits départements français ?
Pourquoi d' après vous , malgré le jeu affairiste de certains groupes et malgré la guerre froide , De Gaulle a refusé la départementalisation de l' Ile Sainte-Marie et refusé de décompter séparément les voix des Saint-Mariens , malgré les " pseudo arguments historiques" avancés ?
Des pseudo arguments qui faisaient fi , et de l' histoire de Madagascar , et du droit international et vont être repris à l' identique par ceux qui vont actionner ce processus d' abord à Rodrigues au moment de l' indépendance de Maurice et qui sera refusé par Pompidou , qui a succèdé à de Gaulle.
Des pseudo arguments qui vont être repris à l' identique dans le cas de Mayotte mais qui vont trouver , contrairement avec de Gaulle et Pompidou , un accueuil intéressé par deux politiciens dont l' un entend tout faire pour chasser le Président Giscard d' Estaing , il s' agit de Chirac , et l' autre tout faire pour rester Président , il s' agit de Sarkozy .
Maintenant revenons à votre expression sur " les enfants" oui elle est inqualifiable et puisque vous vous connaissez Mayotte une ou deux questions :
qui à, Mayotte , entretient , emploie et exploite la situation de ces jeunes en déshérence ?
qui à Mayotte , manifeste en journée pour chasser les " étrangers" et exploite dans le même temps ces " étrangers" ?
Comment un gouvernement français , quel qu’il soit , peut-il " éradiquer " un tel phénomène , qui tire son origine dans la violation du Droit international et qui tire son développement par une majorité de mahorais ceux la même qui revendiquent leur appartenance française pour mieux exploiter cette misère humaine ?
La France est prise dans un double piège, dont la responsabilité première, il est vrai, est due à deux médiocres politiciens français :
- celui de la violation du droit international
- celui du double jeu intéressé d' une grande partie des Mahorais à maintenir un système qui leur profite à tout point de vue
De tout votre développement , ce qui ne me " chagrine pas" , mais au contraire me révolte c' est bien plus que votre rhétorique qui se veut historique.
C' est le jugement que vous portez et le vocabulaire que vous utilisez pour qualifier et "solutionner" le phénomène des jeunes en déshérence conséquence tragique d' ' une violation du droit international et de la cupidité de nombreuses personnes qui exploitent cette situation.
22. Mooland le 14/01/2020 09:19
Mouffff qu''elle hypocrisie de l''apart des Reunionnais ne ressentez-vous aucune gêne dans vos propos quel blasphème dans tous les cas un mahorais parle bien oui oui je dis bien mieux le français que vous les réunionnais
23. Tristan Lefebvre le 14/01/2020 11:07
Zinfosvaleursactuelles974 ! 🤣😝
24. En passant le 14/01/2020 14:18
26
Parce que rendre compte de façon factuelle de la poudrière qu' est Mayotte c'est développer l' idéologie que prône l' hebdo Valeurs Actuelles dont l' une des références est Nicolas Sarkozy, celui la-même qui, avec Jacques Chirac, est co-responsable de cette situation?
que pensez-vous alors de ceux qui réclament " une éradication d' enfants "?

Invectiver n' est pas argumenter et encore moins analyser, et avoir un peu de cohérence n' est jamais de trop.

Merci à zinfos de rendre compte de cette situation connue de tous les responsables et tout simplement de tout le monde mais tétanisant les uns , parce qu'ils ne savent comment la résoudre , et excitant quelques autres parce qu'ils pensent , "en passant" qu' il y a de nombreux profits à en en tirer
.
Les premières victimes de cette situation ce sont ces jeunes en déshérence précisément, que quelque uns accueillent, exploitent , instrumentalisent et jettent en pâture, pour , au besoin, couvrir leurs honteuses avec des termes qui font frémir .

Faire des victimes , de l' irresponsabilité de certains politiciens ( français ) , du cynisme de quelques dirigeants ( comoriens) et de la cupidité de certains groupes à Mayotte , les responsables de ce chaos c'est au mieux le pire des aveuglements au pire le pire des manipulations . .
Nouveau commentaire :